Aller au contenu


- - - - -

La Magie Des Ombres

lore Shadowkey

  • Veuillez vous connecter pour répondre
8 réponses à ce sujet

#1 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 22 mai 2013 - 20:28

Bon, après un délire HS sur TES France (à propos du mod le Roy c'est moi), je propose de reprendre la discussion visant à réunir les informations sur les Ombremages, et surtout ce qu'on peut en tirer d'intéressant. Au niveau lore, cela va de soit.

2 lieux d'origines : le premier, le second.

Je reprends ce que j'ai raconté d'intéressant (avec quelques dérivations sur le Septim et les Jills), je laisse les autres se débrouiller

:wizard:


Quote

Les Brétons furent renvoyés en Hauteroche avec des histoires sur le nouveau Général de Cuhlecain, où ils décidèrent de combattre la sorcellerie de l'Empereur par la leur. En ÈC854, une lame noire de Western Reach s'infiltra dans le Palais Impérial du Nibenay. Là, l'homme-sorcière assassina l'Empereur, mis le feu au palais et trancha la gorge du Général Talos. "Mais des ruines fumantes il sortit, une main sur son cou et avec la couronne de Cuhlecain dans l'autre. Les légions pleurèrent à sa vue. Sa magie du Nord l'avait sauvé mais la voix qui les avait amenés serait plus silencieuse à partir de cette nuit. Ses mots ne pouvaient plus mettre en déroute des armées d'un rugissement mais il pouvait encore commander d'un murmure. Il prit un nom cyrodiilien, Tiber Septim (Même ces humains qui prennent Talos pour un traitre, un parjure et un scélérat rendent hommage à son habilité à parvenir à ses fins sans recourir à la guerre~)

Ok, la lame noire est, au moins en partie, Hjalti. Mais ce qui peut être intéressant à creuser, c'est que des Bretons du Wesern Reach (donc proche de la nouvelle Hauteroche) fassent appel à des Hommes Sorcières (les "Parjures"), et qu'ils arrivent à s'introduire près de Talos. Le PGE1 se situe dans une version pré-divinisation et pré-Numidium, donc faire partir l'histoire alternative de la Nouvelle Hauteroche d'ici serait logique. Lier tout cela avec les Ombremages pourrait être en effet être possible.

Quand à l'universalité du Septim, je reste dessus. Les tsaesci de l'époque de Reman utilisent des Septims, et le Thalmor qui maitrise la magie de l'aube, utilise des Septims. Le seul moyen qu'ils auraient pour faire un autre système monétaire serait d'utiliser du métal dwemer, protégé par les âmes+Numidium contre l'influence de Talos.
A part ça, ou balancer une nouvelle entité d'au moins la puissance de Numidium+le coeur de Lorkhan (qui pouvait, à ce qu'on en sait, faire n'importe quoi s'il était bien utilisé) , je ne vois pas comment inscrire un système monétaire avec autre chose que des Septims en restant dans le lore. Ça fait partie des trucs qu'on a observé, dont on a expliqué la source, dont on sent la raison, même si on ne l'a pas encore totalement comprise.

[...]

Quote

Mais sinon ton livre est très bien Béron, il est bien structuré et apporte un point de vue intéressant et tout à fait transposable en jeu (bien que je n'ai pas vu que les Ombremages étaient capable d'influer sur le temps. C'est théoriquement possible, mais quand on pense à la puissance qu'il faut pour maitriser les potentialités d'un seul homme, exploit qu'un seul parvint à notre connaissance à faire... Trouver puis maitriser l'Ombretemps ne doit pas être chose aisée.)
Sur Shadowkey et cie, je m'en remet à Shadow, l'UESP, et TIL. Donc voilà
Azra est le premier à l'utiliser (voir le lien de Shadow) ; on peut donc penser qu'il y en a d'autres qui s'y sont intéressé. Notamment :"Shadow Magic is common around the Hammerfell-Skyrim-High Rock border, but is rarely used elsewhere."

Même si manipuler le temps n'est pas chose facile, le faire pour tenter de se débarrasser du personnage le plus important de tous les temps peut paraître... raisonnable.

[...]


Quote

Le Mantella bien qu'il faille le chercher en Hauteroche est hors d'atteinte.

