Aller au contenu


[rp] Balmora


  • Veuillez vous connecter pour répondre
537 réponses à ce sujet

#476 Phant

Phant

    Plus pro, plus propre !


Posté 03 juin 2009 - 11:16

Falis ayant terminé sa discussion avec son ancien amis, il sorti de la boutique du khajiit et s'en retourna vers l'auberge ou il avait laissé Silk. Une fois a l'intérieur il aperçu deux jeunes filles aux coté de Silk.

" L'une d'elles est surement cette Azura mais Silk ne m'a jamais parlé d'une autre personne..."

Il décida alors de ne pas importuner le petit groupe, il ferait leur connaissance plus tard, a nouveau il passa la porte de l'auberge.

Modifié par l-phant, 03 juin 2009 - 11:16.


#477 Eryndel

Eryndel

Posté 03 juin 2009 - 23:58

"...ho bien entendu je ne compte nullement installer une concurrence pour vous demoiselle Eryndel"

Toujours souriante, la jeune bosmer répondit :
"Mieux vaut avoir deux guérisseurs plutôt qu'un seul, vous savez. Imaginez que l'un des deux soit gravement blessé et hors d'état de se soigner..."

Elle s'interrompit, distraite par la porte de l'auberge qui venait de s'ouvrir. Un nouveau venu fit quelques pas à l'intérieur, regarda autour de lui, jeta un regard sur Azura, Silk et elle, puis repartit. Plutôt intriguée, elle en oublia d'achever son raisonnement.
Image IPB Wiwi d'or 2009 du plus bel avatar

Vraie Grande Morrowindienne
Fervente Partisane de L'Immuabilité Avatarienne



#478 Maître renard

Maître renard

Posté 25 juin 2009 - 10:58

Un cavalier en armure approchait des portes de Balmora...

"Eh ben, c'est pas trop tôt ! Je suis enfin arrivé dans une ville digne de ce nom ! Je n'est plus qu'à trouver une auberge..."

Le cavalier n'eut aucun mal à trouver une taverne dans l'immense ville qu'est Balmora.

"Celle-ci a l'air pas mal. L'auberge des huit plats. Je me demande si ils servent vraiment huit plats. J'ai une faim de kagouti, moi."

Après avoir attacher sa monture à un poteau, il rentra dans l'auberge et demanda à l'aubergiste si il servait vraiment huit plats. A sa grande déception, l'aubergiste répondit "Non".
"Tant-pis, je vais prendre un steak de guar avec des légumes verts, une part de tarte au baies et une bouteille de vin s'il-vous-plait."
"ça roule", répondit l'aubergiste.

En attendant sa commande, le chevalier alla s'assoir à une table juste à coté de celle d'un groupe d'aventuriers...

Pendant qu'il dégustait son repas, le chevalier écouta et observa attentivement le petit groupe d'aventuriers. D'après ce qu'il vit, le groupe était composée d'une magicienne, d'une sorte d'assassin, et d'une guérisseuse.
"Même pas de guerrier ? Hum, pas très équilibré...", se dit le chevalier.
Il finit son repas et se dit : "Je pourrais tenter ma chance..."

"Bonjour monsieur, bonjour charmantes demoiselles. Je suis le chevalier Sodril Drallen. Dites moi, seriez vous un groupe d'aventurier ?"

#479 Thalivor Naïlo

Thalivor Naïlo

    Fauteur sur gages


Posté 26 juin 2009 - 11:17

La conversation venait de se finir avec ses deux compagnons quand un homme s'assit à la table d'à côté et les regarda par intermittence, certes, mais avec une certaine insistance... Elle lui jeta un regard rapide, puis ne s'en préoccupa plus. Elle replaça son attention sur ce qu'elle mangeait.

Après quelques minutes, l'homme se leva et vint à leur table. S'asseyant avec eux, il dit :


"Bonjour monsieur, bonjour charmantes demoiselles. Je suis le chevalier Sodril Drallen. Dites moi, seriez vous un groupe d'aventurier ?"

