Aller au contenu


- - - - -

Ces Lilmothiits Venus D'akavir

[Détails du Lore] Lilmothiit

  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 Svartalfar

Svartalfar

Posté 03 août 2016 - 16:43

Petit article tentant de réfuter une idée reçue, sans preuve formelle, mais grâce à un faisceau de présomption et d'indices.

Les Lilmothiits sont des Betmer, identifiés comme étant des hommes-renards (l'adjectif vulpin renvoie à ça), vivant jadis au Marais noir mais ayant disparu au moins à l'Ere première. Malgré l'études de nombreux passionnés, la civilisation lilmothiit demeure depuis la découverte de ses vestiges, une énigme épaisse. Son seul emplacement connu est Lilmoth (certains parlent également de Rose noire), une cité du sud du Marais noir, sur une langue de terre vallonnée.
Sans conviction, on les classe parmi les populations betmer précédant l'arrivée des Men et des Mer sur le continent et on les apparente aux Khajiits. Mais et si en vérité, les Lilmothiits ne venaient non pas de Tamriel, mais d'Akavir ? Pour cela, examinons un peu les faits.

Les envahisseurs d'Akavir

Le Guide de poche de l'Empire, troisième édition (appelé PGE3 pour plus de commodités) nous l'apprend, les premiers contacts avec Akavir se firent très tôt. Plus intéressant, ces contacts se firent avec des populations depuis lors disparues des écrans-radar : des "hommes-rats", et des "hommes-chiens".
"La première fois que l'on en parla dans les chroniques, ce fut quand des pirates, que l'on peut supposer avoir été des éclaireurs, débarquèrent sur les côtes de Tamriel dans des navires dont l'équipage étrange et bestial terrifia les habitants de Tamriel. Les érudits contemporains ont trouvé des mentions de pirates ressemblant à des rats ou à des chiens, laissant supposer que des cultures akaviroises sont encore à découvrir ou éteintes."1
Ressemblant à des chiens... Comme les renards, par exemple. La première invasion formelle de la part d'Akavir étant la célèbre "croisade" tsaesci de l'an 2703 de l'ère Première (qui s'acheva par leur défaite au Col clair et la création de l'Empire de Réman), les contacts avec ces équipages pirates venues d'Akavir se passèrent donc avant cette date. Certes, le PGE est édité très tardivement (en 3E432) par rapport aux événements, mais l'ouvrage Refuge, Joyau de la Baie atteste d'une présence de pirates akaviri avant même le sac d'Orsinium et très proche dans le temps de sa fondation en 1E8002. Les akavirois étaient déjà implantés entre le IXe et le Xe siècle de l'ère Première en Tamriel, dans la Baie d'Iliaque qui plus est, zone située à l'autre bout du continent par rapport à eux. En voyant ces capacités de navigation et d'implantation incroyables, il y a fort à parier que d'autres équipages se sont répandus le long des côtés de Tamriel, celles du sud-est notamment, plus propice aux débarquements discrets du fait du labyrinthe naturel qu'est le Marais noir et à sa faible densité de population.

Les indices


Spoiler


On l'a déjà dit, les Lilmothiits ont un aspect vulpin, par conséquent proche de l'aspect canin. C'est cependant un peu mince pour parler d'élément déterminant. D'autres viennent heureusement renforcer l'hypothèse. Déjà, le caractère endémique de la race, qui ne semble se retrouver qu'ici, et qu'à Lilmoth, voir Rose Noir, deux cités d'Argonie très au sud de la province.