Il est en Aetherius ce petit rigolo.

Si je partais sur une analyse personnelle des ombres, je les mettrais en relation avec les "échos" omniprésents dans les TES, et les "réalités moyennes"
a reflection of possible worlds created by forces in conflict.
Et là, d'un coup, on voit directement le lien avec les Cassures de Dragon.

Je n'ai par contre pas la même compréhension sur la phrase "Shadows can be produced by mundane forces such as light hitting a rock, or by more powerful forces such as nations at war", qui je pense signifierait plutôt que un obstacle devant la lumière crée des ombres. Des nations en guerres en créent aussi, plutôt métaphysique, mais pas animées. D'ailleurs : "Shadow Magic involves the manipulation of shadows to affect the forces creating it." On affecte le résultat, l'ombre, pour que la cause, afin de garder la cohérence, soit modifiée.
J'ai envie de faire une référence aux Jills et à l'endossement, mais ça irait peut-être trop loin.
[...]

Quote

comme il ne semble pas exister d'articles vraiment exhaustifs sur eux, j'ai pu manquer pas mal de choses les concernant).
Faut pas se fier aux articles de toute façon.
Tour ce qu'on a dessus est :
MK
MK
MK
MK
MK
MK

Quote

On peut voir également la lumière sous son aspect magique (l'Aetherius nous en inonde et les Ayleides la considérait comme un élément primordial de la magie), ce qui ouvre pas mal de possibilités quant aux obstacles.
Justement, la présentation théorique qui en est faite ( l'in-game, on est d'accord, c'est pas toujours du lore) nous en parle vraiment comme une utilisation des conséquences pour affecter les causes. S'il y a un effet sur la lumière, qui créerait un effeet magique, ce serait plutôt comme cela.

Quote

Bon, au moins, on a tous les mêmes sources. Je pense que les ombres sont avant tout une absence de Lumière : j'entends par là le Manteau de Magnus avant tout. Je crois que c'est la meilleur manière de fusionner tous les avis différents qui sont tous aussi valables. La Lumière physique, c'est celle du Soleil (les étoiles aussi, mais en très faible quantité, et le feu est une forme corrompue). L'absence de cette Lumière crée des ombres. Les "Lumières", c'est aussi les pensées décrites par Svartalfar qui correspondent bien à Magnus. Donc Ombres = absence d'influence Magnussienne.

Et bien non, justement, moi je le vois comme ombre=conséquence de la lumière, afin d'expliquer d'où vient la creatia utilisée.

Quote

Edit : apparemment, dans le Shadowkey, notre ombre est capable de s'exprimer à certains moments, comme à l'intérieur de la forteresse de Lakvan, comme une personne à part entière semble-t-il. C'est un élément intéressant.
C'est comme avec la mage "traditionelle" considérée comme une seule chose ; créer quelque chose d'apparemment vivant (Oghma) est possible. Si ça se trouve, on peut peut-être même le simplifier à une invocation + un enchantement pour la magie "kaleidoculique".

Quote

Second Edit : Si on en croit le Storyline que l'on peut trouver sur TIL, Azra part pour répondre "à l'appel des Ombres"

J'aurais juste compris ça comme "mes recherches m’appellent". Mais bon, si ça peut servir à balancer un truc marrant.

Quote


L'ombre physique, ce n'est pas de l'obscurité créée par un obstacle sur la trajectoire de la lumière ?

Théoriquement, si ; mais si la magie de l'ombre utilise le fait qu'il y ait une lumière qui crée de l'obscurité pour influer sur cette lumière par l'obscurité.
S'il y a une obscurité sans lumière, influer sur cette obscurité ne fera... rien.


Quote

Sauf qu'il y a plusieurs origines à la Creatia. Cela peut très bien être de la Creatia d'Oblivion ou des daedrons. Ou bien on va sur une idée de corruption de la Creatia d'Aetherius, mais dans ce cas-là, la Creatia d'Oblivion n'est qu'une corruption de celle d'Aetherius, puisqu'il s'agit de la source de toute Magie (Aetherius = potentiel).
C'est des blagues, ça.
La preuve ? Les aedra en construisant le Mundus, étaient totalement coupés de 'l'Aetherius (pas de soleil). Ils n'avaient pas de creatia ? Si, eux-même. D'où une explication partielle du sacrifice nécessaire pour avoir assez d'énergie. Les daedra ont de la creatia à foison (âmes et tout), c'est juste qu'il ne la lâchent pas gratuitement/involontairement sur le Mundus. On observe des pactes (Ayleids) pour qu'ils en fournissent. Mais justement, il n'est pas possible d'exploiter directement une creatia daedrique, puisqu'elle n'est pas envoyée sur le Mundus. Et elle ne crée pas d'ombre pouvant être utilisée par la magie des Ombres.

