Aller au contenu


- - - - -

Les Tests De Pouboël 2018

Noël Pouboël Cadeaux Steam Tests

  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 Talia Ochemaure

Talia Ochemaure

    Les mots s'arrêtent à TABRONEH.


Posté 29 décembre 2018 - 14:53

Et voilà le traditionnel sujet de test des jeux de Pouboël.

J'ai vu que certains avaient déjà entamés leurs jeux. N'hésitez pas à nous en donner un aperçu :)
Dans tous les cas ce sujet est aussi l'occasion pour remercier ou maudire son généreux donateur.

"YOUKAÏDI, YOUKAÏDA, À PIED DE-CI DE-LÀ! En abrégé, Youpla!"
Randonneur Loïc.


#2 Elenwel

Elenwel

    Granny Smith Wiwi


Posté 29 décembre 2018 - 17:51

Du coup j'ouvre le bal avec RunGunJumpGun ( par ThirtyThree) un...hmmm... plateformer à autoscroll.

Le gameplay est simple : un bouton pour tirer vers le bas (et donc sauter ou se vautrer dans des pics) un bouton pour tirer vers la droite (pour détruire un truc qui de toute manière vous tuera). Comme notre perso n'a qu'un seul et unique canon, si on tire à droite on tombe (vers la mort).



Le but de tout ça ? Ramasser des « atomiks », petites boules verdâtres placées avec une précision diabolique à l'endroit où vous ne devriez pas aller. En tout cas il semble que ce soit le but de votre personnage (dit « Le collecteur »), dans un système solaire à l'agonie. Le soleil va exploser, la surface de la planète habitable brûle, et globalement ça ne respire pas la joie.



Le gamedesign est bien entendu particulièrement retord, bien que pas si inabordable que ça (on est loin, pour moi, de la courbe de difficulté d'un « the end is nigh »). Au final en une grosse heure de jeu, j'ai pu, sans trop rager, enchainer une soixantaine de niveaux sur 120. Par contre la seconde moitié du jeu semble particulièrement atroce. Tout est vraiment pensé pour passer au poil de pixel près et les changements de gameplay (wrapping du haut et bas de l'écran et surtout inversion de la gravité dans l'eau) brise complètement le rythme un peu tranquille du premier monde.



Le tout dans une bonne ambiance gros pixel et musique synthétique « à flux », assez dans la veine VVVVV ou Hotline. Un poil moins inspiré musicalement je trouve. Bref un plateformer indé, exigeant, qui doit être particulièrement propice au SpeedRun (et pourtant on ne trouve que peu de run sur Youtube). Clairement pas fait pour tous, mais très bon dans ce style de jeu.

------------------

Et on continue sur Vandals (par Cosmografik et édité par ARTE). Un jeu de puzzle/infiltration, clairement fait pour support mobile, où l’on dirige un vandale/criminel/jeune/artiste (à votre convenance) à la recherche de La surface vide où exprimer, à coup de bombe de peinture, un truc.



Évidemment, la maréchaussée (et l’opposition communale, qui ne se privera pas d’hurler son indignation dans le canard de la ville) ne voit pas d’un bon œil cette dégradation/appropriation insoutenable de l’espace publique. Il faudra donc l’esquiver et bien souvent la leurrer dans un coin à l’aide de sifflet ou de verre brisé, pour atteindre Le Mur.

Une fois arrivé, reste à poser votre marque (ou saloper le paysage urbain), à l’aide d’un vieux Paint tout moisi. Certainement plus adapté à la tablette qu’à la souris. Permettant de sortir de vieux trucs moches :



Ou un poil mieux (ou en tout cas dont je suis fier :D )



On peut aussi se contenter d’une signature pré-générée, mais c’est tout de suite moins classe. Chaque niveau comprenant bien évidement trois objectifs (invisible, bonus à ramasser, nombre de tour) et une foultitude d’infos et d’anecdotes sur l’histoire du StreetArt.

Bref un petit jeu sympathique, pour peu que l’on accroche à son univers, avec une  bien bonne B.O.

Voir le messageD.A.D., le 29 avril 2013 - 21:21, dit :

Un avertissement d'Elenwel, c'est un avertissement qui en vaut deux : si tu n'en tiens pas compte, c'est toujours pour TA pomme, et en général, il ne fait pas de quartier. Mieux vaut éviter les pépins, ça empêche d'y laisser sa peau.

#3 Kafou

Kafou

    Le canari a bouffé le rominet !


Posté 31 décembre 2018 - 16:12

What Remains of Edith Finch

Merci à D.A.D. qui a commencé par m'offrir un jeu de ma wishlist.

