Aller au contenu


[Rp] La Ville De Pierre

rp Markarth

  • Veuillez vous connecter pour répondre
172 réponses à ce sujet

#126 Aerlynn

Aerlynn

Posté 06 mai 2013 - 18:30

Enelis resta muette et immobile quelques instants, observant le mercenaire qui se régalait à pleine bouchée de l’assiette encore fumante qu’elle venait de lui apporter. Elle s’arracha enfin à sa torpeur, sans doute la conséquence de la fatigue naissante, et hocha poliment la tête.

« Je sais reconnaître un enfant de Bordeciel. Je ne doute pas que les affaires tourneront en votre faveur dans peu de temps… Appelez-moi si vous désirez autre chose.»

Elle le laissa finir son dîner et retourna servir les autres clients, songeant à cette tension sous-jacente mais qui ne faisait qu’enfler ces derniers jours, comme une rumeur qui précède un événement plutôt terrible. Et les mêmes noms revenaient à chaque fois. Bien qu’elle ne les ai jamais rencontrés, ce Thonar Sang-d’argent et son rival Pustula occupaient souvent les discussions en fin de journée. Occupée comme l’était depuis son arrivée à Markarth, la jeune Nordique n’avait pas tellement examiné en profondeur toutes ces intrigues politiques et s’en sentait parfois quelque peu exclue. Mais c’était sans compter sur les hasards du destins et la curiosité de sa patronne.
Tandis qu’elle se rendait de nouveau aux cuisines, Frabbi en profita pour l’intercepter et l’envoya apporter une bouteille de vin au groupe de gardes qui occupaient une des tables du fond, espérant que ce cadeau délirait leurs langues au sujet d’une décision qui semblait la préoccuper sérieusement.
Cette femme à la poigne de fer ne cessait de l’étonner, elle qui ne semblait craindre la colère des divins en personnes. Hochant machinalement la tête, Enelis avala néanmoins sa salive avec quelques difficultés.

« Je vais voir ce que je peux faire, ma dame. »

Avant qu’elle ne puisse ajouter autre chose, elle fut sollicité par Hreinn, tout juste sorti de la cuisine, et laissa la jeune fille seule face à sa nouvelle mission. Tout en s’approchant des trois gardes, elle s’interrogea à toute allure sur ce qu’elle allait pouvoir leur demander, sachant qu’elle ne se souvenait pas même de l’un d’entre eux et ne se rappelait pas leur avoir déjà parlé… certains visages et ceux des gardes, en particulier, se ressemblent beaucoup trop pour qu’on y prête réellement attention.

Les trois hommes, deux Nordique et un Bréton, n’avait pas encore été servi et discutaient entre eux sans vraiment se préoccuper de ce qui se passait dans l’auberge. A l’approche de la jeune fille, ils se turent et levèrent les yeux vers elle, lorsqu’elle les salua d’un sourire engageant et leur tendit la bouteille.

« La maison vous offre un de ses meilleur vin de feu, nous espérons que compte tenu des circonstances, la soirée vous sera agréable et vous aidera à vous distraire. Que puis-je vous servir ? »

Enelis n’était guère une adepte de ce genre de comédie, mais pas une ombre ne vint ternir son sourire pour autant.
"Klatu Verata N... Nekta... Nectarine... Nicole... Nouille ! Non, ça m’étonnerait. Ça commence par un N. C'est facile à trouver c'est un mot en N ! Klatu Verata Nnnnhumhumhum ! [fait semblant de tousser] Ben voilà ! J'l'ai dit !"
Evil Dead 3
_____________________

Un seul jeu, une seule foi...

VGM

(Note perso : penser à trouver une nouvelle signature.)

#127 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 06 mai 2013 - 21:19

Le Breton pris la bouteille, et, sans un mot, se servit lui et ses deux collègues.
Le plus jeune des deux Nordiques, alors que les autres vidaient leur chopes, s'adressa courtoisement à Enelis.

- Nous vous remercions, asseyez-vous donc ! Vous êtes nouvelle ici ? Nous fêtons un bonus durement gagné aujourd'hui, et je ne vais pas souvent à l'auberge, mais je me souviens bien des visage. Et je me rappellerai sans problème du votre, si je vous avais déjà croisée.

L'autre Nordique, qui avait un visage assez laid l'interrompit.

- Eh bien, Dorian le Gris, tu ne te grise pas ? cette bibine est délicieuse, et je crois que je n'ai rien goûté d'aussi fort depuis la cuvée spéciale servie à l'Ogre Rouillé.
- Non Lund, ce jolie minois suffit à me griser. Mais, avez-vous un nom ? Comme vous venez de l'entendre de la bouche de ce rustre, le mien est Dorian. Aujourd’hui, voyez vous, j'ai même fait partie des gardes-porte du conseil restreint.
- Moi aussi Dorian, l'interrompit le Nordique, et n'espère pas que ça se reproduise ; c'était exceptionnel. Mais maintenant, je sais que je vais demander de rester à la grande porte tout le mois prochain. Tu imagine tout l'argent qu'on peut se faire ?
- Désolé, mais je trouve déjà intolérable qu'on laisse entrer un ennemi dans la cité. Et le seul moyen que j'ai en tant que vrai Nordique pour protester contre le fait qu'il s'occupe de la défense même de la cité est de donner ma démission, d'une manière ou d'une autre.

Alors que Lund reprenait un coup de vin, Le Breton s'adressa à Eneris :

- Eh, la fille, t'es pas encore retournée au boulot ?