[...]

Quote

Je ne conçois pas non plus les ombres comme opposées à la Lumière.
Cependant, il est assez malaisé de savoir qui de la lumière ou des ombres occupent les liens de causes et d'effets.
Pour penser les ombres comme effet de l'action de la lumière, il faudrait supposer que les ombres fussent apparues avec le Soleil. (pourrait-on auquel cas les lier à la magie de l'Aube?)
Cependant, rien ne nous dit qu'il n'en existait pas auparavant, d'autres formes, que l'arrivée de la lumière ne concernaient pas (celles causées par les obstacles psychiques par exemple, si tant est qu'elles existent), aurait modifiées, fixées sous une forme, ...

(même si, je vous l'accorde, on remonte quand même plus loin que l'instant où Tiber Septim devient Thalos, et que l'on peut donc en théorie influer sur ce moment même s'lla portée de la magie des ombres ne couvre pas toute la rétroactivité de l'action du Neuvième divin).

On peut également s'amuser à voir la nature des ombres causées par les "spectres illicites" que Méridia a approché d'un peu trop près (elle est quand même la Dame du Lac de la Nouvelle Hauteroche, on a de quoi faire en mêlant les deux aux background).
Les spectres illicites, c'est quand même dur à rattacher à une manipulation des ombres ; à ce qu'on peut en comprendre, elle a fait des modifications sur des "fréquences" de lumières interdites. Le lier avec le danger du soleil pour les vampires, ok, mais créer la magie d'ombre...

Quote

Pas la magie en elle-même, mais d'autres aspects plutôt.
Ce que je voulais dire c'est que, si les ombres sont conséquences de la Lumière, alors les lumières interdites que Méridia a trafiquées doivent également en provoquer (même s'il faut se méfier des raisonnements logiques avec le lore). (je n'ai pas envisagé que des altérations sur des ombres puissent modifier des fréquences lumineuses, mais pourquoi pas après tout, ça peut être le Saint Graal théorique des Ombremages ^^ )
Du coup ces ombres-ci pourraient être un autre aspect de l'Ombremagie (ça marche aussi si la Lumière ne fait que les révéler. On peut penser qu'une lumière précise ne révèle qu'un type d'ombre, ou qu'une partie de ses aspects).

Le peu d'informations dont on dispose est justement un atout pour avancer pas mal de théorie via la bouche des pnj (quitte à les engager sur une voix fausse à terme mais qui fonctionne en l'état actuel de leurs connaissances.)

Faut-il vraiment sortir le Magne-ge Pantheon ?

Quote

Every spectrum in the Magne-Ge, large or small, abides by Redshift’s teachings and his Catalog of Radiance. Moreso, the packets of the Magne-Ge regard these beings, in optic, as a framework by which to measure their own perhaps-it-mays in the Grand Schism of Things. Who can blame them, really, after the Breaking changed everything except for the suns?
Le spectre des Magne-Ge semble être composé de personnes. les "signes" (C, K) peuvent être les "signes de naissances", mais aussi avoir un rapport avec la position dans le spectre. Donc ça revient à faire bosser les Ombremages avec le Magne-ge, et dans ce cas là je ne vois pas ce qui leur permet de faire des retour dans le temps.



[...]


Maintenant, plus subjectif :



[...]

Moi, je ne les imagine pas dans des académies, mais dans des duos maître-élève, qui correspondrait pas mal au côté peu connu et peu pratiqué de cette magie + voir plus loin.
Avec, éventuellement, un lieu de rassemblement, et de débat, mais pas une académie ouverte à tous. Mais bon, même si ça n'a pas l'air d'être la norme(ancienne forteresse de gobelins, et repaire du méchant).