La position de Lilmoth également, plaide en la faveur d'un peuplement de marins étrangers. Déjà, la cité bénéficie de "quais"3, ce qui la place automatiquement près de l'eau. Ensuite, elle est sur une langue de terre près de ce qui semble être l'embouchure d'un fleuve. Un emplacement idéal pour des marins souhaitant établir un camp pour explorer l'intérieur des terres en navire ou établir un comptoir pour explorer plus à l'ouest. De la même manière, les lieux sont idéaux pour installer une base de repli et de contrôle pour des pirates. Enfin, il y a la faible durée dans le temps de cette population. Si on dit d'elle qu'elle contrôla les côtes sud du Marais noir, son mode de vie est dit nomade et les vestiges qu'ils auraient laissés peu nombreux (à cause des nombreuses constructions postérieures qui eurent lieu par dessus, de l'avis de tous). Ces témoignages contradictoires s'expliquent justement par une nature pirate des Lilmothiits.
Bien qu'ils se soient installés et aient assis leur domination sur le sud de la province, celle-ci s'est faite par la mer, via leurs navires. Mais étant des pirates ou des réfugiés, leur nombre était trop faible pour établir des colonies pérennes sur le continent. A cela s'ajoute la lutte contre l'environnement, comme le laisse penser le document de Cirantille4, qui postule que les Lilmothiits « combattirent » pour s'emparer de ce territoire. Ce ne sont donc pas des natifs de ces lieux et ils eurent besoin de s'imposer plus qu'ils n'étaient déjà adaptés à leur environnement, comme les peuplades elfiques et humaines qui s'installèrent au fil du temps sur ses franges. On peut donc imaginer que, venues de l'est, les équipages lilmothiits longèrent les côtés de Tamriel, raidant les Chimers/Dunmers ainsi que les Argoniens, jusqu'à ce que leur périple les mène jusqu'à la péninsule de Lilmoth et l'embouchure du fleuve. Jugeant l'endroit propice, ils y installèrent un campement (que l'on peut appeler comme on le souhaite : comptoir, colonie, havre, checkpoint, etc), afin d'explorer les environs et de poursuivre plus avant les explorations et les pillages.
Au fil du temps, les Lilmothiits finirent par tenir toutes les côtes sud de la région et se sédentarisèrent. Poussant plus avant les explorations, ils fondèrent Rose noire à l'intérieur des terres (si vraiment la cité est de leur fait). Cependant, la piraterie, couplé à l'environnement hostile, n'aide pas les nouveaux venus à s'installer. Après un âge d'or relatif, leur civilisation décline, et les Lilmothiits se tourne vers un mod de vie nomade, plus adapté à la vie dans le Marais. Ils finissent par s'éteindre, laissant derrière eux des ruines vite exploitées par la végétation et la faune locale. Le reste du monde en découvre les vestiges lorsque l'Empire de Réman règne sur le continent.

Ainsi, à contrecourant d'une théorie admise d'une peuplade originaire de Tamriel, un faisceau d'indices pointe dans une autre direction : une migration venue d'Akavir. L'emplacement de cette race, propice à l'implantation pour des individus venus de la mer et correspondant au laps de temps où des pirates "ressemblant à des chiens" terrorisaient le littoral de Tamriel, leur domination côtière laissant penser à une civilisation dotée d'une marine (soulignée par la fondation de cités portuaires), et leur relativement courte longévité, tout ceci pointe vers un peuplement intense mais sporadique de marins, réfugiés ou pirates, venus d'ailleurs. Akavir étant à cette époque pourvoyeur d'immigrés et de pirates, il y a fort à parier qu'un des peuples les plus mystérieux de Tamriel en soit originaire.

___________________________________________________________________________________________________________
1Guide de poche de l'Empire, troisième édition, http://lagbt.wiwilan...
2Refuge, joyau de la Baie, http://lagbt.wiwilan...oyau_de_la_Baie
3Greg Keyes, La cité infernale, p.20, Fleuve noir, édition française de 2009
4La faune aquatique du Marais noir, http://lagbt.wiwilan..._du_marais_noir

Modifié par Svartalfar, 03 août 2016 - 16:50.


#2 Beron

Beron

Posté 03 août 2016 - 18:38

Très intéressant tout ça !

C'est tout à fait possible que les Lilmothiits soient des Akavirois, même si cela aurait un défaut à mes yeux : les Betmers tamrieliens perdraient de leur diversité et de leurs mystères.

J'ai cherché quelques autres éléments pouvant aller dans ton sens.

GBT L'histoire de Lyrisius raconte, durant l'Ère Première, la lutte d'une armée tamrielienne contre des esclavagistes akavirois, montés sur des chars, quelque part en Tamriel. Les Akavirois défont les Tamrieliens, sauf Lyrisius, qui reçoit le bouclier Fearstruck de Boéthia et utilise un dragon pour exterminer les esclavagistes akavirois.
Je supposais, il y a quelques jours, sur le lore forum que cette attaque akaviri pourrait être la troisième vengeance d'Akavir contre Tamriel, promis par le roi des Tsaescis dans les Sermons de Vivec.

Cette bataille avec Lyrisius pourrait être la défense d'Argoniens contre des pirates esclavagistes Lilmothiits. Après tout, les Argoniens sont "les Descendants de Boéthiah et des Hommes-Serpents", ceux-ci étant probablement les Tsaescis. Il serait assez logique que pour les affaires akaviroises, les Argoniens se tournent vers Boéthia, comme le fait Lyrisius dans cette histoire.
"Lyrisius" ne sonne pas du tout argonien, mais les Argoniens n'avaient pas les noms qu'on leur connaît à l'époque de Daggerfall et avaient, je crois, des noms latinisants dans Arena.


Un autre élément important vient de Religions de l'Empire :

Z'en (dieu du Labeur) : dieu bosmer du paiement en espèce, dont les études montrent qu'il serait originaire des mythologies akaviroise et argonienne (!). Sans doute a-t-il été introduit au Val-Boisé par les marins kothringiens. Bien que théoriquement tourné vers l'agriculture, il arrivait qu'il prenne une bien plus grande importance dans l'ordre cosmique. Son culte a cessé peu de temps après la Peste Knahataine.  