Dorian continuait à la regarder de ses yeux de charmeurs, bien que les belles paroles qu'ils prononça soient désormais légèrement altérées

$$$ Bon, on cassera juste un peu le temps, ça se réparera plus tard$$$


Hreinn alla servir leur bouillon de légume à Heimskr et à sa nièce, comme sa mère le lui avait demandé. Il ne savait d'ailleurs pas où elle était passée ; sans doute allée chercher Hroki... qui venait justement de rentrer, par la porte de service, avec une inconnue. Ses parents n'aimeraient pas ça. Il apporta néamoins à cette Carmana, qui allait apparemment résider dans la grande chambre au fond du couloir, son poulet aux pois, poireaux et poires, ainsi qu'un petit alto.

Eneris semblait discuter avec un groupe de gardes. Il lui apporta ses instruments, derrière le bar, maintenant que la soirée était assez avancée pour lancer quelques chansons.

Modifié par Sifraël, 06 mai 2013 - 20:23.


#128 Aerlynn

Aerlynn

Posté 06 mai 2013 - 21:56

La jeune fille jeta un bref coup d’œil derrière elle, sans pour autant se départir de son sourire amical, et ignora superbement la remarque du Breton ;

« Je suis nouvelle ici, à Markarth, et la famille qui tient cette auberge a accepté de me prendre comme serveuse et musicienne, ou femme à tout faire si vous voulez. Je m’appelle Enelis, et c’est un plaisir de discuter avec vous…  vous m’avez l’air sympathiques, vous devriez venir chez nous plus souvent. » A ces mots, elle ne pu s’empêcher d’adresser un clin d’œil discret au Bréton mal embouché. Elle resta débout mais s’approcha néanmoins du Nordique qui s’appelait Dorian et lui demanda d’une voix aux intonations quelques peu soucieuses :

« Vous dites qu’un ennemi va franchir les portes de Markarth ? Que voulez-vous dire ? Quand cela va t-il arriver ? »

Modifié par Aerlynn, 06 mai 2013 - 21:56.

"Klatu Verata N... Nekta... Nectarine... Nicole... Nouille ! Non, ça m’étonnerait. Ça commence par un N. C'est facile à trouver c'est un mot en N ! Klatu Verata Nnnnhumhumhum ! [fait semblant de tousser] Ben voilà ! J'l'ai dit !"
Evil Dead 3
_____________________

Un seul jeu, une seule foi...

VGM

(Note perso : penser à trouver une nouvelle signature.)

#129 Jouflu

Jouflu

Posté 06 mai 2013 - 22:49

Jenifal mangeait son bouillon aux légumes. Se n'était pas la serveuse qui lui avait servie, mais un homme. Elle l'avait peut-être vexée plus quelle ne le pensait. Jenifal semblait consentrée sur son assiette, enfaite, elle écoutait et regardait furtivement se qui se passait autour d'elle. Elle était toujours en alerte, on lui avait apprit à le rester depuit son enfant, pour ne jamais être prit par surprise. Elle entandait la conversation des trois gardes et de la serveuse. Mais, son attention était portée sur la femme qui les observaient assie près de la porte. Sans lever son regard de son assiette, elle s'adressa à Heimskr.

- Hé, le prêtre.

Il était encore un peut dans les vappes, alors elle du réppéter.

-Hé, tu m'écoute? Ne te retourne pas. Il y a une jeune impériale qui nous regarde assie près de la porte. Jete un discret coup oeuil et dit moi si tu la connait? Lui demanda-t-elle

Modifié par Jouflu, 06 mai 2013 - 22:50.


#130 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 07 mai 2013 - 18:41

Dorian prit un air de conspirateur et se mit à chuchoter - d'une manière volontairement exagérée mais sans doute en partie dû à l'alcool

- Un Thalmor. Un de ces sales elfes vient dès demain en ville, pour aider à la garde des portes.

Puis, bruyamment :

- Et cela, un vrai fils de Talos ne peut l'accepter.

Il avala sa chope d'un trait ; Le Breton acquiessa silencieusement, alors que Lund lui chuchotait de parler moins fort. Cependant, au nom de Talos, une des Graies (celle à moitié sourde) lança :

- Bien dit, gamin. Que Talos nous bénisse tous, et qu'il bénisse cette ville.

Heimskr ayant l'impression qu'on parlait de lui, se leva, et commença à bénir l’assistance, et à réciter des prières.

- Talos, tes enfants sont réunis dans cette salle, prêts à verser leur sang pour toi. rappelez vous de l'image, véridique même si lancée par un démon de l'Est bénit par les étoile :
"les phalènes viendraient du cœur étoilé, amenant  avec eux une poussière plus terrible encore que les cendres du mont  Écarlate. Il vit aussi la double tête d'un roi régnant sans équivalent  et huit imperfections insérées par frottage dans des pierres précieuses  puis serties dans une double couronne ressemblant à des fers. Il comprit  que cette  double couronne était celle du roi à deux têtes. Et un  fleuve se déversait dans la tête du roi à deux têtes, car il contenait la  multitude. "

#131 Jouflu

Jouflu

Posté 07 mai 2013 - 21:11

Jenifal ferma les yeux, elle passa ces mains sur son visage et fit un long soupir d'exapération.

- Non mais, c'est pas possible! Je lui posse une question, il ne m'écoute pas! Je lui demande d'être discret, il commence a gueulé ces trucs religieux sans queue ni tête! Pourtant, la drogue que je lui est donné est supposé le calmer, pas en faire un phénomaine d'attraction pour tout les imbéciles du coin! Se disait-t-elle.

Jenifal interpela l'homme qui les avaient servi plutôt, elle lui demanda s'il y avait une chambre de libre pour deux.

#132 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 24 mai 2013 - 18:47

Heimskr continuait à parler, plusieurs personnes s'étaient maintenant agenouillées et il répandait la bénédiction de Talos et des neuf.

- Une chambre ? Bien sûr, répondit Hreinn. Quel type désirez-vous ; simple, double, une suite, ou même la grande suite ? Et pour combien de temps ? Je peux aussi compter les repas...