Quote

Witch Tree

"Deep in the Twilight Temple lies a worshipper of shadow, Pergan Asuul. He has a key which unlocks the boundary between world and its shadow. Retrieve that key and show it to me."
Le top du top serait un endroit où l'on peut entrer par une Shadowkey, mais là...



Je ferais remarquer que la storyline TIL appuie aussi ma vision de la Shadow Magic :

"...chosen to explore this relation of world to shadow, Azra was the first to realize that shadows were not a mere absence of light, but a reflection of possible worlds created by forces in conflict. A light strikes a rock, and the shadow is a record of their clash, past, present and future. Other conflicting forces produced less obvious shadows, fire and water, wind and rock, or nations at war. With skill and patience the shadows of all could be read, and patterns teased out, emphasized or eradicated. Manipulating a shadow could, through contagion, manipulate the object or force which cast it. Azra was eminent master of this nearly imperceptible magic."


"...Azra attempted what had never been done before, manipulating his own shadow to such and extent that he instantiated and melded all possible Azras at the same time, crossing over from this singular existences in shadow. Ignorant Redguard soldier, fearing the power of Azra should he succeed, trapped and confronted Azra. The battle did not go well for the wizard. The hole blasted when he lost control of his magics can still be seen at the village that bears his name, Azra's Crossing. The science of shadow lost a great man that day, although others, such as Pergan Asuul, strive to take his place."

Ainsi que :
"My most estimable Lakvan,
you must understand you risk my wrath by continued association with Pergan Asuul. Your claim he is a Shadowmage opposed to Skelos Undriel is irrelevant. Shadow magics by their nature will twist on their casters and so do the words of the magic's practitioners. My plan to have utterly destroy Undriel can tolerate no such risk this close to fruition. End this association with Pergan Asuul or I shall end mine with you. Ponder that choice as you will.
Sincerely, Jagar Tharn."

Quote


Un avis précis sur les Daedra et la Nécromancie ? Bref, quelle pourrait être l'éthique des Ombremages ?

On a des "méchants" et des "gentils", mais tous semblent opposés à Tharn, donc au moins à Dagon. Ils sont sans doute, comme à peu près toutes les organisations, contre les Daedra et les nécromanciens.
Il semble quand même y avoir beaucoup de disparité dans ce que font leurs membres, d'où ma proposition de rapports "maître-élève" qui remplacent un dogme général par une influence personnelle.

Ensuite, il faut ajouter qu'au moins les Rougegardes sont contre leur magie, encore plus que contre la magie "classique" il semblerait.




TABRONEH, veille sur ce topic (je n'aurais jamais dû oublier de faire ça)


There is a space where I live that disagrees with every one of your points- there are good memories that can stay unspoken, stress can be left at the door in the name of civility, in the name of he-is-leaving, that heroic large-love mega-sex is the point of living, anyway; that some scenes don’t play according to script but according to the laws of closure, and that, finally, there was nothing criminal in what we had except for the lamentable lack of sustainability.
***
Vehk and Vehk happy birthday to his love Michael.

#2 Svartalfar

Svartalfar

Posté 23 mai 2013 - 00:54

C'est vrai que ça aurait évité que le staff ne rejette notre tentative de coller le mod au lore. ^^

Sifraël m'ayant amplement cité, je ne vois pas trop l'intérêt de reprendre mes posts, ça ne ferait qu'ajouter au fouilli. Je ferais juste un rapide condensé de l'état de notre réflexion.
____________________

Les Ombres sont considérées comme la conséquence d'une action : la lumière frappant sur un obstacle ou un obstacle gênant le passage de la lumière. Cela présuppose donc que la magie des ombres est immédiatement postérieure à l'apparition du Soleil, et donc à la magie de l'Aube.
Ce point n'est cependant pas affirmé par manque de sources, les ombres pouvant être seulement révélées ou fixées par l'apparition du soleil, même si les probabilités de ce cas de figure sont moindres.

La lumière peut être physique, ou métaphorique (c'est ce que suppose le passage qui parle des "ombres des nations en guerre"), de la même façon que les intellectuels des Lumières du XVIIIème siècle employaient le champs lexical de la lumière pour parler de la Connaissance ou de la Raison. L'ombre pourrait du coup être un aveuglement à la raison, aux bons arguments.