Z'en serait un dieu des mythologies akaviroise ET argonienne. Cela suppose un certain rapport entre Akavirois et Argoniens. Ce pourrait être un dieu introduit par les Tsaesci/les Hommes-Serpents, parents des Argoniens, mais Z'en pourrait également avoir été introduit par les Lilmothiits.
Après tout, des pirates et/ou esclavagistes se tourneraient bien vers le dieu du paiement en espèce et du Labeur (les esclaves sont là pour ça après tout). De plus, on associe souvent Z'en à Zénithar, qui est à rapprocher du dieu nordique Tsun, dont le frère Stuhn est dieu des rançons, un élément bien pirate.
Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/

#3 Svartalfar

Svartalfar

Posté 14 août 2016 - 11:39

Ce sont deux pépites que tu as retrouvé, même si j'émets un doute raisonnable quant aux dires du Khajiit.

Pour l'histoire de Lyrisius, ce nom fait plus Bréton que chimer/dunmer ou argonien. Mais le fait qu'il se propose spontanément comme esclave et serviteur, ça en revanche ça colle avec les races du Marais noir (chi/dunmer, argo, akaviroises). Il y a donc des chances pour que Lyrisius soit un Nédique, on sait qu'il y avait au moins trois tribus dans ces marais fétides, voir un Vélothi. Après tout, les Cantermiric étaient potentiellement sur toutes les côtes est du Marais,

Pour en revenir au cas des Argo' dans Arena, c'est plus spécieux. "Leurs" cités sont en réalité pleines de Dunmers, sans doute à cause de leur victoire lors de la Guerre d'Arnésie. Ce sont eux qui portent ces noms à consonance latine ('fin ya aussi du Nérandros, et autres par moments). Même Helstorm en est littéralement infesté. Alors à moins que les Argoniens humanoïdes ne se cachent parmi les occupants (et auquel cas j'en n'ai pas vu), les seuls à ressembler à des Argo' sont les Homme-lézard (et le PJ s'il choisit cette race, mais auquel cas il ne ressemble à rien).
Ca peut être des Argoniens ivres de vengeance raidant tout ce qui n'est pas écailleux, mais ils sont tellement mal équipé qu'ils ne semblent pas différents des Gobelins en intellect (ou en sauvagerie).

L'idée de Z'en est pas mal (et comme on en a déjà parlé, Z'en fait très asiatique. :P). Mais ça peut aussi être une divinité nédique, qui disparait avec eux lors de la peste. Dur à dire même si cette piste est intéressante.

Modifié par Svartalfar, 14 août 2016 - 11:40.


#4 Shadow she-wolf

Shadow she-wolf

    Le katana de la GBT


Posté 24 février 2017 - 09:37

Pour continuer sur les Argoniens d'Arena.
MK avait dit, pour expliquer leur apparence, qu'ils sont des argoniens humanisés/elfisés par les Hist dans le but d'infiltrer leurs ennemis, aka les Dunmers et l'Empire.

The Arena "Argonians" are a strain of hist-dunmer mutants created by the Hist to infiltrate the Deshaan Plain and beyond, an experiment that was seemingly abandoned long in the past. Whether anything happened that was considered as a victory of this mutation is uncertain. The Hist aren't telling.

Leur noms étranges à consonance latine suit cette logique de "espion", ils ne doivent pas ressembler à des Argoniens.
Cela signifie que si l'on joue un Argonien à l'époque d'Arena, nous somme un agent-espion.

En tout cas il est possible que l'opération ait été réitéré à plusieurs reprises tout au long de l'histoire.
Les Hist ayant la facheuse habitude de cloner les nouvelles espèces qu'ils rencontrent (confer les romans).
Du coup lors du débarquement d'akavirois, les Hist ont pu les cloner. Et ces noms latins bizarres serviraient de "noms passe-partout" pour ces clones.

Voir le messageSvartalfar, le 03 août 2016 - 16:43, dit :

Au fil du temps, les Lilmothiits finirent par tenir toutes les côtes sud de la région et se sédentarisèrent. Poussant plus avant les explorations, ils fondèrent Rose noire à l'intérieur des terres (si vraiment la cité est de leur fait).

Rose noire, bien qu'à l'intérieur des terres reste une ville "côtière", du moins accessible depuis la mer.
Car les Lilmothiits ne sont pas les seuls pirates à s'y être installés, ce fut le cas de Bramman le Rouge, un pirate qui dominait l'ensemble de la Baie du Topal à l'époque d'Hestra.

Du coup je ne suis pas sûre que Rose noire soit une marque de "sédentarisation", mais pourrait être une arrière-base, un campement de repli en cas de pépin à Lilmoth. Rose noire étant "camouflée" comparativement à Lilmoth qui est à découvert. Bramman le Rouge ayant longtemps éludé la marine impériale.





Aussi étiqueté avec [Détails du Lore], Lilmothiit

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)