Aller au contenu


[rp] Weald Occidental


  • Veuillez vous connecter pour répondre
143 réponses à ce sujet

#1 Trias

Trias

Posté 04 mai 2007 - 18:40

Hrp Les évènements menant au Weald sont contés dans la cité de  Skingrad



Image IPB



Calme et sauvage. Les rayons déterminés d'un astre solaire à son zénith transperçaient les feuillages, tels d'immatériels jets de feu, venant embraser de leur lumière les vastes étendues boisées du Weald occidental. Sous sa brûlante dictature, bêtes indomptées et volatiles sauvages se disputaient de leurs cris la domination de l'interminable étendue végétale. Insouciant, un écureuil quêtait au pied d'un chêne de quoi satisfaire ses besoins futurs pour les saisons à venir.

Il dressa l'oreille. Un tambourinement rapide, sourd et pressant se faisait entendre au loin. Il remonta à son arbre, de toute la rapidité que lui permettaient ses frêles mais agiles membres, et observa le pan d'horizon d'où se propageait ce bruit troublant.

Des cavaliers et leurs chevaux coupaient à travers bois, le galop de leur montures précédant de peu leur rapide avancée. Ils passèrent en coup de vent, maîtrisant à merveille leurs bêtes dans la forêt dont la faible densité leur permettait d'emprunter avec aise et vitesse de larges trajectoires. Ils maintenaient l'azimut droit vers leurs objectif, quel que celui ci puisse être.

Ils étaient cinq. A l'avant, partageant le même cheval, se tenaient un impérial en armure ainsi qu'une petite forme féminine vêtue de bleu. Cette dernière semblait s'aggriper de toutes ses forces au cavalier, manifestement intimidée par la vélocité du galop. Suivaient une elfe, svelte et élancée, fendant l'air avec naturel de sa monture blanche ; un jeune homme en robe qui chevauchait sans manières ; et, enfin, un elfe noir explorant son environnement de son regard azuré.

« C'est ce machin noir là bas!! » fit la petite femme, en désignant de la tête une menaçante étendue de pierres en ruines, qui se dressait au loin : Fort raison...

Modifié par Trias, 15 août 2008 - 23:24.


#2 Sonia

Sonia

Posté 04 mai 2007 - 18:50

"Hum, pas très accueillant, je reconnais bien là l'habitat d'un magicien vivant hors de la civilisation. Un hermite"

Ils s'arrêtèrent non loin du fort, la pente était non seulement rude pour leurs montures, mais en plus, il leur était impossible de circuler librement à cheval.

"Bon ben, pas le choix, on va continuer à pied... Ca ne nous fera pas de mal! Et puis il fait beau"

A ce moment là un grondement se fit entendre, un nuage noir arrivait effectivement dans leur dos.

"Heu ne trainons pas trop, s'il se met à pleuvoir, miss Maelicia va encore se retrouver avec une robe très moulante."

#3 Darkhammer

Darkhammer

Posté 04 mai 2007 - 18:54

D'un air agacer, il descendit ensuite de sa monture et prenant Maelicia par la taille, l'aida à descendre du cheval. Brise pris ensuite la parole:

"Bon c'est pas un peu fini vous deux? Non seulement on a eu droit à un bel accrochage avant de partir, ensuite on a eu droit à divers commentaire tout au long du voyage. Et même arriver, ca continue.... Non, mais heu? Si vous avez un compte à réglé tapez-vous dessu, ensuite on pourra aller voir monsieur l'illusioniste. Bien qu'a ce train là, il sera mort de vieillesse avant qu'on arrive..."

Brise se mit à rire

Modifié par wilfd, 04 mai 2007 - 19:07.


#4 Trias

Trias

Posté 04 mai 2007 - 19:00

L'intéressée répondit d'un air léger.

"Nâvrée que cela puisse contrarier Sa Seigneurie. De toute façon le fort n'est plus bien loin, n'en déplaise aux fantasmes humides de notre Majesté de poche"

Sonia la foudroya du regard. Maelicia fit semblant d'avoir soudain aperçu quelque chose d'extrêmement intéressant quelque part dans le ciel qui les menaçait de ses nuages, de sorte qu'elle ne croisa pas le regard de la Bosmer.