Il n'eut cependant pas l'occasion d'entendre la réponse, puisque la porte s'ouvrit avec fracas. Une quinzaine de gardes firent leur apparition, et deux autres sortirent des cuisines, visiblement entrés par la porte de service, afin de bloquer la porte derrière le comptoir.

Leur chef, un Nordique de grande taille, lieutenant de la garde, prit la parole de sa voix de stentor, faisant taire les dernières personnes qui n'avaient pas arrêté ce qu'elle faisaient.

- Bon, on l'a retrouvé, à ce que je vois. Et sans trop de monde autour, surtout.
La ville de Markarth ne peut, par les temps qui courent, pas ouvertement se livrer au culte de Talos. Les clients vont donc bien gentiment nous suivre au bureau de la garde, où nous prendrons vos noms, lieux de résidence, et autres informations générales, puis vous expliqueront ce que nous attendons de vous ces temps-ci. Toute personne vénérant Talos aurait intérêt à venir, il n'y a aucune raison d'opposer une quelconque résistance.

Julius, Errgrim, escortez le prêtre. Les autres, veillez à ce que personne ne reste derrière. Laissez tranquille les gérants, ça ne les concerne pas.

Quelques exclamations outragées commencèrent à se faire entendre, alors que les gardes passaient près des tables pour faire venir les clients.
Les deux gardes que le lieutenant avait mentionné approchèrent Heimskr avec appréhension, mais celui-ci, drogué, commença à les suivre sans résistance en même en les bénissant avant de reprendre son Sermon.


Dorian se leva, et pris Enelis par l'épaule.
- Veuillez venir avec moi.

Tout en lui chuchotant à l'oreille
- Ne vous inquiétez pas, tout ira bien.

#133 Jouflu

Jouflu

Posté 24 mai 2013 - 21:58

- Cet imbécile avait juste a resté tranquille quelques heures. Mais, c'était trop lui demander! Pensa-t-elle, en voyant les gardes les encercler.

Jenifal savait qu'ils allaient interroger Heimskr, et que se dernier risquait de leurs parler d'elle. Elle devait le réduire au silence une bonne foix pour toute. Elle prit un air timide, et se dirigea vers le chef de la garde.

- Monsieur le capitaine, je suis la nièce de cet homme, et il ne se sens pas très bien. Est-ce que vous m'autoriseriez à l'accompagnier avec les deux gardes? Lui demanda-t-elle avec un sourir le plus charmant et innocent possible.

#134 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 24 mai 2013 - 22:16

Le capitaine eut l'air particulièrement gêné.

- Mon petit, ne t'inquiète pas pour ton oncle. Ce n'est pas la peine que tu vienne avec nous, on fera tout pour qu'il ne souffre pas, et pour qu'il ne tombe pas aux mains des Thalmors. Si ça te rassure, je peux même aller faire chercher un médecin, un guérisseur, ou un prêtre.

Garçon ! Vous donnerez une chambre à mademoiselle, aux frais de la ville. Ainsi qu'une bière pour moi, à mes propres frais !
There is a space where I live that disagrees with every one of your points- there are good memories that can stay unspoken, stress can be left at the door in the name of civility, in the name of he-is-leaving, that heroic large-love mega-sex is the point of living, anyway; that some scenes don’t play according to script but according to the laws of closure, and that, finally, there was nothing criminal in what we had except for the lamentable lack of sustainability.
***
Vehk and Vehk happy birthday to his love Michael.

#135 Jouflu

Jouflu

Posté 25 mai 2013 - 01:30

- Ce capitaine ne sait pas mentir. Se disait-t-elle.

Le fait qu'il était prit au dépourvu par sa simple demande d'accompagnier Heimskr. Qu'il lui promit de s'occuper personnellement de trouver un guérisseur et de lui payer une chambre. Jenifal comprenait bien qu'il ne voulait pas avoir quelqu'un dans les pattes. Elle désida de jouer le jeux.

- Merci beaucoup pour votre générositée monsieur le capitaine, vous être un homme de bien. Vous savez, mon oncle est la seul famille qui me reste, je ne sais pas se que ferait sans lui. Le fait de vous occupez d'un veille homme et de sa nièce fait de vous une bonne personne. Les dieux voient tout, et ils vous jugeront pour cette acte bon, dénué de mauvaises intentions.

Jenifal s'amusait interieurement de se petit jeux cruel, qui consitait a écraser le capitaine sous le poid de la culpabilité et du remord.

#136 Aerlynn

Aerlynn

Posté 25 mai 2013 - 03:38

Enelis s’apprêta à saluer ses trois interlocuteurs afin prendre possession de l’instrument que Hreinn venait se déposer sur le tabouret dans le coin de la pièce où elle avait l’habitude de jouer, lorsqu’une cohorte de gardes fit son apparition dans l’auberge, coupant court à toutes les conversations. Tout les regards se tournèrent comme un seul vers l’entrée principale puis vers celle qui menait à la cuisine, d’où venait de déboucher un autre corps de garde.

Leur supérieur prit la parole et ordonna à chacun des clients de l’auberge de les suivre jusqu’au bureau de la garde. Le prête de Talos demeurait leur préoccupation principale. A croire que ses prières avaient été entendues jusqu’à l’autre bout de la ville…

Comme tout ceux qui étaient présents, Enelis s’était arrêtée pour observer la scène, le cœur battant et n’osant esquisser un seul geste. Le garde qui se nommait Dorian lui intima de le suivre non sans lui chuchoter à l’oreille quelques mots réconfortants. L’air qui entra dans ses poumon se bloqua en elle et ne pu en sortir, l’empêchant de respirer. Elle ne réussit qu’à bafouiller :

« Pour-pourquoi ? Je travail ici…»

Mais sans opposer la moindre résistance et presque détaché de ses propres pensées, son corps obéit et se mis en marche au côté du garde qui la pressait fermement mais avec douceur. Son regard chercha néanmoins Hreinn et Frabbi dans la pièce, où les clients et les gardes s’agitaient dans une masse humaine assez chaotique qui tranchait totalement avec la quiétude qui régnait quelques instants plus tôt. Elle se sentait incapable de réfléchir, entièrement prise au dépourvue, et ne parvenait à affronter la moindre situation qui échappait à son contrôle et soufflait un vent de danger dans l’atmosphère.