J'ai pas pris de screenshot car j'ai été happé par l'histoire. J'ai laissé mon déjeuner refroidir aussi... Edit(h) : et aussi le linge propre dans la machine, complètement oublié...
Pour la mise en ambiance voici une image pas de moi :

Posted Image

Vous lisez le journal d'Edith Finch, qui raconte son retour dans la maison familiale, digne du "Terrier" des Weasley dans Harry Potter, dont elle vient d'hériter. On se retrouve alors à contrôler ce personnage à la première personne, pour explorer la maison remplie de passages secrets. Chaque personne ayant habité dans la maison a connu une mort originale, et sa chambre condamnée en garde le secret sous la forme d'une mise en abîme, Edith se projetant à la place du personnage en lisant son journal. Bien que ça traite avant tout de la mort et du deuil, ce n'est pas aussi macabre que ça en a l'air, le jeu ne se prend pas trop au sérieux, et sa grande force est qu'il change souvent de style (léger, absurde, tragique...).

Pour ceux qui apprécient les jeux hyper narratifs où le gameplay s'efface en faveur de l'exploration, du mystère et des émotions, aussi appelés "walking simulators" comme Gone Home et Firewatch, alors foncez. C'est pour moi le vrai successeur de Gone Home, là où le second jeu de ses auteurs (Tacoma) m'avait plutôt déçu en comparaison. D'ailleurs la composante gameplay est ici plus marquée que dans les autres jeux du genre, car les projections dans les différents personnages apportent chacune son originalité.

Le jeu est à finir d'une traite, ça prend un peu plus de 2 heures. Attention à passer le clavier en QWERTY et ne pas hésiter à monter la sensibilité souris au maximum. Les voix sont en anglais mais les sous-titres sont localisés (et originalement placés en 3D dans le décor !).

Huygens Principle

Posted Image

Je n'y ai pas joué longtemps mais j'ai l'impression d'avoir déjà fait le tour. C'est un clone de Hotline Miami, en plus moche, avec un twist original : quand on tue quelqu'un, on devient cette personne (à sa position et avec son équipement). La musique est du même genre que Hotline Miami, et elle surprend par sa qualité là où le reste du jeu sent le manque de moyens total.

J'ai fini le premier niveau, et visiblement le jeu ne sauvegarde pas la progression car quand j'ai voulu y revenir pour faire le deuxième, il n'apparaissait pas dans le "level select". Ca m'a découragé de continuer.

Attention à passer le clavier en QWERTY ici aussi.

Crypt of the NecroDancer

Je crois que monsieur DAD a dépassé le budget alloué !

Posted Image

C'est un rogue like en vue de dessus, tout mignon avec un gameplay proche du tour par tour sauf que les tours sont donnés en cadence par la musique (et les battements du coeur en bas de l'image). Très original mais manifestement aussi très hardcore, je me fais défoncer, du coup j'ai pas joué longtemps. Je m'y remettrai un de ces jours, quand je serai bien réveillé, avec une manette à la main cette fois.

Bonne fin d'année 2018 à tous !
You look like you need a monkey!

Attention : perfectionniste paresseux.

#4 isa

isa

    Fée Pachier


Posté 04 janvier 2019 - 11:07

ça va être un peu court car, par manque de temps, je n'ai pas pu trop insister sur les cadeaux que m'a apporté le Père Pouboël, en l'occurrence Kafou.

Kafou m'a fait un très beau cadeau en m'offrant The Witness. Je l'avais déjà reluqué il y a quelques temps mais, contrairement à ce que je pensais, The Witness n'est absolument pas un jeu d'exploration. Explorer s'avère même contreproductif dans ce jeu puisque The Witness est un casse-tête, l'exploration ne servant finalement qu'à justifier votre présence en ce lieu étrange et magnifique dont il vous faut sortir en résolvant une série d'énigmes via des puzzles.

C'est beau Posted Image

Très beau Posted Image

et rigolo Posted Image

Et là c'est le drame Posted Image
car pour résoudre la ligne bleue il faut reproduire fidèlement mais à l'envers les puzzles qu'on a résolus dans la ligne jaune sachant qu'on a souvent plusieurs chemins pour résoudre un puzzle et, si l'on se trompe, le puzzle s'éteint et on doit refaire le précédent qui s'éteint si on se trompe et on repart donc à celui d'avant etc... et moi... qu'y puis-je si j'ai une mémoire de poisson rouge ?  :cry:

Ce jeu est un bonheur absolu pour ceux qui aiment se casser la tête, il est très bien fait et très agréable à jouer. Ensuite, ma foi, je lui ferais les mêmes reproches que ce que j'ai lu par ailleurs : on ne sait pas où on va, comment on y va ni pourquoi on y va, c'est un peu frustrant quand on aime l'explo et avoir une histoire. De plus je crains que Kafou n'ai grandement surestimé mes facultés intellectuelles car j'en suis au temple du désert et je résous parfois des puzzle sans comprendre comment j'ai bien pu faire, ce qui s'avère plutôt gênant lorsqu'ils sont branchés en série :D

Mon KafouNoël n'a pas oublié de joindre un cadeau de pouboël à cette pépite en m'offrant également Robot vs Birds Zombies. Un jeu pour les vrais écolos qui aiment la castagne puisqu'il s'agit de piloter un robot chargé d'éliminer des oiseaux atteints d'Influenza et se transformant ainsi en zombies. Malheureusement je ne suis pas une bonne écolo puisque je n'ai réussi à lancer le jeu qu'une seule fois et par hasard, toutes mes tentatives en utilisant des touches classiques de mon clavier ou ma souris ayant échouées et, une fois dedans, aucune touche ne fonctionnait pour contrôler ledit robot à la grande joie des mortifères volatiles.