Elle descendit du cheval. De toute manière elles allaient se reconcilier, tôt ou tard, elle le savait. Mais actuellement elle penchait plutôt pour l'option "tard", car l'elfe savait à quoi notre bretonne était sensible, et celle-ci n'en connaissait pas moins la manière de mettre en pelote les nerfs de la bosmer.

"Bon c'est pas un peu fini vous deux? Non seulement on a eu droit à un bel accrochage avant de partir, ensuite on a eu droit à divers commentaire tout au long du voyage. Et même arriver, ca continue.... Non, mais heu? Si vous avez un compte à réglé tapez-vous dessu, ensuite on pourra aller voir monsieur l'illusioniste. Bien qu'a ce train là, il sera mort de vieillesse avant qu'on arrive..." Les interpella Briséadius, visiblement las de cette guerre rhétorique.

Maelicia lui fit un clin d'oeil, et commença à marcher lentement vers le fort, de manière à ce que ses compagnons la rattrapent facilement. Ils avaient effectivement autre chose à faire, comme le leur rappelait la massive silhouette de pierres sombres qui les défiait de sa hauteur. Ils avaient affaire avec Illuvanar...

Modifié par Trias, 04 mai 2007 - 19:43.


#5 Sonia

Sonia

Posté 04 mai 2007 - 19:59

"Ca va ne t'énerve pas... De toute façon pour le moment concentrons-nous sur la mission de nos deux magiciens. Hein Kimey? Aller vennez, ne lambinez pas ainsi! Aller!"

Sonia attrapa le magicien par la main afin de le faire avancé plus vite... Sylph et Brise suivaient derrière.

Modifié par Sonia, 04 mai 2007 - 20:01.


#6 Trias

Trias

Posté 04 mai 2007 - 21:20

Illuvanar sentit leur présence. Quelqu'un venait de franchir le seuil millénaire de sa propriété d'emprunt. Des étrangers marchaient sur Fort Raison. Et Illuvanar n'aimait pas les étrangers.

Le Dunmer sortit de sa torpeur, et avec des gestes adroits déja répétés des dizaines de fois, se prépara à les recevoir. Levant un voile poussiéreux, il découvrit ses douzes pupilles, les boules de cristal luisant à nouveau sous la volonté de leur maître. Elles amplifiaient ses pouvoirs de perception, lui permettant de projeter sa conscience simultannément vers n'importe quel point du fort comme s'il y était. Il prit un peu de poudre de feu follet, et en saupoudra ses ustenciles alchimiques, eux mêmes reliés par diverses conduites aux souterrains de la forteresse.

La première de ses sphères s'illumina dans une lueur blanchâtre éclatante, puis devint d'un vert végétal, montrant les aventuriers qui franchissaient les premières dalles du chemin menant aux portes. Ils étaient cinq, comme il l'avait spirituellement pressenti avant même que l'objet divinatoire ne le confirme. Un guerrier comme il en avait déja vu des centaines, un novice impérial dont une bosmer tenait la main et.... tiens! Une elfe, comme c'était charmant, et pas des plus laides en plus. Il étendit rapidement son esprit vers le chemin, frôlant celui de la Bosmer tel un souffle, puis se repliant rapidement. Elle s'appelait Sonia. Attirante, mais pas dotée des compétences d'un mage. Et donc facile à manipuler.

Un petite rousse à l'air méfiant avancait également vers le fort. L'illusioniste haïssait les bretons, ces fumiers orgueilleux et entêtés qui semblaient toujours se croire au dessus des autres... il faudrait faire attention. Un elfe noir fermait la marche.

Le magicien étendit son pouvoir sur le fort, ses boules de cristal tintant à l'unisson au fur et à mesure que l'illusion prenait forme et se développait. Il savait comment il allait procéder pour guérir ses visiteurs de leur curiosité. Il commença lentement à saper les fondements de leur vigilance, endormant leur méfiance, préparant le terrain pour ses artifices...

Modifié par Trias, 04 mai 2007 - 21:33.