Puis, elle se souvint de la requête de Frabbi et de la conversation qu’elle venait tout juste d’avoir avec les trois gardes à la bouteille de vin-de-feu… et ne pu s'empêcher d'avoir un pincement au cœur. Son père, Vendeaume... tout cela lui manquait terriblement en cet instant.
"Klatu Verata N... Nekta... Nectarine... Nicole... Nouille ! Non, ça m’étonnerait. Ça commence par un N. C'est facile à trouver c'est un mot en N ! Klatu Verata Nnnnhumhumhum ! [fait semblant de tousser] Ben voilà ! J'l'ai dit !"
Evil Dead 3
_____________________

Un seul jeu, une seule foi...

VGM

(Note perso : penser à trouver une nouvelle signature.)

#137 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 06 juin 2013 - 17:42

Le lieutenant se prit légèrement de compassion pour Jenifal. Après tout, peut-être pourraient-ils accorder au prêtre de voir une dernière fois ses proches. C'était en tout cas une bonne chose de l'avoir attrapé celui là, même s'il avait fallu interrompre une grande partie des patrouilles ; il disparaissait trop facilement. Sans doute grâce à la complicité des habitants.

Il sortit le premier de l'auberge, Heimskr et ses deux gardes sur les talons. Ensuite, venaient les clients, escortés par les gardes.
Les froids murs de la ville n'étaient pas rassurants, et des rumeurs sur des meurtres commis en pleine nuit avaient commencé à se répandre, si bien qu'on entendait pas le moindre murmure dans la colonne.


Dorian, tenant encore Enelis, s'étaient placé en queue de file et, petit à petit, sans que personne ne le remarque, ils s'éloignèrent du groupe. Il la fit aussitôt entrer dans une ruelle secondaire.

- Vous avez eu d'la chance, sans moi l'un de ces imbéciles vous aurait amené jusqu'au bureau de la garde. Et je pense que ça vous aurait pas trop plut d'être fichée comme adoratrice de Talos...

Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, Markarth est un vrai trou à rat. Et se transforme en piège à souris. Cela fait des années que Pustula Felannus dispute le pouvoir à Thonar Sang d'Argent, et chacun espère profiter de cette histoire de collège pour se débarrasser définitivement de l'autre, ça personne n'en doute.
Ça crée même de mauvaises choses... Je ne voudrais pas médire, mais ce n'est à mon avis pas un hasard si Frappi a disparu à l'arrivée du prêtre, et est revenu peu de temps avant les gardes. Pas un hasard du tout. L'auberge, et Markarth en général, n'est pas un bon endroit pour une dame comme ça, vous devriez vous éloigner de la ville tant que c'est encore possible.

La voix nasillarde de Lund retentit derrière.

- Eh bien, on dirait que les affaires reprennent.

Il descendait la rue, seul ; il les avait de toute évidence aperçu s'éloigner de la colonne et les avait suivi.

- La p'tite dame aurait tout intérêt à partir, ouais. Et la ville est tellement dangereuse... j'suis sûr qu'elle donnerait beaucoup pour s'assurer une escorte jusqu'à un endroit sûr... t'es pas d'accord Dorian.

Il se tenait juste devant eux maintenant, sentant l'alcool à plein nez, et accompagnant ses paroles de grands gestes. Dorian, qui s'était placé devant Enelis, lui tint tête.

- Pas cette fois, Lund. C'est une amie.

La main de Dorian avait brièvement effleuré son poignard. il n'osait visiblement pas menacer un camarade.


- Une amie, vraiment... Et toi, es-tu un ami... tu n'oseras pas me frapper, tu sais bien que si tu ne me tues pas du premier coup, tu mourrais promptement


$$$Kotng Armuntog Lýbis $$$




Carmana était dans la colonne, incapable d'en sortir. Elle avait toutes les raisons de se demander comment les gardes avaient été prévenus plus vite que Neros. Alors qu'ils arrivaient sur une grande place, elle aperçut une lueur sur un toit... une archère, avec un arc invoqué, lui fit un petit signe. Elle vit alors qu'il y en avait deux autres, utilisant des armes traditionnelles... et ils n'étaient sans doute pas seuls.

Mais rien ne se passait. Visiblement, ils attendaient que Carmana leur dise si la situation nécessitait qu'ils l'aident.

#138 Aerlynn

Aerlynn

Posté 08 juin 2013 - 02:38

La fraîcheur du soir contrastait avec la chaleur agréable de l’auberge qu’ils venaient de quitter pour s’engouffrer dans les rues de Markarth, cortège silencieux dans la nuit calme et pourtant quelque peu lugubre. Ils marchaient les uns prés de autres, restant dans la lueur des torches que portaient certains soldats. Enelis et Dorian, qui ne l’avait pas lâchée, étaient quelque peu en retrait par rapport aux autres, jusqu’à ce qu’il la guide petit à petit hors de la file, sans bruits pour ne pas alerter les autres, dans une proche ruelle plus petite et plus sombre.

Elle se laissa emmenée sans protester, ne sachant rien de ses véritables intentions, mais n’osant pas tenter quoi que ce soit ni même lui demander la raison pour laquelle ils s’étaient éloignés.

