Aller au contenu


Rp : Les Conventionnels.

JdR RP

  • Veuillez vous connecter pour répondre
9 réponses à ce sujet

#1 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 16 juin 2013 - 16:53

Bonjour à tous !

Je viens de lancer un Jeu de Rôle sur TES France, très ancré dans le lore (étrangement, pas le lore obscure, d'ailleurs).

Pourquoi pas ici ? Parce qu'il va fonctionner avec plein de lancers de dès, fonctionnalité non présente sur Wwl.

Pourquoi j'en parle ? Parce qu'il y a quatre place, et que ça pourrait intéresser des gens du coin.

Pourquoi dans la Bibliothèque ? Parce que je vais rediriger vers ici dès qu'on aura à parler lore (ce qui pourrait arriver fréquemment), et que ce genre de discussion peuvent être intéressantes.


Ça parle de quoi ? C'est quatre personnes qui vont peut-être créer un énantiomorphe. Ça commence presque ainsi : Bien vite, il tomba à genoux sur une route des terres des Indorils et s'affala de tout son long, pour être découvert par une caravane marchande

Modifié par Sifraël, 16 juin 2013 - 16:55.

There is a space where I live that disagrees with every one of your points- there are good memories that can stay unspoken, stress can be left at the door in the name of civility, in the name of he-is-leaving, that heroic large-love mega-sex is the point of living, anyway; that some scenes don’t play according to script but according to the laws of closure, and that, finally, there was nothing criminal in what we had except for the lamentable lack of sustainability.
***
Vehk and Vehk happy birthday to his love Michael.

#2 Machallan

Machallan

Posté 16 juin 2013 - 18:51

"A son réveil, il ne souvenait plus de rien. Sa chute l'avait rendu amnésique. Cependant, les marques rouges à ses poignets et chevilles évoquaient sans peine une condition encore récente de prisonnier."

Si c'est pas typique Elder Scrolls ça...

Quand tu dis énantiomorphe, tu veux basiquement dire qu'il est méchamment schizophrène et que les joueurs incarnent chacun une facette de sa personnalité?

#3 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 16 juin 2013 - 19:08

Ca signifie que les joueurs vont se balader, rencontrer des Tours, des pierres, qu'ils se trahiront sans doute plusieurs fois, et, le dernier debout, (ou celui qui aura réussi à faire main basse sur les bons trucs) cassera le Dragon, cristallisera l'énantiomorphe, et un nouveau Divin apparaîtra (le 11ème sur le forum en question, ils ont déjà divinisé quelqu'un).
Ou p'têt qu'il va en faire qu'à sa tête et bouffer toute l'énergie disponible.
There is a space where I live that disagrees with every one of your points- there are good memories that can stay unspoken, stress can be left at the door in the name of civility, in the name of he-is-leaving, that heroic large-love mega-sex is the point of living, anyway; that some scenes don’t play according to script but according to the laws of closure, and that, finally, there was nothing criminal in what we had except for the lamentable lack of sustainability.
***
Vehk and Vehk happy birthday to his love Michael.

#4 Machallan

Machallan

Posté 16 juin 2013 - 19:18

:shock:

Euh. je crois que c'est trop balaise pour moi. Enfin, la partie complot/trahison, pas de problèmes, mais c'est la suite qui me dépasses. Je m'en retourne à mon existence de joueur qui ne se pose pas de questions avant qu'un fusible ne saute dans ma tête.

#5 Le_Rieur

Le_Rieur

Posté 17 juin 2013 - 16:42

Je m'inscris. :)

Citation

"Roooooooooooooo comme si vous ne le saviez pas depuis le temps qu'on fait UN topic pour le récit et UN autre topic pour les commentaires ! La prochaine fois je mettrai des lampions et des stripteaseuses pour signaler la césure !" Isa, 21 Juin 2013

#6 Suleri Drals

Suleri Drals

Posté 17 juin 2013 - 16:44

Si il reste encore une place, pourquoi pas.

Modifié par Suleri Drals, 17 juin 2013 - 16:51.

Telvannish, et les tâches s'évanouissent !

#7 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 17 juin 2013 - 18:54

Déjà que je vais caser 5 personnes... Et, désolé, mais je crains que je n'aurais pas le temps de m'occuper de deux parties de ce genre en parallèle.
There is a space where I live that disagrees with every one of your points- there are good memories that can stay unspoken, stress can be left at the door in the name of civility, in the name of he-is-leaving, that heroic large-love mega-sex is the point of living, anyway; that some scenes don’t play according to script but according to the laws of closure, and that, finally, there was nothing criminal in what we had except for the lamentable lack of sustainability.
***
Vehk and Vehk happy birthday to his love Michael.