#7 Sonia

Sonia

Posté 04 mai 2007 - 22:07

Sonia sentit un frisson lui traversé tout le corp, on aurait dit que quelque chose venait de lui frôler le corp... Au bout d'un moment, ils arrivèrent face à une lourde porte. Maelicia l'ouvrit et entra d'un pas mal assuré, Brise était revenu à ses côtés.
Les couloirs étaient sombres et étroits, des débris de pierres et de végétaux jonchaient le sol, rendant la marche difficile. Lorsqu'un petit bruit se fit entendre, Sonia s'agrippa au bras instinctivement au bras de Kimey, ce n'était qu'un petit rat qui passait par là. Celui-ci fuya lorsqu'il vit arrivé les aventuriers. La bosmer se regarda bête lorsqu'elle se rendit compte de la situation délciate dans laquelle elle avait mis Kimey... Mais toujours inquiète quand à la sensation étrange dont elle avait été victime un peu plus tôt, elle resta néanmoins aggripé au bras de celui-ci...

"Bon... On trouve monsieur l'illusionniste et on s'en va! J'aime pas ca dutout..."

Modifié par Sonia, 04 mai 2007 - 22:12.


#8 Trias

Trias

Posté 04 mai 2007 - 22:31

Le couloir s'aboucha à une sorte de grande salle parée de tentures sombres et délitées, de vieux bancs couverts de toiles d'araignées le long des murs. Il s'agissait du hall du chateau, d'où partaient huits couloirs répartis sur les deux murs latéraux. Ils avancèrent prudement. Kimey semblait, tout comme sa collègue, particulièrement en alerte.

Maelicia lançait en permanence l'occludens, afin de repérer toute illusion à son égard, mais elle ne détectait traîtreusement rien. Elle se sentait mal, comme épiée depuis leur arrivée, mais ne voyait pas l'ombre d'une illusion. Elle entendit la voix de sonia, une nuance de peur la faisant trembloter.


"Bon... On trouve monsieur l'illusionniste et on s'en va! J'aime pas ca dutout..."

Toute rancoeur oubliée, la bretonne lui répondit:"J'aime pas ça des masses non plus. Mais au moins y'a pas signe de bestioles agressives, c'est déja ça. Ca a juste l'air abandonné en fait..."

Elle se retourna vers Brise, pour lui demander ce qu'il pensait des armoiries sur les vieilles tentures, lorsqu'elle s'exclama:
"Brise, est-ce que ça va?!! "

Le guerrier les fixait d'un air mauvais semblant bouger très lentement, comme pour éviter que ses amis ne remarquent sa présence, ce dont Kimey s'aperçut également.

--------

Le couloir s'aboucha à une sorte de grande salle souterraine parée de peaux à la façon gobeline, de vieux troncs d'arbres couverts de toiles d'araignées le long des murs. Il s'agissait certainement du hall du chateau, d'où partaient huits galeries réparties sur les deux murs latéraux. Briséadius avança prudement. Ses compagnons avaient commis l'erreur de progresser trop vite, et s'étaient perdus dans les galeries.

Encore ces maudites créatures songea-t'il, mais après tout il s'en était douté dès qu'il avait pénétré dans l'enceinte du fort, sentant leur odeur nauséabonde. C'était logique en somme. De parfaits serviteurs pour un mage dément.

Puis il les vit. Quatre d'entre eux. Encore des dents noires à en juger par leurs capes. Les immondes créatures avancaient prudement dans le hall qu'ils avaient colonisés. Elles conversaient entre elles. Elles ne se doutaient pas de sa présence. Les monstres étaient tout près de lui. Il fallait qu'il les prenne par surprise, en saisissant son épée le plus silencieusement possible....


-------

Le couloir s'aboucha à une sorte de grande salle parée de tentures sombres et délitées, de vieux bancs couverts de toiles d'araignées le long des murs. Il s'agissait du hall du chateau, d'où partaient huits couloirs répartis sur les deux murs latéraux. Sonia  et Sylph avancèrent prudement.

"Bon... On trouve monsieur l'illusionniste et on s'en va! J'aime pas ca dutout..."

"J'aime pas ça des masses non plus. Mais au moins y'a pas signe de bestioles agressives, c'est déja ça. Ca a juste l'air abandonné en fait..." lui répondit Maelicia. Elle semblait ne plus lui en vouloir pour toute à l'heure

La bretonne se retourna soudain vers Brise:
"Brise, est-ce que ça va?!! "

Le guerrier les fixait d'un air mauvais semblant bouger très lentement, comme pour éviter que ses amis ne remarquent sa présence. Sonia et Sylph virent immédiatement à son teint blafard, et à sa cicatrice au niveau du cou qu'il ne s'était pas fait soigner. Il ne le leur avait pas dit. Le traître! Ses crocs de suçeur de sang dépassaient légèrement de sa bouche, alors qu'il les observait, prêt à bondir...