C’est alors qu’il se tourna vers elle et lui expliqua la situation. Une mise en garde contre les événements approchant à grand pas, un danger grandissant au sein de la cité et contre lequel elle ne pourrait rien faire et qu’il valait mieux qu’elle essaye de fuir tant que cela était toujours possible.
Elle l’écouta sans mots dire, ses yeux s’ouvrant d’avantage à mesure qu’il parlait, l’incompréhension mais également la peur gagnant un peu plus son regard. Des pensées fusaient de toutes parts. Elle n’avait pas vu Frabbi quitter la grande salle. En fait, pensa t-elle, elle n’y avait pas réellement fait attention, plongée dans son travail, occupée à servir les clients et surtout à exécuter la requête qu’elle lui avait confié, jusqu’à cet événement troublant.
Ne sachant par où commencer, elle secoua doucement la tête et demanda :

« Mais pourquoi les clients de cette auberge sont-ils tous suspectés…. »

Elle ne pu poser entièrement sa question car une voix masculine l’interrompit, provenant de derrière. Il s’agissait de l’autre Nordique qui était assit à l’auberge en compagnie de Dorian et du Bréton, le dénommé Lund, pour ce qu’elle s’en souvenait. Ce dernier avait l’air largement imbibé et sa façon de parler créa un nœud d’angoisse dans les entrailles de la jeune fille. Elle se rapprocha instinctivement de Dorian, qui de toutes façons n’hésita pas ç s’interposer en se plaçant devant elle.

Ses jambes étaient faites de coton et elle doutait qu’elle parvienne à courir dans le cas où elle devrait fuir par l’autre côté de la ruelle.

« Ne le tuez pas...» Sa voix n’était qu’un murmure fébrile qui s’adressait en réalité plus aux divins qu’à un des deux hommes. Elle ne comprenait toujours pas comment elle avait finit par se retrouver-là, d’abord raflée avec les autres clients de l’auberge comme une vulgaire criminelle, puis à présent dans cette sordide ruelle au cœur de la nuit, en compagnie de deux hommes qu’elle ne connaissait pas, et dont l’un était plus que de mauvaise compagnie.

Comme elle redoutait que le pire se produise… elle s’écarta de l’ombre de Dorian et s’avança d’un pas dans la direction de Lund, ressentant d’avantage toute la tension qui emmenait des deux hommes, puis elle prit la parole d’une voix mal assurée, malgré toute sa volonté :

« Ecoutez … je ne quitterais pas Markarth,, du moins pas avant de comprendre ce qu’il se passe. Alors oublions ça… laissez-moi seulement rentrer. S’il vous plaît… »
"Klatu Verata N... Nekta... Nectarine... Nicole... Nouille ! Non, ça m’étonnerait. Ça commence par un N. C'est facile à trouver c'est un mot en N ! Klatu Verata Nnnnhumhumhum ! [fait semblant de tousser] Ben voilà ! J'l'ai dit !"
Evil Dead 3
_____________________

Un seul jeu, une seule foi...

VGM

(Note perso : penser à trouver une nouvelle signature.)

#139 Jouflu

Jouflu

Posté 10 juin 2013 - 23:17

Jenifal sortie de l'auberge en même-temps que le reste de la clientèles, elle profita du manque attention du garde près d'elle pour c'éclipsée. Elle disparu dans une ruelle sombre et reprit son apparence.

- Bien, maintenant il faut que j’intercepte ce moine débile et que je lui envoi faire un séjour permanent chez son dieu.  Se disait-t-elle.

Elle se camoufla et commença a suivre Heimskr et son escorte dans l'ombre, en entendant le moment idéal pour frapper.

#140 GhOsTKosTyAn

GhOsTKosTyAn

Posté 29 juin 2013 - 00:30

*Carmana plissa les yeux pour voir à qui elle avait affaire, des mercenaires de Neros sans doute, armés, la preuve que la ville peut être approvisionné en armes, l'archer qui lui faisait signe possédait un arc invoqué, malin...Les gardes ne pouvait pas se douter qu'un mage un peu doué en invocation pouvait invoquer des armes liés.Ils pointaient leurs arcs en direction du convoi qui escortait le prêtre.Celui qu'elle avait capturé au temple.C'était un occassion en rêve de récupérer le moine.Bien que verser un peut de sang dérangeait la jeune femme.Cet homme était nécessaire à Neros, pour éradiquer une menace dans la ville.Elle voulait accomplir sa mission à bien, et allait le faire.Le sens du devoir était plus fort, par moments.La jeune femme passa son pouce sur son cou en direction des archers pour leur donner l'ordre de tirer.Elle récuperait ensuite le moine, à moins que les hommes de Neros le fasse avant elle, ou qu'un trouble fête se pointe, dans tout les cas, ils n'auraient pas beacoup de chance contre des mercenaires armés.Qui semblait avoir une certaine expérience.Suite à son ordre, Carmana attendit le jet de flèches pour intervenir.*

#141 Wulkos

Wulkos

Posté 30 juin 2013 - 16:04

*La mort de Jeannot inquiétait Lucain, le trajet jusques a la tour fut cadre a cette reflexion: il n'était pas trop attaché a son aide de camp mais cela mettait clairement en évidence les complications de la situation. Enfin, bientôt le skooma devrait lui ôter ces soucis... Introduit finalement, dans cette société il fus rapidement contrarié par l'éventualité de manquer de son vice. L'air soucieux, et après une habituelle révérence, évidente signature de la cour impériale, se tourne d'abord vers Pustula*

-Mais... Il vous en reste, bien sur, suffisamment..? Serrons nous donc bientôt en pénurie?

*s'adressant tant a Hrol qu'aux autres*

-Mmmm... Comprenez bien, messieurs, que je ne suis en ville que depuis hier et que jusques la ma mission première fus exclusive quand a mes occupations, aussi je manque d'informations quand au présent problème que je ne connais que vaguement... Il me faudrais moi même d'abord étudier les rapports pour en parler, mais Nous disserterons bientôt des mesures précises a appliquer.

Modifié par Wulkos, 01 juillet 2013 - 20:00.