Les manières de l'homme était au moins engageantes. Ce n'était pas un de ces hommes sans aucune politesse comme on en voyait de plus en plus... Il semblait même assez raffiné. Quelque chose dans son port faisait penser à un noble, mais sa vêture semblait nier cette impression. Il les regardait avec une certaine curiosité et un tout aussi grand intérêt.

Azura hocha la tête à sa question :


"Un groupe d'aventuriers, répondit-elle, c'est beaucoup dire... Un groupe de recherche serait plus juste."

#480 Maître renard

Maître renard

Posté 26 juin 2009 - 11:55

"Un groupe de recherche ? Sans vouloir être indiscret, puis-je savoir ce que vous recherchez ? Je pourrais peut-être vous aider dans votre quête..." répondit le chevalier, plein d'espoir.

Modifié par redolegna, 26 juin 2009 - 20:15.
Pas de signature dans les messages RP !


#481 Thalivor Naïlo

Thalivor Naïlo

    Fauteur sur gages


Posté 27 juin 2009 - 13:19

Azura regarda l'homme avec un peu plus d'attention cette fois-ci. Il était vrai qu'il leur manquait quelqu'un qui pouvait faire face à une situation  où le combat restait la seule option, et surtout le combat au corps à corps... Leur équipé commençait à grandir de plus en plus... C'était à la fois rassurant et inquiétant... Il fallait que tous restent bien discipliné afin que tous cela ne devienne pas un grand n'importe quoi. Il pourrait donc certes les aider au moins un peu à ce niveau là. Cela méritait réflexion.

Mais en même temps, il ne fallait pas non plus qu'il soit effrayé par leur destination... Ce pourrait être un bon test, soit dit en passant. S'il était toujours aussi motivé après avoir entendu le but du voyage, on pourrait être sûr qu'il les suivrait, ne serait-ce que parce qu'il avait de l'intérêt là dedans. Elle tenta donc, en disant d'un ton totalement détaché :


"Nous nous rendons au mont Ecarlate afin de rechercher une ruine dwemer contenant un objet que je cherche."

#482 Maître renard

Maître renard

Posté 27 juin 2009 - 13:51

"Nous nous rendons au mont Ecarlate afin de rechercher une ruine dwemer contenant un objet que je cherche."

A ces mots,
le sang de Sodril ne fit qu'un tour.
Il essaya de garder son calme, mais les gouttes de sueur qui perlaient sur son front le trahissent. Mais les ruines Dwemers renferment de nombreux trésors, et comme d'habitude, il avait besoin d'argent. En plus, il pourrais récupérer une ou deux armes Dwemer, peut-être mêmes enchantées...
Cette pensée le réconforta et il retrouva son calme.

"La région du mont Ecarlate est extrêmement dangereuse... Souhaiteriez-vous que je vous accompagne ?" demanda le chevalier à la jeune femme.



#483 Thalivor Naïlo

Thalivor Naïlo

    Fauteur sur gages


Posté 28 juin 2009 - 14:41

"Si le coeur vous en dit, vous êtes le bienvenu, répondit Azura à sa question en regardant nonchalamment le liquide contenu dans son verre par transparence. Dans une telle équipé, des bras supplémentaires sont toujours utile. Mais peut-être pourriez vous nous dire votre nom ?"

Elle lui lança un petit regard à la fois espiègle et interrogateur... Non pas qu'elle se fut réellement intéressé à son nom, mais ce la était toujours plus facile pour ensuite le retrouver dans la ville qu'était Balmora. Et puis, il fallait bien se sacrifier aux formes de la politesse si l'on voulait se faire accepter en société. Non pas que cela lui plaise particulièrement, mais comme elle l'avait dit, elle avait besoin d'homme pour mener à bien son voyage. Alors autant ne pas se faire détester tout de suite. Elle aurait tout le temps par la suite de se réfugier dans sa tente si elle voulait être seule... en espérant que ça ne gênerais pas trop ses compagnons...

#484 Maître renard

Maître renard

Posté 28 juin 2009 - 15:12

"Veuillez me pardonner cette étourderie, je me nomme Sodril Drallen, chevalier déchu et anciennement noble de Longsanglot. Je suis très honoré que vous m'acceptiez dans votre compagnie."