Modifié par Trias, 04 mai 2007 - 22:44.


#9 Albi

Albi

Posté 05 mai 2007 - 08:00

Kimey surpris par la tête de Brise instinctivement mit Sonia derrière lui et dit à Brise:

-"Brise...Qu'est-ce qui se passe?"


Il s'avança vers Brise même si Sonia essayait de le maintenir et essaya de lui prendre son arme....

#10 Darkhammer

Darkhammer

Posté 05 mai 2007 - 10:47

Brise placa sa main sur la garde de son épée elfique. Un d'entre-eux semblait l'avoir remarquer... lorsque celui-ci s'approcha de lui, l'impériale déguaina son épée et fendit l'air en direction du "gobelin" Mais celui-ci l'évita de justesse. Les trois autres reculèrent alors:
"Maudite créatures, venez un peu tâter de ma lame!"

Brise fondit sur celui qui se trouvait en derrière son premier assaillant. Celui-ci para habillement son attaque en se défendant à l'aide de son épée.

"Mais... Cette épée? C'est celle de Sonia! Où l'as-tu eu sinistre créature! Qu'est-il arrivé à mes compagnons?"

Brise commenca à frapper l'air frénétiquement en direction des gobelins qui continuait à esquiver et a refuser de répliquer.

Modifié par wilfd, 05 mai 2007 - 10:59.


#11 Trias

Trias

Posté 05 mai 2007 - 11:11

"Briiiise, mais qu'est ce que vous faîtes!!" Cria Maelicia.

L'impérial fit une ouverture de sa terrible claymore, tout juste parée par la bosmer qui vacilla sous le coup, même si son poignet tint bon. Le guerrier semblait déblaterer des propos incohérents à propos de créatures maudites, son regard étant habité par une fureur que la bretonne ne lui connaissait pas. Elle comprit cependant assez vite ce qui devait se passer.

Elle relança l'occludens, en tentant cette fois d'étendre son champs de perception jusqu'à ses compagnons. Et ce qu'elle vit la terrifia : un concert de runes et d'arcanes compliquées tournaient en permanence autour de l'esprit de ses amis, de multiples symboles de narsis et de frénésie s'entremêlant jusqu'à infiltrer presque complètement celui de Briséadius. Elle comprit la démesure du pouvoir de l'illusioniste.

Elle tenta une forte impulsion nihilaire à l'égard de l'un des symboles de Narsis, qui altéraient la perception du guerrier. Il vacilla, se brisa, mais revînt aussitôt, remplacé par une intervention extérieure. Illuvanar ne tenait pas à ce que son premier jeu se dissipe aussi vite. Mais ses amis allaient s'écorcher vite si elle ne faisait rien.

Et ça, elle n'acceptait pas. Etendant sa main, elle libéra une puissante onde de sa volonté à l'égard de Briséadius, mais la fit ricocher sur le sol plutôt que de le percuter directement, le projetant à quelques mètres de hauteur. Laissant son bras pointé vers le guerrier, elle attrapa mentalement celui ci, le suspendant dans les airs de sa télékinésie. Au moins ne pourrait-il plus les atteindre de son épée elfique...


--------

L'immonde créature avait paré son coup, et le narguait de son sourire bestial. Briséadius allait riposter quant il sentit le gobelin fluctuer légèrement. Il cilla, puis regarda à nouveau: le berseker était toujours là. Il fallait le neutraliser!! Il se sentit soudain percuté par une puissante onde de choc, et fut projeté dans les airs et maintenu là, impuissant. Il était la proie du chaman : les autres gobelins n'avaient plus qu'à le cibler de leurs arcs et ce serait fini. Du moins ces créatures le pensaient-elles : le bras du chaman était à portée d'un bon lancer de dague...

-----

"Maudits humains, venez un peu tâter de ma lame!" fit Briséadius.

Sylph et sonia virent le guerrier s'éloigner dans les airs, hors d'atteinte. Maelicia protégeait le vampire!! La dévisageant ils s'aperçurent qu'elle aussi semblait bien pâle, et lorsqu'elle serra les dents pour maintenir son effort télékinésique, ses canines ne leurs échappèrent pas. C'était elle après tout qui les avait menés ici. S'agissait-il d'un piège visant à les éloigner de toute civilisation avant de les vampiriser en toute impunité??