Les ombres peuvent avoir une identité. Celle du PJ dans Shadowkey nous parle, un peu comme un alter-égo ou une petite voie dans notre tête. L'ombre d'une pierre ou d'un pot de pétunia en revanche, risque d'être moins expressif...

Les Ombremages peuvent, d'après les sources, influer sur les ombres pour remonter aux actions qui les ont engendrées. Ainsi, en modifiant les ombres, ils modifient les actions, par la loi de corrélation des parties (on touche là à l'intrication quantique... ou au Kage no Mi de Gecko Moria dans One Piece).

Une concentration d'ombres et de "noirceur" (appelons comme ça l'ombre métaphorique, la "psychique") peut donner naissance à des créatures magiques hautement puissantes (là on retombe dans le folklore médiéval européen, où les monstres s'incarnent dans les ténèbres ou sont créés par les vices et les pêchés des Hommes. Mais ce genre d'histoire se retrouve un peu partout autour du globe et des époques quand on fouille un peu).

La magie d'ombre permet de contrôler les aspects passés, présents (et donc de réalités parallèles et alternatives) et futurs d'un objet dont l'ombre est projetée. Il permet donc de manipuler le temps dans une certaine mesure. Mais comme l'Ombremagie permet de remonter aux causes premières d'une action, il est logique de penser qu'elle peut donc toucher au temps dans son intégralité. De là à dire que le Temps a une ombre, il n'y a qu'un pas que nous avons franchi.

L'Ombremagie peut s'opposer aux aspects de Méridia quant à la Lumière et aux spectres lumineux. Cependant, cette opposition rapproche les Ombremage des Magne-Ge, comme rappelé plus haut. Comme ceux-ci agissent directement sur les spectres lumineux et le rayonnement énergétique, et que les Ombremages les peuvent potentiellement les modifier par corrélation, on tourne un peu en rond. De plus, le rôle des Magne-Ge semble en contradiction avec la potentielle maitrise du Temps. Un des deux aspects semble à abandonner (celui dont on n'est pas documenté, donc la relation Magne-Ge/Ombremages).

Il nous reste encore à rassembler des infos, et à explorer pas mal de pistes, comme l'opposition entre l'Ombremagie et la "Voie de l'Epée" des Rougegardes, comme le lien entre Magnus (qui apporte la lumière du soleil, qui créerait l'ombre) et Ombremagie, entre la magie vampirique qui consiste à occulter le soleil et elle, l'opposition présumée à Dagon (via opposition à Jagar Tharn, mais qui peut être politique, humaniste ou élective, plutôt que liée au principe même de la magie, car je le rappelle, Jagar Tharn essaie de créer et de contrôler une créature très vilaine) etc...
Certaines seront vite évacuées, d'autres nous casseront encore la tête tant que Beth' ou un dév' n'aura pas décidé de reprendre cette magie en main.

Que Tabroneh veille sur ce sujet.


Modifié par Svartalfar, 23 mai 2013 - 01:00.

Fantôme de la tour hantée. (de pc la tour)

"Je suis un loriste, le monstre dont on menace les petits moddeurs pas sages au moment du coucher."

#3 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 23 mai 2013 - 17:49

Résumé de mon interprétation personnelle :

"...chosen to explore this relation of world to shadow, Azra was the first to realize that shadows were not a mere absence of light, but a reflection of possible worlds created by forces in conflict. A light strikes a rock, and the shadow is a record of their clash, past, present and future. Other conflicting forces produced less obvious shadows, fire and water, wind and rock, or nations at war. With skill and patience the shadows of all could be read, and patterns teased out, emphasized or eradicated. Manipulating a shadow could, through contagion, manipulate the object or force which cast it. Azra was eminent master of this nearly imperceptible magic."

Les Ombres, comme définies ici, semblent vraiment presque confondues avec les effets en général. D'où ma présentation de la Magie des Ombres comme étant l'utilisation des effets pour affecter les causes, principalement par les ombres, effets de la lumière, donc de la magie, mais ne serait pas limitée à cela en théorie. Son fonctionnement utiliserait donc la rétroactivité omniprésent dans les TES, qui font que les Jills cherchent toujours à réparer la cohérence temporelle. Si un effet, une ombre est modifiée, la cause, la "lumière", devra l'être aussi, pour garder la cohérence. Et rétroactivement. D'où la possibilité de voyager dans le temps sans Elder Scrolls/Cassure du dragon/C0DA



Cependant, je ne suis pas d'accord pour une association directe aux Magne-Ge, et encore moins aux "Magne-Ge spectrum".