Pour fêter ça, le chevalier commanda une bouteille de son meilleur vin au tavernier.

"Le voyage jusque au mont Ecarlate sera long et périlleux. Je propose que nous partions le plus vite possible. Pour ma part, j'ai tout ce qu'il me faut. Mais il va falloir que je passe chez le forgeron avant notre départ..."
dit'il en désignant son épauliére droite qui pendouillait nonchalament.

"Sans parler de mon heaume..."
il sortit un morceau de métal déformé de son sac.
"J'ai croisé un brigand sur la route qui m'a sauvagement attaqué à coup de gourdin..."

Modifié par Maître renard, 28 juin 2009 - 21:48.


#485 Arakis

Arakis

Posté 28 juin 2009 - 15:56

Silk écoutait la conversation depuis son début et avait un léger sourire aux lèvres, Azura cuisinait ce dunmer avec maestria, c'en était presque de l'art. Quand la question monetaire vint sur le tapis il leva tout de suite un sourcil, décidément c'était lui le mécéne du groupe, autant s'y faire, de toutes façon qui d'autre aurait pu assurer le financement aux nombres de membres croissant de leur groupe.

"Enchanté Sodril, je suis Silk Séladie et je suis le ... il hésita un moment, avait-il réellement besoin d'informer tout les membres du groupe de sa relation avec Azura. le partenaire d'Azura dans cette expédition, si vous avez besoin d'argent pour vos réparation je pense pouvoir vous aider un peu en matière de financement"

#486 Phant

Phant

    Plus pro, plus propre !


Posté 28 juin 2009 - 17:54

Falis qui avait fait le tour de la ville et après avoir finit sa discussion avec Ra'virr et Eydis de la guildes des guerrier, prit la route vers l'auberge, ou il espérait trouver a nouveau le groupe qu'il allait aider d'ici peu.

Il ouvrit la porte et franchi le palier jeta un oeil autour de lui et aperçu le groupe qui une nouvelle fois grandi.

"Moi qui aime la compagnie je suis servi" se dit il.

Il décida finalement de rencontrer les autres personne qui s'étaient attroupées autour de la table, il s'approcha discrètement, et pour ne pas déranger la conversation en cours écouta attentivement. Il croisa le regard de Silk puis s'en détourna, il se présenteras aux autres après...

#487 Maître renard

Maître renard

Posté 29 juin 2009 - 09:55

"Enchanté Sodril, je suis Silk Séladie et je suis le ... il hésita un moment, avait-il réellement besoin d'informer tout les membres du groupe de sa relation avec Azura. le  partenaire d'Azura dans cette expédition, si vous avez besoin d'argent  pour vos réparation je pense pouvoir vous aider un peu en matière de  financement"

"Je vous remercie sire Séladie, mais je me débrouillerais avec ce que j'ai. Je suis pauvre, mais digne, il n'est pas dans mes habitudes de mendier."

Le chevalier se tourna vers Azura


"Alors, quand est-ce qu'on part ?"

Au même instant, il vit un Dunmer entrer dans l'auberge et s'approcher du groupe.

"Bonjour l'ami, vous faites partie de la compagnie ?"

#488 Phant

Phant

    Plus pro, plus propre !


Posté 29 juin 2009 - 16:53

"Bonjour l'ami, vous faites partie de la compagnie ?"

Le chevalier qui venait de l'aborder, était un elfe noir au cheveux bleu, bine qu'étant inhabituel il lui répondit sans y faire plus attention,

"Effectivement, sire, mon nom est Falis Draborian, guérisseur.

Puis Falis se tourna vers la Bosmer et la Brétonne et se présenta a nouveau avec politesse. Il demanda ensuite au chevalier,

Dites, si j'ai bien suivi votre discussion vous et cette Bosmer allez aussi être de l'aventure, je me trompe ?"

Modifié par l-phant, 29 juin 2009 - 20:01.


#489 Maître renard

Maître renard

Posté 29 juin 2009 - 20:28

"En effet, je fait également partie de cette aventure... disons... risquée."