Modifié par Trias, 05 mai 2007 - 11:12.


#12 Sonia

Sonia

Posté 05 mai 2007 - 11:20

"Traitresse! J'ai toujours su qu'il falait se méfier de toi!"

Sonia frappa la magicienne dans le visage avec la garde de son épée afin de la faire tombé au sol. Celle-ci étant concentré sur son sort ne pu intercepté le coup, Brise retomba violement au sol. Epée au poing elle fondit sur l'impériale...

Modifié par Sonia, 05 mai 2007 - 11:20.


#13 Darkhammer

Darkhammer

Posté 05 mai 2007 - 11:29

Brise bloqua l'assaut du gobelin qui avait étrangement attaquer le chaman. BRise frappa l'air en direction de "Sonia" Mais pour un gobelin, il était très agile, et la lourde lame de Brise ratait souvent sa cible, il fini par atteindre finalement celui-ci à la jambe qui s'effondra, l'entaille n'était pas profonde, mais suffisante que pour faire perdre l'équilibre à celui-ci. Un fois à terre, Brise souleva en l'air son  claymore avant de l'abattre en direction de la "Bosmer" déshormais en proie à celui-ci...

#14 Sonia

Sonia

Posté 05 mai 2007 - 11:32

Sonia évita habilement les attaques du vampire, mais elle fini par se faire atteindre finalement. Le coup lui arracha un cri de douleur, elle tomba au pied de son assaillant. Celui-ci leva son claymore en l'air et le pointa dans sa direction. elle détourna la t^te pour ne pas voir le coup venir.

"Non! Brise... Pitié..."

#15 Darkhammer

Darkhammer

Posté 05 mai 2007 - 11:37

Quelque mots parvinrent à passé outre du sortilège que subissait l'impériale:

"Non! Brise... Pitié..."

Il freina son mouvement juste à temps. Il vit la Bosmer à la place du gobelin qui l'avait attaquer...

"Quel est ce maléfice? Encore ce chaman? Non... Mais qu'est-ce qui se passe..."

Brise détourna son regard et vit un des gobelin s'acharner sur le chaman qui ne pouvait qu'évité les coup...
Brise se sentant de nouveau en proie de nouveau au sortilège, lâcha son claymore et s'engouffra dans les couloires, loin de ces gobelins...


#16 Sonia

Sonia

Posté 05 mai 2007 - 11:42

"Quel est ce maléfice? Encore ce chaman? Non... Mais qu'est-ce qui se passe..."

Sonia ne compris pas ce qu'entendait par là le vampire... Puis il lâcha subitement son claymore et courru loin d'eux. Elle vit alors Sylph en plein combat avec la vampiresse, celle-ci ne faisant qu'évité les coup et ne répliquant pas...
Elle se retourna vers Kimey:
"Que fais-tu? Aide nous, tu ne vois pas que ce sont des vampires?"

#17 Trias

Trias

Posté 05 mai 2007 - 13:16

Maelicia allait rompre les runes qui enserraient Brise, une par une s'il le fallait, lorqu'elle reçut un violent coup sur la machoîre. Elle s'effondra au sol, la machoire en sang. Sonia se tenait au dessus d'elle.

"Traitresse! J'ai toujours su qu'il falait se méfier de toi!"

Elle assista, impuissante à la charge de l'elfe, à la contre-attaque furieuse de l'impérial, qui parvint à toucher son adversaire à la jambe, la faisant vaciller. Elle allait crier, lorsqu'elle vit arriver sylph droit sur elle, esquivant de justesse sa lame. Il avait un regard de possédé.

L'étudiante tenta de se dégager, mais les rapides mouvements de l'elfe noir ne lui permettaient pas de faire autre chose que de rouler d'un côté ou de l'autre. La lame siffla soudain juste à côté de son oreille, s'écrasant sur le sol avec un echo retentissant. Ce fut le moment que choisit l'illusioniste pour introduire une très faible rune de frénésie, de très courte durée, dans l'esprit de la magicienne.

