Aller au contenu


- - - - -

Destruction De Yokuda : Micro-Théorie


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 Shadow she-wolf

Shadow she-wolf

    Le katana de la GBT


Posté 30 septembre 2018 - 20:27

Coucou,

Traditionnellement, on a tendance à considérer que le cataclysme qui a porté par le fond la majorité de Yokuda a été provoqué par un usage trop intensif de l'épée spirituelle, la technique pankratosword notamment.
La pankratosword est comparée à une bombe atomique. Alors j'imagine que de faire sauter pas mal de bombes atomiques pourrait faire couler un continent.

Mais quelque chose m'a toujours chiffonnée. Les Ragas ont pu fuir massivement vers Tamriel, au point de pouvoir pratiquer pas mal de génocides. À mon sens, ceci demande des moyens humains et logistiques très importants.
J'ai du mal à associer ça avec l'explosion de plusieurs bombes atomiques et un effondrement brutal du continent.


Par contre Yokuda n'est pas le seul exemple de zone géographique qui sombre dans l'océan au cours de l'histoire de Nirn.

On a le cas de Thras, qui semble pouvoir sombrer et refaire surface selon la volonté des Sloads. De même dans Summerset on voit la Cabale Abyssale qui tente de faire sombrer l'île du Couchant.

Que ce soit Thras ou Ul'vor-Kus (un royaume sload inventé par Summerset), ces deux royaumes sont situés dans la mer des perles… qui borde aussi Yokuda : en gros, il est extrêmement probable que les Sloads rôdent dans la région de Yokuda.
J'en viens à me demander si ce n'est pas les Sloads qui ont fait sombrer Yokuda, et on le voit avec Summerset, c'est un processus beaucoup plus lent que des bombes atomiques.

Surtout qu'il y a ce texte, qui est un prophétie sur la venue de la Cabale. Notamment ce passage attire mon attention :

Quote

Ketor-A, En-Garsa ! Bekor-gen, Zema-ja !

Ulvorkus attend,
Ulvorkus s'éveille,
Ketor-A, En-Garsa ! Bekor-gen, Zema-ja !

Et à la fin de ce terrible couplet, tandis que le soleil s'éclipsait totalement, je voyais au loin la silhouette d'une montagne émergeant de la mer. De son sommet, des créatures tombaient dans l'eau, innombrables, innommables.

Si je le comprend bien, Ul'vor-Kus prendrait la forme d'une « montagne », sous-marine, mais qui est en train de refaire surface.

On peut aussi parler de la ville d'Havrebrume sur le Couchant. Non-loin du sommet d'Eton Nir, une très haute montagne. Si on en croit le PGE3, la ville est sensée y regorger de ruines faites de… corail, c'est à dire une espèce marine, au haut d'une montagne.
Il n'est pas impossible que le Couchant ait pendant toute une époque été une région sous-marine.

Thras m'a toujours semblé être un petit archipel. Mais en prenant en compte le Couchant ou une « montagne », c'est tout de suite quelque chose de plus massif. Si les Sloads sont capable de faire sombrer/émerger de telles masses, pourquoi pas une bonne partie de Yokuda ?