"Pierrot... Pierrot... Tu vois, moi... Bah, si j'étais Dieu, ch'croirais pas en moi, oh non... Mais... *kof-kof* Si j'étais moi, hein, *kof* j'me méfierais..."
-Psychanalyse du singe, HFT

L'amour est une névrose.

"Nous voilà de nouveau branchés sur le hasard avec des générateurs diesel à la place du cœur et des pompes refoulantes au niveau des idées... Le vent souffle à travers nos crânes ITT Océanic couleurs! A la page 144 de leur programme, la petite cover-girl emballée sous Cellophane s'envoie en l'air à l'Ajax W.C.. Orgie de silence et de propreté ou celui qui aurait encore quelque chose à dire préfère se taire plutôt que d'avoir à utiliser leurs formulaires d'autorisation de délirer... Demain, nous reviendrons avec des revolvers au bout de nos yeux morts..."
-Autorisation de délirer, HFT

#142 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 01 juillet 2013 - 21:23

La première flèche, entièrement noire signe qu'elle provenait de l'arc invoqué, vint trouver la gorge du lieutenant. Deux autre suivirent, et les deux gardes qui tenaient Heimskr tombèrent. simultanément, trois Nordiques, armés de masses d'armes visiblement artisanales, chargèrent le reste des gardes, qui surpris mirent du temps à réagir avant  de sortir leurs armes pour se défendre. Des cris commencèrent à retentirent, quand les autres gens découvrirent qu'ils étaient attaqués.

L'archer montra Heimskr du doigt à Carmana, puis une ruelle sur sa gauche, qui montait.


XXX VENEZ DANS LA MAISON DE NOUS. XXX



- Attendez... vous entendez ? fit Dorian

Des bruits de combat résonnaient.

- Pousse-toi

Lund avait tourné la tête, et il tomba à terre quand Dorian le bouscula. Ce dernier pris Enelis par l'épaule, et remonta quelques ruelles, pour retomber dans la rue principale.

- Eh merde !

A une dizaine de mètre devant eux, un combat se déroulait effectivement ; visiblement, un petit groupe d'assaillants, soutenus par des archers, étaient en train d'obliger les gardes à reculer. La plupart des civils s'étaient enfuis.


XXX UN MONDE EN ESPRIT JE SUIS. XXX



Pustula regarda Lucain d'un œil étrange. Œil étrange qui se changea en clin d’œil.

- Mon cher, nous savons l'un comme l'autre la position importante que vous avez dans la légion, et comment vous vous êtes fait nommer dans la commission.
Le problème n'est pas seulement que le skooma ne vient pas... c'est qu'il faut le payer. Je vais devoir rembourser toutes les bouteilles perdues, je le crains, mais nous savons vous et moi les décisions prises au conseil ; les routes vont être plus sécurisées qu'avant.

Voyez, madame, messieurs, vous pouvez me laisser encore un peu de temps, les affaire reprendrons d'ici peu en toute sécurité; Bendt, ici présent, m'assure que la garde fermera les yeux, et Lucain que si besoin était la légion elle-même pourrait nous soutenir dans les voyages. N'est-ce pas, mon cher ami...

Lucain acquiesça.

- Vous voyez, reprit Pustula, tout va pour le mieux

Allons, nous ne sommes pas encore en rupture de stock, d'ailleurs je vais faire porter du Skooma de toute première qualité pour fêter l'accord que nous passons... cous me laisserez bien six mois de plus ?

Le Rougegarde eut un air joyeux à la mention du skooma, mais la Bosmer réagit différemment.

- Je ne consomme pas. Et avant de "fêter", je veux un vrai accort. Signé. Où vous reconnaissez avoir importé le skooma. Le risque de perdre votre postion, votre honneur, votre titre, et d'être poursuivi dans tout l'Empire devrait suffire à nous assurer votre paiement. Vous savez que nous n'aurions pas non plus intérêt à ce que vous tombiez, vu la coopération que vous apportez.

Pustula semblait être en profonde réflexion. Le skooma demandé arriva, et on entendit de la musique jouée de plus en plus fort dans la pièce principale.

Il jeta un regard à Lucain, avant d’acquiescer.

- Bien. Je suppose que vous avez tout sur vous. C'était prévu, n'est-ce pas ?

On lui présenta un papier, une plume, et de l'encre, qu'il lut minutieusement avant de signer.

La musique devenait extrêmement forte, malgré la porte solidement fermée.

"Mais les pluies pleurent en sa tanière,
Et plus personne ne l'entend."


Bendt Frey se pencha par dessus l'épaule de Pustula.

- C'est bon, fit-il de sa voix froide.


A sa grande surprise, Lucain aperçut une dague dans la main du capitaine de la garde. Celui-ci, se sentant observé, lui rendit son regard.

Image IPB

Avant que Lucain n'ait pu faire quoi, les deux Rougegardes armés avaient décoché un tir de leur arbalète. Un des deux gardes tomba, l'autre, légèrement éraflé, sortit son épée et se jeta sur eux.

Pustula avait bondit de sa chaise, et s'était jeté dans un coin de la pièce, malheureusement opposé à la porte. Les trois transporteurs de skooma discutaient tranquillement entre eux, comme si rien de rien n'était, le papier signé posé devant la Bosmer. Ignorant totalement Lucain, Frey se dirigea vers Pustula, la dague à la main.

- La Maison Sang-d'argent vous envoie ses salutations !

#143 Wulkos

Wulkos

Posté 01 juillet 2013 - 22:00

*Le colovien, des que fut apporté le skooma, prit aussitôt une dose sous la forme d'un petit flacon qu'il vida d'un coup, sans bien sur oublier de le savourer, fermant un bref instant les yeux, les rouvrant brillants. Il assistait a la scène en spectateur attentif, puis aperçu la dague et tout se précipita...