#8 Aerlynn

Aerlynn

Posté 17 juin 2013 - 19:34

Je vais suivre ça de prés.

Citation

Du lore, mais pas trop obscur (le plus dur est passé), des coups bas, des voyages, la gloire, la mort, un héritier bâtard caché trotrogentil, des daedra, Masser ou Secunda, des femmes nues, des hommes nus, des dunmers nus, des zombies, un onzième Divin.
On récolte ce qu'on sème...
"Klatu Verata N... Nekta... Nectarine... Nicole... Nouille ! Non, ça m’étonnerait. Ça commence par un N. C'est facile à trouver c'est un mot en N ! Klatu Verata Nnnnhumhumhum ! [fait semblant de tousser] Ben voilà ! J'l'ai dit !"
Evil Dead 3
_____________________

Un seul jeu, une seule foi...

VGM

(Note perso : penser à trouver une nouvelle signature.)

#9 Suleri Drals

Suleri Drals

Posté 17 juin 2013 - 20:50

Ok pas grave. :huhu:

Modifié par Suleri Drals, 17 juin 2013 - 20:50.

Telvannish, et les tâches s'évanouissent !

#10 Le_Rieur

Le_Rieur

Posté 17 janvier 2014 - 14:18

Voir le messageAerlynn, le 17 juin 2013 - 19:34, dit :

Je vais suivre ça de prés.

Les Conventionnels, c'est fini.

Les deux textes suivants sont tout d'abord la vision officielle puis la version hérétique que les peuples ont de l'histoire du Onzième Divin. Le Dixième étant Fëalociel, la Dovahkiin officieuse du forum où s'est joué cette campagne, mais dont la présence ébranlait Nirn, et nécessitait donc un nouveau Divin.

Le climax final a donné lieu à un débat interne des participants à la modification de l'histoire. Car Cassure du Dragon oblige, donc possibilité de réécrire les évènements.
L'un des deux derniers personnages a remporté le suffrage concernant la version officielle, l'autre ayant la version hérétique de la chose.

Les deux textes suivants sont mon travail : car j'ai repris un perso' d'un joueur qui stoppait, alors que j'avais dit que j'arrêtais, pour le dernier chapitre des Conventionnels, ce qui m'a permis de travailler sur le texte à la fin.
Par manque de temps d'un autre joueur, qui a joué tout du long son Galarad, j'ai également voulu faire de même pour la version hérétique.

Merci à Sifraël de nous avoir permis de créer un Divin. Ainsi qu'aux autres participants, bien sûr !
Et en espérant que çà vous intéresse.

Bien entendu, la "vraie" histoire, c'est à partir d'ici : http://theelderscrol...ane-passe.4138/



(version officielle)

Coneptos, Divin de la Roue
par Iosophat Risus


Difficile de présenter celui qui est devenu le Onzième Divin. Celui qu'on nomme le Cadet, le Voyageur, la Flamme Ardente, était un mortel autrefois. Ses répercussions sur Nirn ne fut guère moins importantes qu'après son apothéose. Ce que divers témoignages et on-dits rapportent est condensé ici.
Simple défenseur dans une caravane dunmeri, celui qu'on appelle Sans-Nom, ou Nammu pour les Elfes Noirs, en prend le contrôle assez rapidement. Il est conseillé par Ulissu Arshibi, une mage, qui espère lui apprendre la valeur des sentiments.
Alors que Sans-Nom est parti récupérer avec les autres gardes les réserves de la caravane, Ulissu est guidée par une étoile bleue, jusqu'à une confrontation avec Sheoggorath, dont elle ne sort pas indemne. Mais sa vision sur le destin de Sans-Nom s'élargit.
Sans-Nom est mandé par les Princes du Vide. Mais il refuse tout traité. Ulissu l'aide à détruire les Sept Légions de Dagon, qui voulait s'emparer du chef de la caravane et ainsi le contraindre à accepter.

Ils vont se recueillir devant l'étoile bleu au Mont Ecarlate. Sur le chemin du retour, une armée de Nordiques enragés tentent de les bloquer. Un des chefs, le Jarl de Vendheaume, repousse finalement ses anciens compagnons, avec une extraordinaire maîtrise de la Voix; mais Sans-Nom est tué dans la bataille.
Les survivants sont alors rejoint plus tard par l'Ancien Roi des Chats, qui démasque le Jarl, s'avérant être un dragon qu'il traque depuis des décennies, et réussit à le tuer grâce au concours d'Ulissu, qui apprend les turpitudes qui lui étaient destinées.
(ce qui a déclenché les entrées de Morrowind et de Bordeciel, alors neutres, dans la Seconde Grande Guerre)