#2 Svartalfar

Svartalfar

    Moddeur d'or


Posté 01 octobre 2018 - 11:29

C'est plausible, surtout que l'on sait cela possible : Vivec l'a fait avec Vvardenfell, et Vivec est vénéré en Yokuda. De plus, il est documenté que le combat contre Lorkhan a soulevé de nouvelles terres et en a fait sombrer d'autres. Ca peut être dans l'Underworld tout comme au fond des mers. Ca peut avoir formé Thras et Ul'vor-Kus (et c'est un fait bien connu de l'heroic fantasy que ce qui a sombré s'élèvera à nouveau). Par contre, la pankratosword et la séparation des atomos semblent bien responsable de la chute de Yokuda, du moins dans l'imagination populaire. Même si Vivec dans le Sword meeting n'invalide ni ne confirme la théorie ça reste une technique destructrice même à ses yeux.
Il peut donc y avoir les deux : destruction par cataclysme magique (les bombes atomiques c'est de la magie, tout comme les tsunamis et les îles qui sombrent) au paroxysme de la guerre, mais celle-ci ayant duré longtemps, une exode se serait produite sur des générations, comme en Atmora. Avec du coup son lot de guerriers. Ca laisse la possibilité aux peuples de la Mer des Perles de rejoindre le conflit en Yokuda et explique l'invasion armée de Tamriel (et la colonisation des îles pour en faire des cimetières).

Il y a aussi une perspective potentiellement plus inquiétante : si Yokuda était un énorme territoire et qu'il n'est pas idiot de penser que pas mal d'îles, de hauts fonds et autres de la Mer des perles étaient jadis situés sur ses côtes voire en pleine terre, les Sloads peuvent être les descendants des survivants de l'Holocauste, les populations elfiques et/ou humaines piégées sur les territoires en pleine submersion. Privé de la Tour d'orichalque et condamné à cour terme, il leur fallait pour survivre, recourir à la magie : celle des âmes, du corail, de la nécromancie, des daedra, etc. Ils se seraient alors redéfinis autour d'une nouvelle tour, adaptant leur aspect à leur nouvel environnement. Les Sloads ne seraient pas alors les destructeurs de Yokuda mais une partie des survivants, ayant fait leur la magie responsable de la chute, littérale, du continent (en plus de toutes les joyeusetés offertes par les daedra). On peut notamment s'amuser à dresser un parallèle entre leur passion pour les maladies et une potentielle épidémie d'irradiation résultant de l'exposition aux explosions nucléaires ayant détruit leur ancienne patrie, qui les aurait frappé.

#3 Beron

Beron

Posté 02 octobre 2018 - 09:45

C'est intéressant toute cette histoire d'îles/continents qui sont engloutis ou au contraire émergent depuis l'océan grâce à la magie des Sloads. Ça ouvre de nombreuses perspectives quant aux lieux marins de Nirn (Hahd et Nahd, les civlisations dreughs, Pyandonée et les autres îles des Maormer, etc).

Quote

Il n'est pas impossible que le Couchant ait pendant toute une époque été une région sous-marine.

Vu que les Sloads semblent avoir été les maîtres de l'Île du Couchant avant les Aldmer, ça serait assez logique qu'ils aient, à un moment donné, adapté leur environnement à leur mode de vie amphibie. Une idée me vient en tête : peut-être que le Couchant n'était à l'origine qu'un large atoll (autour de l'Eton Nir), puis que les Aldmer auraient utilisé leur magie (de l'Aube?) pour élever le niveau des terres, jusqu'à obtenir un vrai petit continent, plus adapté à leur mode de vie.

Quote

Ca peut être dans l'Underworld tout comme au fond des mers.

Ça ne serait pas étonnant que des brèches entre Mundus et l'Underworld se soient formés dans les fonds océaniques. L'endroit semble être rempli de portes vers Oblivion, notamment vers Havreglace, avec le maelström de Bal, le pilier de Thras et les restes de la Flotte de Tous les Drapeaux dans Havreglace, dans TESO.

Quote

Certaines existent mais ne sauraient être traversées sans risque. Le tourbillon de la mer Abécéenne qu’on appelle le maelström de Bal est capable de faire disparaître des navires et pourrait être un portail vers Oblivion. Mais les dégâts causés par ses eaux tumultueuses tueraient sans aucun doute ceux qui oseraient essayer. De même, nous considérâmes que le risque était trop grand de sauter du haut du pilier de Thras, une spirale de corail de mille pieds de haut, bien que nous ayons été témoins des sacrifices que les Sloads y perpétraient. Certaines victimes étaient tuées par la chute, mais d’autres semblaient effectivement disparaître avant d’atteindre les rochers en contrebas. Comme les Sloads ne semblaient pas savoir pourquoi certaines étaient emportées et d’autres mouraient, nous décidâmes de ne pas tenter notre chance.