Sodril examina les deux guérisseurs

"En tout-cas, nous ne manquerons pas de soins. Mais pour le corps-à-corps, ça risque d'être franchement difficile..."

Il se tourna vers Silk et Azura

"Sans vouloir vous vexer, vos vêtements ne sont pas vraiment adaptés à une balade au mont Ecarlate !"

Quelque chose le troubla quand il regarda les habits d'Azura, ils avait l'air comme collés à sa peau...

Modifié par Maître renard, 29 juin 2009 - 20:29.


#490 Thalivor Naïlo

Thalivor Naïlo

    Fauteur sur gages


Posté 30 juin 2009 - 10:45

Azura baissa les yeux, un peu gênée par la remarque. En effet, il était vrai que ce vêtement était pour le moins incongru pour une visite au Mont Ecarlate. Mais en même temps, elle n'avait pas vraiment le choix... Mais elle ne pouvait pas leur avouer cela. Voyager en compagnie d'une magicienne faisant pour ainsi dire de la magie sauvage (ou en tout cas, ne maîtrisant pas toujours ce qui se passait) était plus dangereux que de se rendre au Mont Ecarlate.

Une autre idée lui vint. Elle n'avait qu'à maintenir une illusion sur ses vêtements, et ce serait mieux. Elle ferait au moins ainsi croire que c'était des vêtements totalement normaux... Moui, ce serais mieux que rien.


"Effectivement, s'entendit-elle répondre à l'homme. Mais nous allons rester quelques jours en ville. Un jour ou deux je pense. Comme je vous l'ai dit, j'ai besoin de faire quelques recherches pour voir si je peux mieux cerner l'endroit où nous devons nous rendre. D'ici là, autant être habillé correctement."

#491 Maître renard

Maître renard

Posté 01 juillet 2009 - 12:45

"Vous avez tout à fait raison damoiselle, veuillez me pardonner si ma remarque vous a gênée."
Le chevalier se leva et dit :
"Bon, si ça ne vous dérange pas, je vais chez le forgeron. A moins que vous ayez encore besoin de moi ?"

#492 Phant

Phant

    Plus pro, plus propre !


Posté 01 juillet 2009 - 13:46

"Bon, si ça ne vous dérange pas, je vais chez le forgeron. A moins que vous ayez encore besoin de moi ?"

"Je vous accompagne sire, j'ai moi-même un dague acienne a faire réparer !"

Falis se leva a son tour.

Modifié par l-phant, 05 juillet 2009 - 13:38.


#493 Arakis

Arakis

Posté 04 juillet 2009 - 14:58

Silk tiqua à la remarque de Sodril par rapport à ses vétements, en effet il était habillé pour se lancer à l'assaut d'un banquet de haute instance et pas vraiment pour voyager dans des régions balayés par les vents de cendres, farfouillant dans une de ses poches il retrouva une de ces lettres de cachets qu'on lui remettait au cas où il aurait besoin de materiel qui ne lui aurait pas été fourni à la base, il faudrait qu'il passe voir le vieux Caïus si il ne s'était pas déjà noyé dans son skouma et lui demander de se procurer un équipement plus adéquat pour le voyage, lebonhomme savait y faire dans ce domaine là.

"En effet vous avez raison, d'ici notre départ je pense que je me serais procuré des atours plus adaptés, en attendant autant être sous son meilleur jour vous ne croyez pas ?"

#494 Maître renard

Maître renard

Posté 05 juillet 2009 - 08:35

"Vous avez tout à fait raison sire Séladie"
il se tourna vers le guérisseur Dunmer
"Bien Falis, en avant !"
Les deux Dunmers sortirent de la taverne et se dirigèrent vers la boutique d'un forgeron Bosmer du nom de Meldor.