Every spectrum in the Magne-Ge, large or small, abides by Redshift’s teachings and his Catalog of Radiance. Moreso, the packets of the Magne-Ge regard these beings, in optic, as a framework by which to measure their own perhaps-it-mays in the Grand Schism of Things. Who can blame them, really, after the Breaking changed everything except for the suns?

Même si ça a l'air proche de nos spectre lumineux, il a l'air composé d'être et pas seulement de types de lumières (éventuellement mélangé). Si on a une focalisation sur la lumière, c'est qu'elle est, de mon point de vue, la principale source de magie ; une guerre pourrait par exemple apporter de la magie de sang.
There is a space where I live that disagrees with every one of your points- there are good memories that can stay unspoken, stress can be left at the door in the name of civility, in the name of he-is-leaving, that heroic large-love mega-sex is the point of living, anyway; that some scenes don’t play according to script but according to the laws of closure, and that, finally, there was nothing criminal in what we had except for the lamentable lack of sustainability.
***
Vehk and Vehk happy birthday to his love Michael.

#4 Suleri Drals

Suleri Drals

Posté 23 mai 2013 - 18:53

Si les Divins sont des planètes et les Deadras des Espaces Vides, je vois pas pourquoi les Magne-Gne ne pourraient pas être des lumières.
Si il n'y a pas de vrais séparations dans l'Aetherius, alors il en est sans doute de même pour les Magne-Gne.
Le rapport entre le spectre lumineux et les constellations viendrait du fait que l'Aetherius est décomposé en spectres (comme un arc-en-ciel étiré à l'intérieur d'une sphére) et que les étoiles proches donnent vers le même endroit donc vers des couleurs proches.
Telvannish, et les tâches s'évanouissent !

#5 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 23 mai 2013 - 19:30

Peut-être parce que la "lumière" est de la Creatia pure, que les Magne-Ge perdent suites aux blessures qu'ils se sont causé en creusant les étoiles/Soleil. On a déjà des séparations entre Magne-Ge faites (il suffit de compter le nombre d'étoiles, ou selon l'opinion de lire le pantheon), donc supposer qu'il 'y en a pas serait un peu audacieux.

Qu'il existe un spectre de Magne-Ge, lié aux "K signs" ou autres, sans doute, mais visiblement, la lumière qui tombe est uniforme (blanche) à part Mnemoli (rapport à l'Amaranth). Ce spectre n'a alors peut-être rien à voir avec les couleurs, mais alors on sort du lore vu qu'on a plus de source, même peu fiable.
There is a space where I live that disagrees with every one of your points- there are good memories that can stay unspoken, stress can be left at the door in the name of civility, in the name of he-is-leaving, that heroic large-love mega-sex is the point of living, anyway; that some scenes don’t play according to script but according to the laws of closure, and that, finally, there was nothing criminal in what we had except for the lamentable lack of sustainability.
***
Vehk and Vehk happy birthday to his love Michael.

#6 Suleri Drals

Suleri Drals

Posté 23 mai 2013 - 19:51

Les étoiles ne sont que des "trous", si les Magne-Gne ne sont que des lumières (qui n'est qu'une forme, mais pas moins réels que la forme de vide des Daedras et des Planétes-Aedras), ils sont peut-être tous collés les uns aux autres, voir concentré, avec des subdivisions artificielles dans un univers dense. (Par opposition au Deadras qui vivent dans une dimension vide et dont les liens entres les Vides est artificielle)
Telvannish, et les tâches s'évanouissent !

#7 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 23 mai 2013 - 19:59

Justement, où est-ce que tu vois que les Magne-ge ne sont que des Lumières où que leur organisation est faite totalement à l'opposée de celle des daedra ?