Maelicia vit rouge. Ne pouvant contenir plus longtemps la colère qui montait en elle, elle leva la main, pulvérisant l'elfe noir à l'autre bout de la salle. Elle eut tout juste le temps de le rattraper psychiquement avant qu'il ne s'écrase contre le mur, mais l'onde de choc l'avait salement amoché. Elle laissa tomber sylph doucement au sol, dans un état semi-comateux. Illuvanar était en train de gagner.

Elle se releva d'un bond, et relança l'occludens. Le concert d'arcanes était toujours là, mais Brise s'était enfui. Se concentrant elle détruisit une à une TOUTES les runes qu'elle pouvait voir sur ses compagnons encore présents, ce qui lui demanda un très gros effort, peut-être trop grand. Sonia, et Kimey la regardèrent comme s'ils sortaient d'un rêve. Brise n'était plus là.


"Vite, allons soigner Sylph!!" Fit l'étudiante, en courant au chevet de l'elfe. Il était contus et boursouflé, comme s'il avait pris un coup d'un gigantesque marteau, mais sa constitution robuste faisait qu'il avait déja repris conscience. Elle commença à l'examiner pour voir s'il n'avait pas de blessure occulte.

"Mon dieu,  sylph, je suis désolée... je... je ne voulais pas..."se lamenta-t'elle en examinant le corps meutri de son ami.

----

Illuvanar n'attendait que cet instant. La magicienne qui contrait ses sorts venait de s'épuiser à la tâche, et était donc vulnérable. Il délaissa un instant le guerrier, qui courait dans les couloirs et ne pouvait donc pas l'atteindre, toujours victime de ses hallucinations, et se concentra sur le petit groupe du hall. Après avoir éprouvé leur perception, il allait maintenant également s'attaquer à leur raison...


------

Après être retournée brutalement à la réalité Sonia se sentit à nouveau devenir brûmeuse, puis oublia ce monde de fous. Elle ne savait plus très bien pourquoi elle était là. Elle marchait dans le couloir qui menait au vestiaires. Elle était venue avec ses amis pour les thermes, car ils avaient grand besoin de se laver tous. Ils la rejoindraient certainement une fois dans l'eau, qu'elle savait être après le vestiaire. Comme ils allaient s'amuser!!

-----

Kimey sentit qu'on forcait contre son esprit. Depuis le début de l'escamourche avec ses compagnons il tentait de résister à une sorte de force qui l'oppressait, avec un certain succés jusqu'ici. Il sentit l'emprise se dissoudre. Il vit Sonia passer d'un air absent, s'engouffrant dans un des couloirs qui descendait dans les profondeurs du chateau, peut-être vers l'endroit où les douves prenaient leurs sources à en juger par l'icône au dessus de la porte. Il vit Maelicia au chevet de Sylph:

"Mon dieu,  sylph, je suis vraiment morte de faim... je... je il vous faudrait vous restaurer..."entendit-il de la douce voix de la bretonne.

Ils avaient réussi à se libérer de l'illusioniste!! N'en tenant plus de joie, il décida d'aller aider sonia à pêcher les poissons des douves. Un bon sort de foudre, et tous remonteraient à la surface!! Quelle merveilleuse idée il venait d'avoir là.

-----

"Mon dieu, sylph, je suis à vous... je... je vous aime..."

Sylph ouvrit un oeil vaseux. Il aperçut une magnifique dumner aux cheveux rouge feu à son chevet. Elle l'avait palpé avec un regard d'admiration, et passait même ses mains sur son torse. Elle s'était ensuite brutalement immobilisée, puis s'était endormie sur lui. En elfe de bonnes moeurs, il avait horreur des catins. Il fallait simplement qu'il la remette à la porte, là bas au niveau du deuxième couloir de l'auberge, et puis il pourrait se rendormir tranquile.

Modifié par Trias, 05 mai 2007 - 13:29.


#18 Albi

Albi

Posté 05 mai 2007 - 13:53

Kimey alla pecher des poissons et lança des sorts de foudres dans l'eau à tout va.....Puis il vit Sonia....Mais que fesait-elle?Elle était allongé...Pour une fille de bonne famille ça n'était pas très intelligent.....Puis il vit un homme.....Il entendit:

-"Je t'aime,Mon amour on sera ensemble pour l'éternité......"


-"Moi aussi je t'aime Sonia moi aussi....."

Pour Kimey s'était trop....Il s'était epuisé part ses sorts et il fonça sur Sonia et l'homme et commença à gifler Sonia en disant:

-"Comment as-tu pu me faire ça ein?Ce n'est pas juste moi qui t'amais et toi qui me traie avec quelqu'un d'autre......"