Sodril ouvrit la porte

"Bonjour messieurs !"
le forgeron regarda l'armure de Sodril
"J'imagine que c'est pour une nouvelle armure ?"
"Hélas, je n'en ai pas les moyens ! Je viens juste pour faire réparer mon épaulière et mon heaume. Et mon ami a une dague à réparer."
répondit Sodril en désignant Falis.
Il sortit son casque de son sac
et le posa sur le comptoir.
"Si vous voulait le faire réparer, ça vous coutera très cher... Vous feriez mieux d'en acheter un nouveau ! Par contre, je peut facilement réparer votre épaulière."
Sodril donna son épaulière au Bosmer et commença à regarder les casques et armures disséminés partout dans la boutique...



#495 Phant

Phant

    Plus pro, plus propre !


Posté 05 juillet 2009 - 13:22

Pendant que le chevalier regardait les divers heaumes mis en étalage dans la boutique, Falis s'interressait plutot a l'étrange dague magique posée sur l'étagère.

"Forgeron, cette dague est elle a vendre ?
- Et bien oui mais, elle n'a pas de prix vous voyez.
- Dite toujour sont prix, cela me donnera une idée de sa valeur !
- Bien si c'est votre seul désire, elle a étée estimé a environs 5000 drakes, bien qu'elle ne soit qu'une dague de fer a l'origine, les gravure dwemers dessinée dessus et sont enchantement aléatoire en fait un arme de valeur, plus pour les colectionneur que pour les aventurier.
- mais comment un dague de fer a pu être faite par un dwemer, a cette époque ce peuple possédait des métaux bine plus fort !
- Aucune idée, je ne suis pas Mage ni savant mais Forgeron.
- J'aimerai l'étudier mais je n'ai pas les moyen, ne pourriez vous pas baisser le prix en échange de je ne sais quel besogne ?
- Non, je ne baisserai pas sont prix, et de plus je ne peut vous la prêter, si jamais vous la traduisiez sa valeur serait divisée par deux, 2500 drakes ! je l'ai acheté a 3000, j'y perdrait ! Je suis desolé mais les temps sont dur, je ne peut me permettre de perdre 500 drakes pour votre bon vouloir.
- Bien, je vais tenter de rassembler cette sommes pendant mon séjour ici, mais je doute que cela puisse se faire."

Falis se retourna vers Sodril qui apparement avait trouvé le heaumes qu'il cherchait.

Modifié par l-phant, 05 juillet 2009 - 13:23.


#496 Maître renard

Maître renard

Posté 05 juillet 2009 - 15:39

Sodril avait choisit un casque et une cuirasse de Gah-Julan qui lui semblait bien plus confortable qu'une armure en acier pour une visite au mont Ecarlate.

"Le casque plus la cuirasse, ça fait combien ?"demanda t'il au forgeron

"525 Septims, non négociable."
répondit séchement le Bosmer qui était entrain de réparer l'épaulière du chevalier

"Euh... Vous faites crédit par hasard ? Juste le temps que je fasse un ou deux boulots pour la guilde des Guerriers et je vous paye !"

"Désolé mais je veut de l'or, pas des promesses. Revenez quand vous aurez assez d'argent. Et ça fait 10 drakes pour les réparations."
ajouta le forgeron et posant l'épaulière comme neuve sur le comptoir.


Sodril le paya en bougonan et il sortit de la boutique avec Falis.




#497 Eryndel

Eryndel

Posté 07 juillet 2009 - 09:21

Eryndel était un peu étourdie par la vitesse à laquelle ce nouveau venu, Sodril, s'était joint à eux. Une fois celui-ci sorti de l'auberge en compagnie de Falis, elle jeta un regard intrigué à Azura.
"Vous ne voulez pas vraiment que tout le monde découvre ce que vos vêtements ont d'étrange, n'est-ce pas ? Vous avez su détourner le sujet avec une telle habileté... Pardonnez ma curiosité, mais qu'ont-ils d'extraordinaire, en dehors de leur curieux aspect ? Et une autre question me vient à l'esprit, également : que devez-vous encore chercher ici, à Balmora ? Si je puis vous aider, n'hésitez pas. Pour l'heure je me sens un peu désoeuvrée."