*Il n'eus évidement pas le temps de réfléchir, et ce fus donc par un réflexe qu'il bondit de sa chaise tout en faisant jaillir de sa ceinture de soie un objet en forme de fusée, lequel se trouvait être une gemme spirituelle taillée et gravée de belle façon, et prononçant dans le même temps quelques occultes vocables daedriques qui firent pousser de la gemme une complète épée translucide, de manière a être apte d'aider son hôte, primaire bienséance dictée par l'honneur. Peut etre eus il agis différemment dans un contexte moins préssant.*

*Se jetant donc sur Bent Frey*

-Mon sieur?!
"Pierrot... Pierrot... Tu vois, moi... Bah, si j'étais Dieu, ch'croirais pas en moi, oh non... Mais... *kof-kof* Si j'étais moi, hein, *kof* j'me méfierais..."
-Psychanalyse du singe, HFT

L'amour est une névrose.

"Nous voilà de nouveau branchés sur le hasard avec des générateurs diesel à la place du cœur et des pompes refoulantes au niveau des idées... Le vent souffle à travers nos crânes ITT Océanic couleurs! A la page 144 de leur programme, la petite cover-girl emballée sous Cellophane s'envoie en l'air à l'Ajax W.C.. Orgie de silence et de propreté ou celui qui aurait encore quelque chose à dire préfère se taire plutôt que d'avoir à utiliser leurs formulaires d'autorisation de délirer... Demain, nous reviendrons avec des revolvers au bout de nos yeux morts..."
-Autorisation de délirer, HFT

#144 GhOsTKosTyAn

GhOsTKosTyAn

Posté 02 juillet 2013 - 00:17

*Carmana piqua un sprint en direction du prêtre pour le prendre par le bras, elle serra très fort pour qu'il ne puisse pas s'enfuir.L'homme fut obligé de courir pour rester au même rythme que la jeune femme, vu qu'elle lui serrait bien fermement le bras.Elle se dirigea dans la ruelle indiqué par l'archer pour s'y mettre à l'abri, elle entendit de nombreux bruits de combat, les nordiques avaient engagé la bataille contre la garde de la ville, les cris et les râles étant donc au rendez-vous.Pour faire en sorte que le prêtre ne bouge plus, Carmana le plaqua contre le mur et mit son bras sous son coup, pour qu'il ne puisse plus avoir l'opportunité de s'enfuir, elle attendait maintenant les archers pour qu'il puissent l'exflitrer.Neros avait vraiment pensé à tout, un contact très important dans cette ville, au final, le prêtre allait lui être livré.*

#145 Jouflu

Jouflu

Posté 02 juillet 2013 - 04:54

Une flèche siffla, et se fut le chaos dans la rue. Jenifal qui était camouflée passa inaperçue dans la confusion de la bataille entre les gardes et leurs assaillants. Le moment de surprise passé, elle reprit son objectif qui était de tuer le prêtre. Il était seul au milieu de la rue, désorienté. C'était une chance inespérée pour elle.

- Je ne vois pas se que j'ai du faire de bien aujourd'hui pour avoir autant de chance?  Se disait-t-elle en se dirigent vers Heimskr.

Quand elle était arrivée a mi chemin du prêtre, une femme sortie de nul par l'attrapa et le traîna dans une ruelle.Jenifal reconnu la femme qui les observaient à la taverne plus tôt.

- C'était trop demandé que les choses se passe sans complication pour une fois.

Elle les suivit discrètement jusque dans une ruelle. Elle était à quelque mètre de Carmana et Heimskr, quand elle se souvint quelle n'avait plus ces dagues.

- On dirait que je vais devoir utilisée les art-martiaux . Pansa-t-elle.

Elle approcha silencieusement pour frapper, quand un chaton sortie a toute vitesse en miaulant d'une fissure dans le mur devant Jenifal. Même si elle est sous sa forme de camouflage, elle n'est pas complètement invisible.

- Merde pour l’effet de surprise. Se dit-t'elle.

Modifié par Jouflu, 02 juillet 2013 - 05:13.


#146 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 02 juillet 2013 - 14:33

Frey se jeta à terre, pour éviter l'épée invoquée. Pustula, encore hébété devant la scène, suivit Lucain qui rle fit reculer vers la lourde porte dwemer. Porte qui n'était pas fermée à clef, mais difficile à manœuvrer. Les trois trafiquants étaient restés assis, mais avaient hâtivement rangé toutes leurs affaires.

Pendant ce temps le garde blessé avait fait son affaire à un des deux Rougegarde, mais l'autre l'avait achevé, et ce même Rougegarde s’avançait d'un pas lourd vers les deux Impériaux qui tentaient de fuir.

Il sortit son sabre, regardant avec suspicion l'arme de Lucain, avant de frapper sans conviction, craignant que la magie n'abime son arme.

#147 Wulkos

Wulkos

Posté 02 juillet 2013 - 19:26

*Sans forcer, Lucain repoussa l'épée du Rougegarde, bien qu'il fasse une tête de plus que lui et le double de son poids. Il passa alors à son tour à l'attaque, frappant d'estoc vers le ventre de son adversaire ; celui-ci fit un bond en arrière, en répétant l'air apeuré "metat, metat", ce que Lucain comprit comme "mage, mage". L'idée lui vient alors de profiter de cette crainte évidente... L'épée envoya soudainement des étincelles, puis le Rougegarde cru pendant un bref instant avoir un démon de Haigh en face de lui. Il partit en courant se réfugier au fond de la salle, à côté des trois transporteurs de skooma, murmurant encore quelques "metat"*

*Bendt avança vers Lucain d'un pas calme.*

- Assuryus, vous êtes d'un comique inénarrable. Cela ne vous empêche pas d'être efficace, cela dit.