Posted Image

Mais je reviendrai et je me vengerai ! :banderilles:
Chlorophylle de la Dictature Eclairée des 7 Idiots en Jaune
Conceptrice d'Apprenants dont le segment manipulateur antérieur manœuvre l'outil scripteur dans le but de générer une motricité de proximité \o/

#5 Kafou

Kafou

    Le canari a bouffé le rominet !


Posté 04 janvier 2019 - 13:21

isa, dans The Witness, si tu as l'impression qu'il te manque quelque chose pour un puzzle, le jeu n'est pas du tout linéaire : n'hésite pas à aller ailleurs dans l'île à la recherche d'autres panneaux. Comme ça tu pourras te faire plaisir avec un peu d'exploration (fais bien attention aux décors qui cachent quelques surprises !), il y a largement de quoi faire avant de revenir... et entre temps, tu auras peut-être mieux compris la logique des puzzles laissés derrière.

Perso ce qui m'a le plus gêné initialement dans ce jeu c'est que c'est très répétitif, il y a trop de contenu en fait. J'en pensais autant de The Talos Principle dans le genre.

Mais plus on avance vers la "vraie" fin, meilleur est le jeu... donc il faut persévérer (surtout ne pas s'arrêter à la première fin !), mais attention ça peut prendre BEAUCOUP de temps et causer un "Tetris effect"...
You look like you need a monkey!

Attention : perfectionniste paresseux.

#6 Chapichapo

Chapichapo

Posté 13 janvier 2019 - 15:44

Cette année encore mon père noël secret est une pomme bien jaune. Néanmoins, il semblerait qu'il ait reçu des directives de la part de Taloche pour qu'il la venge de mes cadeaux de l'an dernier !

En effet, notre pomme à croquer m'a offert crypt of the necromancer, call of cthulhu dark corners of the earth et the banner saga. Si le troisième est sans doute très bon (et plus long), je me suis concentré sur les deux premiers, plus courts et plus retors.

Comme l'a expliqué Kafou, crypt of the necromancer est un rogue like à jouer au rythme d'un battement de coeur calé sur une musique répétitive. Le truc c'est que si on est nul en jeu de rythme comme moi, ben on se fait massacrer ^^

J'ai réussi par hasard à finir une seule fois le premier monde et à battre le boss mais impossible de recommencer cet exploit...

____

Le second jeu, call of cthulhu dark corners of the earth, est une sorte d'hybride entre le FPS et le jeu d'enquête avec des mécaniques d'infiltration le tout dans l'esprit pas très sain de notre ami Lovecraft.

On joue le rôle d'un super détective privé, Jack Walters, qui résout souvent des affaires complexes les doigts dans le nez. Notre super flic est appelé par la police qui s'apprête à lancer un raid contre une secte dont le chef demande à parler à notre avatar. Alors que l'on est sur le point de le rencontrer, un coup de feu retentit et tout le monde se met à tirer. On s'engouffre dans la maison de la secte pour se protéger et on commence notre enquête alors que ça se tire dessus entre les cultistes aux fenêtres et la police dehors. Notre super détective découvre des choses étranges dont un portail "alien" qui, une fois activé, fait apparaitre une créature étrange qui fait s'évanouir notre avatar. Celui-ci se réveille 6 ans plus tard dans un asile avec aucune idée de ce qui c'est passé entre temps. Incapable de découvrir ce qui lui est arrivé, Jack finit par accepter de retrouver un homme disparu dans la petite ville d'Innsmouth...

C'est un jeu à l'ancienne dans le sens où on est lâché dans l'univers sans aide ni rien et qu'il faut s'accrocher pour essayer de comprendre. Le soucis c'est que même en s'accrochant, une bonne partie des informations n'est pas dans le jeu. J'ai cherché sur le net et le jeu semble être un mélange de plusieurs nouvelles de Lovecraft qui aideraient à comprendre un peu l'histoire. Mais en tant que néophyte de l'univers de cthulhu, il en résulte une histoire floue pas aidée par une fin brutale.


Bon ben il me reste plus que the banner saga ^^





Aussi étiqueté avec Noël, Pouboël, Cadeaux, Steam, Tests

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)