#498 nood

nood

Posté 22 août 2017 - 23:32

Balmora, Quartier marchand.
20 Mi-L’an 3E425, 15h 35



C’était une commande un peu spéciale. Felvan relu la lettre pour être sûr de ne pas se tromper dans la prononciation des noms et s’assurer qu’il avait bien compris les tenants, aboutissants et autres spécificités de la mission.

- Je récapitule, se lança-t-il. Vous me demandez de trouver trois personnes. Reeh Jah, Argonien, a priori lame noire, anciennement membre de la guilde des mages. Salomon Marie, Mage Bréton tout juste arrivé à Balmora. Et … Sera Drès Omaren Soler (il pesta intérieurement quant aux noms à rallonge que les membres de grandes maison se donnaient en guise de pedigree), Dunmer et chasseur de sorcière, membre de la maison Drès, lui aussi récemment arrivé à Balmora. Et tout ça avant demain soir.


Son interlocuteur, qui ne s’était pas encore présenté, était un Dunmer d’âge moyen, paré d’un toge rouge bordeaux, et dont l’accent sec et anguleux trahissait une origine du sud de Morrowind - probablement plus bas que Longsanglot. Un air supérieur, une attitude docte et les manières de quelqu’un de décidé et d’instruit. En somme, pas le genre de personne à qui l’ont refuse la parole.

- Et sinon, vous êtes qui ? s’enquérit Felvan.

- Appelez-moi Ordoval, répondit le Dunmer après une courte pause ponctué d’un léger sourire. Moi et mes employeurs cherchons des profils comme le vôtre et celui de ces personnes pour affaires. Des personnes capables, sans forcément d’allégeances, bien que celles-ci puissent être exploitées ou remaniées... Tout vous sera expliqué demain soir, si vous honorez notre invitation. Une… réunion se tiendra dans une taverne du sud de la ville, le Cercle de la Dixième Heure. Vous connaissez ?

- Oui, oui. Felvan marqua une pause, à son tour. Écoutez, je ne vais pas vous mentir, trouver ces trois larrons est une chose, être sûr qu’ils honorent le rendez-vous en est une autre.

- Tout à fait ; voici donc de quoi les motiver. Cinquante septims par tête, à remettre à chacun avec l’invitation quand vous les trouverez. Il y aura un deuxième versement, de cinquante septims également, pour chacun d’entre vous si vous assistez à notre entrevue de demain soir. Plus, bien entendu, pour vous uniquement, un bonus pour vos services, à nouveau cinquante septims pour chacune d’entre vous quatre qui sera présent à l’heure et à l’endroit prévu.

Felvan s’imaginait déjà de quelle manière il dépenserait les trois cents septims promis quand son interlocuteur interrompit sa rêverie.

- Le marché est-il conclu ?

- Il l’est, répondit Felvan avec un entrain difficilement contenu. Vous avez une heure précise pour demain soir ?

- Au coucher du soleil, présentez-vous à la porte du Cercle de la Dixième Heure. On vous accueillera. Il y aura à boire et à manger. Et tout vous sera expliqué.

Sur quoi il lui tendit quatre petites bourses de cuir chacune lestée de cinq dizaines de pièces luisantes, que Felvan s’empressa de faire disparaitre dans son sac.

- Et enfin voici quelques renseignements sur vos cibles, de quoi les identifier, et leurs invitations écrites.

Il lui tendit un faisceau de parchemins enroulé qui alla vite rejoindre les bourses.

- Pouvons-nous compter sur vous ? poursuivit Ordoval.

- Tout à fait, répondit Felvan sans l’ombre d’une hésitation. Je ne suis pas magicien et je ne vous promets pas l’impossible, juste que je donnerai le meilleur de moi-même.

- Excellent.

- Et bien, rendez-vous demain soir,
conclut Felvan.

Et il s’en fut sans autre forme d’adieu.

Felvan disparut bien vite au coin d’une ruelle, le cœur battant la chamade.

***



Balmora, Quartier marchand.