*Il accompagna ses mots d'un regard dédaigneux vers le Rougegarde.*

- Et, je dois le dire, ce n'est peut-être pas sans raison que Thonar semble intéressé par vous. Laissez-moi passer.

*Il sortit sa lame, d'un geste sans fioriture, qui laissait sous-entendre que le capitaine de la garde se doublait d'un tueur confirmé.
A ce moment là, l'épée de Lucain devint plus floue que jamais, la gemme spirituelle fatiguait après le tour d'illusion.
Pustula poussa un cri, en voyant l'épée, et tira Lucain à lui : il venait juste d'ouvrir la porte. Ils déboulèrent dans la grande salle, ou fumeur et buveurs de skooma et adeptes du sucre de lune et de jolis filles se débauchaient en toute quiétude, la traversant en fleche pour se trouver enfin devant le videur, halluciné de voir son patron passer. Il lui fut lâché au passage:*

-Vous! Il y en as qui font de mauvaises réactions, un vieux, dangereux!

*Lucain, débutant une montée maniaque, se laissait guider par Pustulla, lequel entreprit premièrement de les diriger vers les portes, qui évidemment se révélèrent gardés. La maison du notable étant évidemment amenée a etre gardée sous peu, Felanus prit alors la direction des galeries, cache de fuyard par excellence. A leur fenêtres et sur le paliers de leur portes, les Dwemers chantaient en coeur un air que Lucain, rendu euphorique par cette course et ces visions reprenait en chantonnant joyeusement*



Un crapaud aimait une princesse,
Il s'endormait le coeur en liesse,
Et tout au fond du bois maudit,
Il en revait toutes les nuits.

Crapaud! Princesse! Salaud!

Modifié par Wulkos, 02 juillet 2013 - 19:36.

"Pierrot... Pierrot... Tu vois, moi... Bah, si j'étais Dieu, ch'croirais pas en moi, oh non... Mais... *kof-kof* Si j'étais moi, hein, *kof* j'me méfierais..."
-Psychanalyse du singe, HFT

L'amour est une névrose.

"Nous voilà de nouveau branchés sur le hasard avec des générateurs diesel à la place du cœur et des pompes refoulantes au niveau des idées... Le vent souffle à travers nos crânes ITT Océanic couleurs! A la page 144 de leur programme, la petite cover-girl emballée sous Cellophane s'envoie en l'air à l'Ajax W.C.. Orgie de silence et de propreté ou celui qui aurait encore quelque chose à dire préfère se taire plutôt que d'avoir à utiliser leurs formulaires d'autorisation de délirer... Demain, nous reviendrons avec des revolvers au bout de nos yeux morts..."
-Autorisation de délirer, HFT

#148 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 02 juillet 2013 - 19:52

Plutôt que des dwemers, c'étaient les menaces des habitants des bas-fonds que Lucain entendait, visant les deux nobliau débarqués dans leur "demeure". Ils se turent cependant lorsque le légionnaire commença à chanter, et le silence se transforma en hilarité générale.

L'un d'eux, un petit gars crasseux, les fit venir dans sa salle, et les invita à partager sa bouteille de skooma, sans poser de questions sur leur venue.

Modifié par Sifraël, 02 juillet 2013 - 19:52.


#149 Aerlynn

Aerlynn

Posté 03 juillet 2013 - 00:34

Tout était allé très vite. La rumeur de combats leur parvinrent et Dorian fut le plus prompt à réagir, entraînant Enelis avec lui et bousculant son acolyte au passage. La jeune femme n’émit aucune protestation tandis qu’elle dévalait la rue jusqu’à la place où les deux groupes de combattants s’affrontaient. Elle reconnu d’un côté les gardes de Markarth, pris d’assaut par d’autres hommes dont l’appartenance à quelques groupuscules ne lui était guère familière.

Instinctivement, Enelis chercha du regard une issue qui lui permettrait d’échapper aux flèches qui pleuvaient sans discontinuer devant eux. Elle entraîna Dorian par la bras et gronda d'une voix sourde :

« Suivez-moi, il ne faut pas rester ici. »
"Klatu Verata N... Nekta... Nectarine... Nicole... Nouille ! Non, ça m’étonnerait. Ça commence par un N. C'est facile à trouver c'est un mot en N ! Klatu Verata Nnnnhumhumhum ! [fait semblant de tousser] Ben voilà ! J'l'ai dit !"
Evil Dead 3
_____________________

Un seul jeu, une seule foi...

VGM

(Note perso : penser à trouver une nouvelle signature.)

#150 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 04 juillet 2013 - 10:50

Dorian se laissa entraîner quelques mètres, avant d'arrêter Enelis.


- Pas l'auberge ! Plus maintenant ! Et les gars aux portes ont reçu l'ordre du capitaine de ne laisser passer absolument personne, sous aucun prétexte, cette nuit.
Je crois que j'ai une idée... je sais pas si ça vous plaira.

Il l'entraîna dans les rues, la faisant monter plusieurs volées d'escaliers... jusqu'à arriver à une grande maison.

- Le Collège de la Voix... j'ai une amie qui y travaille.

Il frappa, avec le heurtoir dwemer, attendis quelque secondes, et recommença. Finalement, la porte s'ouvrit, en ce qui semblait être une éternité. Une Nordique fit son apparition, l'air mal réveillé, et une bougie à la main.

- Ça va pas de frapper en pleine nuit ? Vous voulez que je vous envoie voler à l'autre bout de la ville ? Oh, c'est toi Dorian ! Ca fait longtemps que je t'avais pas vu... et surtout de nuit, accompagné ainsi... qu'est-ce que tu veux ?

- Rebec, tu mérite bien ton nom de l’Écarlate. On a un problème... on te raconteras tout, mais fait nous entrer. Ça concerne le Collège, en plus.

- Mouais... C'est qui, elle ?





Aussi étiqueté avec rp, Markarth

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)