Quote

les Sloads peuvent être les descendants des survivants de l'Holocauste, les populations elfiques et/ou humaines piégées sur les territoires en pleine submersion.

Ou bien les Sloads existaient-ils déjà en Yokuda. On connaît les Rougegardes (humains), les Elfes Gauchers et les "Orcs" (même si le doute subsiste à leur propos vu que nous n'ayons qu'une mention d'eux à Yokuda) qui vivent en Yokuda, mais ça ne signifie pas qu'il n'y vivait aucune autre race pensante.
On sait toutefois que les pionniers altmeri d'Auridon ont combattu des Sloads (des mers?) en mer, avant d'atteindre cette île.

Quote

Their tribulations drove the Elves
'Cross Sloadful seas to Summerset.
Et donc, des Sloads existaient dès le début du Méréthique, bien avant la chute de Yokuda (même si, avec le voyage entre les Rêves et/ou les bugs temporels, une pirouette reste possible).

Sinon, il ne faut pas oublier GBT La faim de Sep. Bien que ce récit semble être avant tout un conte moralisateur et une légende sur l'origine des scarabées assassins, il y a un passage très intéressant sur la chute de Yokuda.

Quote

Then evil came to Yokuda, and red war, and forbidden rites were practiced, and fell things were summoned that should never have been called forth. It was a Time of Ending. Satakal arose from the starry deeps, and Yokuda was pulled down beneath the waves.

Certes, l'implication de Satakal évoque le changement de Rêve (Padommay qui détruit les 12 Mondes de la Création), mais ça peut aussi être quelque chose de plus métaphorique à propos de la guerre. Ou bien quelque chose de très concret : une invasion des Maormer, guidés par le Roi Orgnum, le Dieu Serpent du Satakal. Après tout, l'Empire de Pyand a pu conquérir des terres bien au-delà des îles de Tamriel, s'il est si puissant que le dit MK. Et j'imagine bien les Maormer changer un continent en archipel pour rendre sa capture plus facile. En tout cas, la description de la chute de Yokuda dans La faim de Sep est assez vague pour correspondre à n'importe quelle guerre impliquant de la puissante magie interdite.
Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/

#4 Svartalfar

Svartalfar

    Moddeur d'or


Posté 02 octobre 2018 - 13:29

Quote

Vu que les Sloads semblent avoir été les maîtres de l'Île du Couchant avant les Aldmer, ça serait assez logique qu'ils aient, à un moment donné, adapté leur environnement à leur mode de vie amphibie. Une idée me vient en tête : peut-être que le Couchant n'était à l'origine qu'un large atoll (autour de l'Eton Nir), puis que les Aldmer auraient utilisé leur magie (de l'Aube?) pour élever le niveau des terres, jusqu'à obtenir un vrai petit continent, plus adapté à leur mode de vie.

Pour reprendre un parallèle avec notre monde, pas mal d'îles sont en fait d'antiques récifs de corail. C'est le cas de celles des Caraïbes ou des petites Antilles. Le corail pousse, meure, s'entasse, accumule des sédiments via la marée et l'érosion et ça recommence jusqu'à ce que la masse atteigne la surface. C'est comme ça qu'on a ces îles calcaires pleines de cénotes et de grottes à demi-immergées. Les Sloads ont pu encourager ce phénomène, de la même façon que les Telvannis encouragent les champis à pousser (ça ou la magie épique Création d'île de D&D). Il y a aussi les fées à prendre en compte dans l'équation. C'était leur patrie avant, et vu qu'elles sont liées à la nature, un tel changement n'aurait pu se faire sans leur accord, leur concours ou leur éradication (au moins partielle).




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)