L'Ancien Roi des Chats et Ulissu passent un marché avec Sheoggorath. L'âme du Roi est secrètement contaminée, mais permet le retour de Sans-Nom.
Celui-ci décide d'affronter son passé et sa mémoire. Il part à la recherche de sa fille. Mais Ulissu se rend compte que c'est un piège de Sanghine, et doit appeler le Spectre de Cendres du Jarl pour l'aider à le détruire. Mais, corrompue par Clavicus Vile, elle préfère disparaître, plutôt que d'interférer malgré elle dans le destin de Sans-Nom.
L'Ancien Roi des Chats décide de partir pour Secunda, et persuade Sans-Nom de l'y accompagner, pour qu'ils puissent y affronter la menace daedrique. Aidé par le Spectre de Cendres, ils s'envolent tous les trois vers la lune, bravant les dangers d'Oblivion.
(Karl M'Naga, présent, l'a observé nettement, et plus tard, lorsque les voyages seront sûrs, a été le premier à faire de même.)

Sur Secunda, à Déguenillée, ils sont accueillis par les élus de Shezarr. Ils apprennent le terrible complot que préparent les Princes Daedra : transformer toute la population de Tamriel, petit à petit, en zombies, n'ayant que l'esprit des Princes du Vide qui les contrôlent, et atteindre ainsi tout l'Aurbis.

Aidé des Ja'Khajiits, qui sont venus l'honorer, l'Ancien Roi des Chats a alors appelé le plus gros ver de Secunda, pour qu'il dévore Déguenillée, la base du complot daedrique, en usant de l'âme du Spectre de Cendres.
Sans-Nom tue alors l'Ancien Roi des Chats, devenu totalement fou au contact prolongé avec le sucre, et qui invoque tous les Princes Daedra. Sans-Nom les arrête, mais un processus d'entropie est déjà enclenché, et le Landfall arrive sur Tamriel.

Sachant que la plupart des êtres devront rejoindre les lunes ou les étoiles, Sans-Nom décide de leur rendre cela possible sans qu'ils soient attaqué par les Daedra, en devenant le contour autour de l'Aurbis. Pour cela, il accepte enfin un nom, Coneptos.




(version hérétique)

De la relecture galaradienne
Sciences Métaphysiques, vol. 3, par A.S. de Redaysn


"Ô Chantre, explore la vision qui est mienne;
Cabaliste numéraire de la Toile, hypothèse sans fin,
Sept fois je te détruirai, une et une fois tu renaîtras;
Ne devine pas, deviens donc toi-même;
Ô Chantre, cesse donc d'exister par toi-même et pour toi-même. "
Et C0DA intervint.

Galarad, pivot suprême entre Mers et Men, naquit déjà adulte, le feu de ses yeux curieux transperçant les cieux, vierge et étranger à ce monde.

Vint à lui l'être que voici :
" Je suis Dunmereth, voie du Prophète, Indoril, femme et homme, nomade des cendres et des bois. Vois donc ma bouche et mon doigt. "
Dunmereth l'emmena aussitôt loin, loin, vers la véritable naissance.

Ici, ployait, sous le mépris du Nord, des frères bleus qui ne demandaient qu'à souffrir, mais non du Hacheur, véritable engeance de stupidité, aux mots puissants et à la main lourde.
Galarad s'emplit de douleur en voyant les Mers-deux-fois-transformés traités de cette manière, et engendra une colère sourde en son coeur. Le Hacheur était ambitieux, et ne vit pas la menace en acceptant ce séduisant cadeau venant de l'amour de Dunmereth.

Les copies du Dieu Faux Rêveur s'éveillèrent, et le Hacheur dut les combattre. Mais la victoire fut celle de Galarad, qui comprit le sens de la justice éternellement immanente.
Dunmreth sourit, et lui révéla son vrai nom : Coneptos, celui qui rend le déplacement admissible au sein de l'Oubli. Le Hacheur en conçut une jalousie morbide, et chercha à s'emparer du secret de Galarad-Coneptos. Celui-ci fit éclater sa colère, jurant de détruire tout apprenti des Faux Gardiens.
Le Hacheur prit la fuite, marmonnant dans sa barbe, mais toujours aussi avide.

Les Daedra arrivèrent, attirés par le nouveau savoir de Galarad-Coneptos. Qui renouvela son serment, et détruisit les Sept Armées de Monstres. Le Hacheur était là, bien entendu, apeuré, et se soumit aux coups puissants.