20 Mi-L’an 3E425, 16h 20.



Une dose de tabac brun fumée paisiblement au sommet de la tour de garde sud du quartier marchand. L’une de ses occupations préférées dans un de ses endroits préférés de cette ville de Balmora qui l’avait vu grandir. Contemplant les toits bardés de toiles d’ombrage de toutes les couleurs, humant les effluves des bâtiments écrasés par un soleil de plomb de cette mi-année, écoutant d’une oreille inattentive la clameur des marchands trente pied plus bas. Une ultime bouffée de tabac libéra un copieux nuage de fumée bleue de sa pipe en terre cuite, qu’il éteignit, vida et cura sur le rebord du bâtiment.

Il valait mieux commencer par trouver le Bréton et le Dunmer. L’Argonien étant une de ses nombreuses vieilles connaissances ; il serait plus simple de terminer sa traque par lui. Felvan observa au sud le port à échassier des marais et son incessant balais de chargement et déchargement, puis, se laissant choir de toit en rebords de balcon, enjamba les ruelles ombragées et se mêla finalement à la foule de la place du marché. Il n’eut que quelques minutes de recherche à effectuer pour croiser un quidam répondant parfaitement au signalement de Salomon Marie, qu’il aborda sans fioritures alors que celui-ci descendait à peine de l’escalier menant au promontoire de l’échassier des marais.

Avançant à la hauteur du Bréton, il dit :

- Excusez-moi, vous êtes Salomon Marie ? Felvan Aryon, coursier. J’ai un message à vous transmettre.


***


Balmora, Quartier Sud.

20 Mi-L’an 3E425, 23h50.




Omaren Soler lui avait donné du fil à retordre par son absence. Malgré les quelques pièces glissées ça et là aux mendiants et aux gamins du coin, personne n’avait vu un type ressemblant à la description qui lui en avait été faite : il fallait bien se rendre à l’évidence qu’un elfe noir en armure d’ossement pouvait parfaitement passer inaperçu dans cette ville. Qu’importe. Il lui resterait encore tout le lendemain pour localiser ce fameux Dunmer. Peut-être n’était-il tout simplement encore pas arrivé en ville. Lorsque huit heures du soir sonnèrent à une horloge lointaine, il se résolut à rentrer chez lui, dormit trois petites heures et mangea un morceau avant de se diriger vers le Cercle du Mur du Sud. Reeh Jah y ayant installé ses quartiers depuis de nombreux mois, il pensait bien le trouver là-bas.

Peu avant minuit, il poussa la porte de l’établissement et passa successivement devant les molosses en faction dans l’entrée, puis devant les revendeurs de sucreries et de crochets, et descendit dans le couloir menant à la salle principale. Le taulier l’accueillit d’autant mieux qu’il commanda une pinte de mazte.

- Je cherche mon pote l’Argonien, tu sais pas où il est ? demanda Felvan au tenancier.

- au fond de la salle à gauche, fit celui-ci en désignant un endroit faiblement éclairé et embrumé par les vapeurs sucrées de narguilé, vers lequel Felvan se dirigea sans attendre.

[suite de la discussion ici]

***



Balmora, Quartier Est.
21 Mi-L’an 3E425, 01h45.



Ressortant du Cercle du Mur du Sud, Felvan se sentit d’attaque à écumer les ruelles du quartier Est et autour du pont Sud. Après une journée de canicule comme il venait de s’en écouler une bonne douzaine, la fraicheur de la nuit d’été attirait bon nombre d’habitants en dehors de la chaleur étouffante de leurs habitations de briques et d’argile. A la lueur des lampions et lanternes ornant les terrasses, doucement bercées par des discussions nocturnes et détendues, le jeune Dunmer flâna sans direction précise. La nuit était belle et calme, et de toute façon, en été, il dormait la plupart du temps en matinée, ne se réveillant qu’après midi. Un crieur annonça deux heures du matin. Toujours pas sommeil. S’allumant un énième pipe, Felvan alla partager un peu du contenu de sa blague à tabac en s’enquérant auprès d’une Dunmer adolescente, qu’il savait être guetteuse pour la guilde des voleurs, si elle n’avait eu vent de ce fameux  Sera Drès Omaren Soler.