La lumière qui vient de l'Aetherius, je le redis, n'est pas leur apparence extérieure, mais des "leaks", des pertes de Creatia, à l'état pur donc. Elle aurait probablement la même apparence si elle venait d'une autre entité (Alduin ou un Dragon par exemple. Tiens, c'est pile le cas)
There is a space where I live that disagrees with every one of your points- there are good memories that can stay unspoken, stress can be left at the door in the name of civility, in the name of he-is-leaving, that heroic large-love mega-sex is the point of living, anyway; that some scenes don’t play according to script but according to the laws of closure, and that, finally, there was nothing criminal in what we had except for the lamentable lack of sustainability.
***
Vehk and Vehk happy birthday to his love Michael.

#8 Svartalfar

Svartalfar

Posté 09 janvier 2016 - 00:44

Petite information à garder sous le coude sur les applications de la Magie des ombres et qui nous renseigne sur l'étendue de sa puissance.

http://www.uesp.net/...:Volstok_Violet

La fiche de cet individu nous apprend que, grâce à une Shadowkey, il a purement et simplement ressuscité, repassant d'un état de zombie conscient à celui d'humain en pleine santé qu'il était auparavant !
Le terme zombie est bien sûr peut-être un peu exagéré, et l'on peut trouver d'autres explications au sort de l'infortuné Volstok (comme un vol d'âme ou une situation plus similaire à celle des Draugr que des zombies), mais il n'en demeure pas moins que la Magie des ombres et surtout une Shadowkey a été capable de revenir à un état antérieur.
Fantôme de la tour hantée. (de pc la tour)

"Je suis un loriste, le monstre dont on menace les petits moddeurs pas sages au moment du coucher."

#9 Svartalfar

Svartalfar

Posté 04 juin 2017 - 12:04

Je déterre.

En relisant les parchemins du Temple du Crépuscule, j'ai réalisé quelque chose.
Le premier parchemin des ombres contient notamment ce passage :

Quote

celles-ci [les ombres] n'étaient pas qu'une simple absence de lumière mais un reflet de mondes potentiels créés par des forces en opposition. Quand une lumière frappe un rocher, son ombre est l'enregistrement de leur conflit passé, présent et futur. D'autres forces en opposition produisent des ombres moins évidentes, comme l'eau et le feu, le vent et la roche ou les nations en guerre.
en vo :

Quote

shadows were not a mere absence of light but a reflection of possible worlds created by forces in conflict. A light strikes a rock, and the shadow is a record of their clash, past, present and future.
Other conflicting forces produced less obvious shadows, fire and water, wind and rock, or nations at war.

L'ombre née du conflit, de l'opposition de deux forces/objets/éléments et un (des ?) "monde potentiel" en est créé. Ca ne vous rappelle rien ? L'Aurbis, né du conflit Anu-Padomay et avant lui NIR, le haut concept de possibilité (la trame dont elles découlent). Et il est dans l'Aurbis une particule qui permet de façonner des royaumes, la potentia, que Riparus, l'aide (et surtout aide-mémoire) de Fa-Nuit-Hen décrivait ici comme des daedrons (=créatia empreinte de volonté/de la volonté de leur manipulateur) avec une finalité, autrement dit de l'énergie brute guidée par une volonté dans un but précis. Ca reste douteux car il "mésinterprète" à dessein, mais ça colle en fait totalement à ce que l'on sait de la mystique des TES (Love is under my will only, etc).

La magie des ombres, c'est NIR, c'est la trame de l'Aurbis, c'est une manipulation de la potentia brute à des fins de modification et c'est une composante de tout énantiomorphe. Maintenant, c'est intéressant de se demander pourquoi ça se passe dans le Reach. Pourquoi cette guerre est choisie, pourquoi la magie des ombres est développée surtout ici, et caetera.


EDIT du 24/08/17 : ESO nous offre ce qui semble être une (peut-être deux) utilisation concrète de la magie des ombres, avec la translocation instantanée des lames noires. L'enveloppe d'obsidienne, un artefact lié à Méphala a aussi la réputation de créer des "ombres", mais peut-être cela est-il plus similaire à un phénomène de convocation de créatures daedriques.

Modifié par Svartalfar, 25 août 2017 - 13:05.

Fantôme de la tour hantée. (de pc la tour)

"Je suis un loriste, le monstre dont on menace les petits moddeurs pas sages au moment du coucher."





Aussi étiqueté avec lore, Shadowkey

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)