Dunmreth dit :
"La Mémoire des ancêtres disparus et retrouvés est au-dessus de la Tour Rouge. Prends garde, Coneptos, mais sois vaillant."
Car de bravoure, il en fallut. Le Hacheur fit appel à ses Quatre Amis et Galarad dut les affronter tous, malgré son seul nom pour le protéger. Dunmereth mourut, par amour et haine; car Galarad était attisé par la colère, et conclut un peu trop vite de la trahison de l'être-qui-vint.

Il pleura longuement la perte de son ami. A tire-d'aile, la Vouivre tachetée vint se frotter à lui pour le consoler.
" Pourquoi pleure-tu, Manmer des flammes ? ronronna-t-il.
- J'ai tué la meilleure partie de moi-même, répondit Coneptos.
- Tu as été trompé. L'expédient le plus facile est la vengeance, mais souviens-toi : dans ton ire, tu perdras ce que tu aime. Le véritable ennemi est proche, et son heure est désormais de subir. "

Le Hacheur était dans son pays, et ne redoutait plus Galarad. Il avait saisi une partie de Coneptos, mais une partie seulement, et se croyait invincible.
Le fou ! Car la Vouivre tachetée aidait Coneptos, et fondit soudainement sur le Hacheur stupéfait, et ses crocs et ses griffes le transpercèrent. Cela n'était pas prévu, et le Nordique tomba, mais n'était pas encore mort, car cela n'était pas prévu non plus.
Galarad attrapa alors l'âme du Hacheur pour en faire son esclave, et brûla le reste. Ainsi fait, il lui ordonna d'invoquer ses anciens maîtres.

Car ceux-ci s'étaient emparés de Dunmereth, et le tourmentait à loisir. Néanmoins, le lien entre eux et le Hacheur existait encore, et Coneptos s'en servit pour rappeler Dunmereth.
Après avoir partagé sa joie d'être libre avec Galarad, voilà que l'ami-amoureux-amant devint grave:
" Tu m'as fait revenir, mais j'ai l'impression que c'est pour toi, toi et uniquement toi que tu l'as fait. Tu te sentais seul et maussade et incompris, mais je ne suis pas la solution. Tu es l'énigme et la réponse à parts égales."
Partit Dunmereth, ou tout au moins la partie femelle, car révoltée par l'attitude de Coneptos. Resta la partie mâle, qui, avec sa fierté, était comme un reflet.

Désespéré, Galarad se dépêcha de venger sa peine, mais là encore, sa recherche de but le fit basculer dans le Précipice tendu entre les Dieux et les Mortels. Il se raccrocha au rebord du gouffre.
" Ravive donc ta haine, se gaussa Dunmereth-le-mâle qui l'accompagnait, et détruit donc le Monde qui t'a vu naître et souffrir. "
Coneptos comprit alors que Dunmereth-le-mâle était lui, avait toujours été lui, et que sans amour il ne pouvait accomplir son destin.
"Ainsi donc se révèle le véritable ennemi; viens à moi, que je t'embrasse."
Dunmereth fut dégoûté, et entremêla plutôt sa forme à celle de l'esclave calciné de Galarad, et grandit. Deux mots suffirent à le mettre à terre, car tel est le destin des manieurs de la seule épée.

La Vouivre tachetée félicita Coneptos.
" Tu as saisi le dilemme mortel. Mais ton amie ne peut revenir. "
- Je sais. Aussi, je vais lui prouver mon amour. "
Galarad-Coneptos tourna alors seize fois sur lui-même, et encore une fois dans l'autre sens. Les étoiles se firent colorées, et le Ver vint s'accoupler avec la Vouivre tachetée, qui miaula d'effroi.
" Que fais-tu donc ?
- Tu récite toujours, mais tu ne parle jamais. Tu n'es qu'un jouet pour les concepts tels que moi. Aussi, n'affronte pas les adversaires de Mundus. "
La Vouivre, crachant et feulant à tout va, disparut sous les coups de boutoir extatiques du Ver.
Les Princes Passion, Folie, Destruction et leurs autres frères apparurent aussitôt dans une forteresse de ruines, entamant leur dessein sur Nirn. Galarad fondit sur eux, ce qui permit de les arrêter avant que le plus grand des maux ne se fasse.

Puis Coneptos grimpa sur le Ver, transformé Phare de la Mobilité dans l'Immobilisme, et en devint le firmament sacré, à la fois vengeur et justicier.

Citation

"Roooooooooooooo comme si vous ne le saviez pas depuis le temps qu'on fait UN topic pour le récit et UN autre topic pour les commentaires ! La prochaine fois je mettrai des lampions et des stripteaseuses pour signaler la césure !" Isa, 21 Juin 2013





Aussi étiqueté avec JdR, RP

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)