#19 Ryukan

Ryukan

Posté 05 mai 2007 - 15:53

Sylph se réveilla lorsqu'il vit une dunmer au cheveux rouge flamboyants, qui lui lançait des regards douteux et dit :

"Mon dieu, sylph, je suis à vous... je... je vous aime..."

argh ! Sylph avait horreur de ce genre de choses, l'amour était une chose délicate selon lui ! et ! en plus avec quelqu'un qu'il ne connaisait pas, mais ? elle s'était endormie sur lui ? D'une voix encore a moitié explosée après avoir sentit sur lui une onde de choc auparavant :

"Non mais oh, faut pas se géner !"

Il essaya  de se relever, mais il n'avait que peu de forces, il se releva tout de même et réveilla la dunmer d'une gifle en pleine face, mais avec peu de violence .
D'un coup, tout changea pour lui, il vit des superbes ailes blanches dans son dos et se vit en train de voler :

"Oui ! je suis libre ! Libre comme l'air !"

#20 Trias

Trias

Posté 05 mai 2007 - 17:15

"Non mais oh, faut pas se géner !"

L'étudiante n'en pouvait plus. La giffle de l'elfe l'avait tirée de l'horrible douleur à la tête qui la paralysait, illuvanar faisant un peu plus céder sa volonté à chaque assaut. Si cela continuait il allait réussir à la dominer, et cela signifiait non seulement que les illusions du mage pervers ne pourraient plus être dissipées, mais aussi qu'elle risquait de tuer tout ami qu'elle rencontrerait. Il fallait qu'elle tienne bon!

"Oui ! je suis libre ! Libre comme l'air !" Reprenait l'elfe, dans sa folie

Dans un effort mental désespéré elle entrevit une possibilité. Parmi les illusions dont ils étaient victimes, aucune n'était réellement trop complexe à imiter, étant juste prodigieuses de par leur nombre et de par leur étendue. Et elle avait quelques talents en illusion. Elle fit mentalement comme si sa volonté s'écroulait devant l'ordre psychique du magicien, puis au dernier moment contra celui ci à l'aide d'une impulsion nihilaire, et renvoya à l'extérieur une reproduction psychique d'elle même, projettant une image agonisante en lieu et place d'elle même.

Les veines mystiques qui remontaient au boules de cristal d'illuvanar, brillèrent alors brièvement, et amplifièrent son illusion à elle aussi. La domination de l'illusioniste se déplaca sur le fantôme que Maelicia venait de créer. Illuvanar était berné par son propre stratagème.

Elle releva lentement sa tête désormais plus claire, vidée par son effort. Elle essaya de briser non pas les runes de narsis, qui faisaient croire à Sylph des choses qui n'étaient pas, et dont Illuvanar s'apercevrait, mais plutôt les arcanes qui semblaient inhiber sa perception, et qui l'empêchaient de se rendre compte qu'il était victime d'une illusion.


-------

L'elfe noir sursauta, trouvant tout un coup bizarre ces ailes qui siègeaient dans son dos. Il les remua, déployant leur ramure dans l'espace. Ca alors? Mais que faisait-il ainsi affublé?

"Jouez le jeu sylph, il faut que je récupère. Faîtes semblant d'avoir des ailes, et trouvez les autres! Trompez cette ordure d'illuminé!!"

Lui murmura la magicienne, tout près de lui.

Modifié par Trias, 05 mai 2007 - 17:21.


#21 Ryukan

Ryukan

Posté 05 mai 2007 - 17:21

"tiens tiens, magnifiques ailes que voila !" se dit Sylph

Maelicia s'approcha et lui murmura :

"Jouez le jeu sylph, il faut que je récupère. Faîtes semblant d'avoir des ailes, et trouvez les autres! Trompez cette ordure d'illuminé!!"

Sylph était sorti de sa folie passagère mais voyait toujours ses ailes sans son dos, il fit semblant de voler mais il pouvait apercevoir nettement ses compagnons, il courrut vers kimey en imitant un vol et fit expres de le bousculer, le choc devrait lui faire reprendre conscience, celui ci derapa et glissa au sol, il fit de même pour Sonia et se dirigea vers les couloir u il avait vu partir Brise .

