Aller au contenu


[Rp] Acte I - Le Voleur


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 01 janvier 2015 - 18:54

Varys et Tsani partirent en vitesse de Baan Malur, n'emportant que quelques provisions sur des guars. Ils commencèrent par se diriger Vers Cormar View, avant de repartir vers le Sud une fois en vue de la ville, pour éviter tout retard. Ayant finalement trouvé des montagnards, ils passèrent sans encombre les montagnes Velothis à un petit col, avant d'arriver, trois jours après leur départ, en vue de Soluthis. Il commençait à faire tard, mais la ville semblait de loin extrèmement agitée. En particulier, une caravane ayant cassé une roue bloquait la rue principale, gênant les entrants qui semblaient particulièrement nombreux.
There is a space where I live that disagrees with every one of your points- there are good memories that can stay unspoken, stress can be left at the door in the name of civility, in the name of he-is-leaving, that heroic large-love mega-sex is the point of living, anyway; that some scenes don’t play according to script but according to the laws of closure, and that, finally, there was nothing criminal in what we had except for the lamentable lack of sustainability.
***
Vehk and Vehk happy birthday to his love Michael.

#2 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 04 janvier 2015 - 18:20

Varys, voyant que Tsani ne pipait mot, s'avança. Il monta les marches qui menaient au centre ville, centre de l'effervescence.

Image IPB

Au centre du village, se dressait un grand bâtiment, dominant même le Temple. demandant à un passant, Varys apprit donc qu'il s'agissait là de la grande salle de Soluthis, dont deux étages avaient été transformés en dortoirs afin d'accueillir tous ceux venant assister à la fête du village - ce qui couvrait des personnes de toute races et venant de tout Tamriel, à ce que l'on pouvait en voir.

- A mon avis...

fit remarquer Varys à Tsani

- Nous devrions chercher à nous mêler à ces gens là. Que le vieil homme envoie ses signes juste lorsque cette fête se déroule... ce n'est pas une coïncidence. Il faudrait que l'un s'occupe de la réservation des places, pendant que l'autre commence déjà à se renseigner.
There is a space where I live that disagrees with every one of your points- there are good memories that can stay unspoken, stress can be left at the door in the name of civility, in the name of he-is-leaving, that heroic large-love mega-sex is the point of living, anyway; that some scenes don’t play according to script but according to the laws of closure, and that, finally, there was nothing criminal in what we had except for the lamentable lack of sustainability.
***
Vehk and Vehk happy birthday to his love Michael.

#3 Invité_Jiitar

Invité_Jiitar

Posté 05 janvier 2015 - 02:39

L'Ohme observait l'effervescence tout autour d'elle, l'air un peu perdue, pendant quelques secondes. Routine habituelle : nouvel environnement inconnu, elle se déplace avec une autre personne, l'impression de perte disparaît rapidement, l'entrainement reprenant le dessus. Abaissant sa capuche, elle secoua rapidement la tête, espérant se donner contenance et analysa la situation : les dunmers verraient d'un meilleur ½il qu'une étrangère s'enquiert de leurs fêtes plutôt qu'un des leurs. De plus, ils seraient plus enclin à vendre des places à l'un des leurs qu'à une personne semblant être une bosmer. Se tournant à moitié vers Varys, gardant le centre du village en vue, elle répondit, hésitante comme à son habitude :

"Vous, vous... Vous prenez les places. Je vais, hum, me renseigner sur le... Euh... L'événement."

Elle quitta Varys rapidement, se fonda dans la foule en quelques pas, tout en tendant l'oreille. On ne sait jamais. Tsani se déplaça dans la foule, esquivant habilement les nombreux visiteurs, tout en essayant de glaner des informations, afin de ne pas avoir à parler à quelqu'un.


Spoiler

Modifié par Jiitar, 05 janvier 2015 - 02:40.


#4 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 08 janvier 2015 - 18:17

Fendant la foule, Tsani laissait trainer l'oreille.
De manière étonnante, contrairement à la plupart des ces grandes réunions, la plupart des groupes de marchands semblaient peu communicatifs, se limitant à des banalités dans leur échanges ; au lieu de discuter entre eux, chacun semblait se diriger vers son but, la grande salle, et une fois inscrit flânait en ville. Un groupe de trois Altmers semblaient notamment porter une immense caisse vers la salle, vociférant tellement elle semblait lourde. Un peu plus loin, c'était les impériaux sur la charrette qui avait bloqué le passage plus tôt qui passaient sans vraiment regarder, l'arrière rempli de matériel divers et varié.
There is a space where I live that disagrees with every one of your points- there are good memories that can stay unspoken, stress can be left at the door in the name of civility, in the name of he-is-leaving, that heroic large-love mega-sex is the point of living, anyway; that some scenes don’t play according to script but according to the laws of closure, and that, finally, there was nothing criminal in what we had except for the lamentable lack of sustainability.
***
Vehk and Vehk happy birthday to his love Michael.




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)