Modifié par Ryukan, 05 mai 2007 - 17:22.


#22 Albi

Albi

Posté 05 mai 2007 - 19:02

Kimey se reçu un autre homme dans le dos...ça n'était que Sylph....et il n'y avait aucun homme à côté de Sonia....oh mon dieu pensa t'il....Il avait frappé Sonia sans raison.....:

-"Sonia je suis vraiment désolé je ne voulais pas vous frapper..excuser moi je vous en prie!"

#23 Sonia

Sonia

Posté 05 mai 2007 - 19:44

Sonia fut quelque peu sortit de ses songes par Sylph mais Illuvar ressera son emprise instinctivement sur celle-ci. Des amis à elle étaient déjà dans l'eau. Elle hôta se vêtements dans le "vestiaire" Et les rejoingit. Elle sauta à l'eau et nagea vers eux.

"Cela fait longtemps que je ne vous ai plus vu, comment allez-vous?"

Mais aucun ne répondit...

#24 Albi

Albi

Posté 05 mai 2007 - 19:52

Kimey vit Sonia se déshabiller et sauter dans l'eau verte......il sorti de son sac qu'il avait jeté quelques mètres plus loin une couverture et se dépecha d'aller couvrir Sonia il l'attrapa vivement et mainteni contre lui pour l'empecher d'aller faire d'autres betises...

Modifié par Albi, 05 mai 2007 - 20:08.


#25 Trias

Trias

Posté 05 mai 2007 - 20:05

Illuvanar s'escrimait depuis dix longues minutes à achever la domination de la bretonne, mais en vain. Ca alors!! Lui résister à lui, maître illusioniste, pendant aussi longtemps, cela relevait du miracle! La magicienne rousse se tenait la tête entre les bras, d'un air douloureux, au bord de la démence. Tout à ses sortilèges, il ne se doutait pas qu'il était lui aussi victime d'une illusion.

Las d'essayer en vain de la faire céder, il regarda dans une autre boule de cristal. L'elfe noir faisait des cabrioles dans les airs. Parfait. Il se tourna à nouveau vers la boule de cristal qui lui montrait le guerrier, afin de le travailler un petit peu plus.



-------


L'etudiante avait suffisament récupéré pour avancer. Elle se leva précautioneusement, pour ne pas attirer l'attention de l'illusioniste, et maintint une image spirituelle d'elle même dans le hall, au cas où il retenterait un sort de domination.

Elle partit dans la direction de sylph, c'est à dire vers les douves ou un spectacle incroyable l'attendait. Sylph dansait toujours tel un demeuré, jouant à merveille son rôle, détournant l'attention d'illuvanar, mais il lui indiqua du regard l'étendue liquide qui règnait au coeur du chateau. Au centre centre du lac miniature se trouvait Kimey, une couverture trempée à la main. Maelicia y jeta un coup d'oeil, et laissa échapper une exclamation de surprise : Sonia, blessée à la jambe, les joues rouges comme si elle s'était faîte souffleter violement, se baignait nue non loin de lui, dans l'eau verte qui communiquait avec les douves, en invitant ses amis à la rejoindre dans "les thermes", et se moquant de l'apprenti et de sa couverture.

Maelicia appliqua la même procédure qu'avec sylph : Elle abolit la rune de contrôle perceptif de Kimey (qui était déja affaiblie de toute façon) et de la bosmer d'une double impulsion bien dosée, laissant l'illusion en place, mais permettant à ses amis de reprendre conscience. Elle entra dans l'eau rapidement, toute habillée, et recouvrit la Bosmer de sa large cape d'ours. Elle la reconduisit vers la salle même, en chuchotant:


"Vous êtes victime d'une illusion sonia, nous sommes toujours au chateau, et illuvanar joue avec nous. rhabillez vous et faîtes semblant de chercher le maître nageur de manière à ce qu'il ne sache pas que vous avez repris conscience. Et vous Kimey, allez faire le mariolle ailleurs"

Trempée, elle sortit de l'eau, et d'un geste ferme de la main, incita ses compagnons à faire semblant d'être fous dans une autre direction. Elle dissimula la bosmer en tenant sa cape autour d'elle, afin qu'elle puisse s'habiller à l'abri des regards, l'invitant fermement à se vêtir un minimum.

Modifié par Trias, 05 mai 2007 - 21:14.





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)