Il se trouva que cette fille avait entendu parler de l’arrivée d’un homme en arme du Sud, qui lui avait été décrit comme portant un casque ‘’<em>bizarre</em>’’ ressemblant à un crâne percé de fentes à la place des orbites et de la bouche, et à l’équipement suffisamment original pour que celui-ci détonne dans le paysage. Et selon ses dires, il se serait dirigé vers le Club du Conseil.

Felvan ne s’y rendit qu’à reculons, comme on se rend dans un des endroits de la ville peuplé par les plus grosses enflures qu’elle comptait en ses murs. Quelques mauvais souvenirs accompagnaient ce lieu, mais… quand on n’a qu’une seule piste, pensa-t-il. Les deux videurs en faction à l’entrée ne lui laissèrent pénétrer l’établissement qu’après l’avoir copieusement insulté de remarques homophobes et autres désobligeances sur son physique et l’avoir délesté de deux douzaines de pièces d’or. L’elfe laissa glisser leur bêtise sur son silence et sa complaisance, paya à contrecœur ce droit de passage, avant de s’engouffrer dans la pièce du sous-sol enfumée par les vapeurs de tabac rehaussées d’un petit arrière-goût de skooma.

L’ambiance était feutrée en ce milieu de nuit. Felvan s’accouda au bar, s’enfila une premièrepinte de bière de riz, puis, commandant une deuxième ration de la même boisson, demanda au taulier si celui-ci n’avait pas entendu parler d’un Sera Drès Machin Truc. Celui-ci ne lui répondit que d’un geste du menton désignant un personnage en retrait dans une alcôve ombragée de la pièce, qui, au premier abord, semblait parfaitement correspondre à la description du parchemin que cet Ordoval lui avait donné plus tôt. Il se dirigea donc vers lui sans attendre, godet à la main.

- Bonsoir, fit-il simplement. Felvan Aryon, coursier indépendant. Si vous êtes … il relut rapidement le nom entier sur le parchemin … Sera Drès Omaren Soler, je serait très enchanté de vous transmettre un message.Et une invitation.

[suite de la discussion ici]

Modifié par nood, 28 août 2017 - 08:50.


#499 Svartalfar

Svartalfar

Posté 23 août 2017 - 23:39

Reposant son verre de mazte, l'intéressé leva les yeux. Son regard perçant resta rivé sur Felvan Aryon lorsqu'il se fendit d'un léger signe de tête, l'invitant à s'asseoir en face de lui. Il avait la mine grave, des sourcils que l'on aurait cru coincé en position basse et un visage émacié accentuant toutes les courbes de son ossature. Il avait juste pris la peine d'ôter son casque et de laisser sa lance à portée de main. Tout en lui respirait l'homme de guerre. Lorsqu'il parla, ce fut d'une voix grave.

- Ravi de voir que même ici, les jeunes gens montrent encore du respect à leurs ainés et prennent la peine de les nommer selon les usages. Quelles affaires avez-vous avec moi sera ? Et comment puis-je vous appeler ?

Modifié par Svartalfar, 24 août 2017 - 11:22.


#500 matix

matix

Posté 24 août 2017 - 18:05

Finissant à peine de descendre de l'escalier menant à l'échassier des marais, Salomon fut surpris d'être interpellé.

Il regarda quelques secondes le Dunmer puis sourit et lui répondit d'une voix plutôt douce et agréable.

- En effet, c'est moi. Donc je suis sur cet île depuis à peine quelques jours et ont m'envois un message ? Espérons que se ne sont pas d'anciens amis de Bordeciel. Je suis curieux de voir de quoi il s'agit. Tenez, comme toute peine mérite salaire, voici pour avoir transmis votre message.

Et joignant le geste à la parole, Salomon mis sa main droite dans une des poches de sa tunique. Farfouillas quelques secondes pendants lesquelles ont put entendre des cliquetis métallique. Il fronça les sourcils pendant un court instant, semblant ne pas trouver ce qu'il chercher.

Puis enfin, souriant, il en sortis cinq drakes qu'il tandis à Felvan Aryon en attendant de recevoir ledit message.

Modifié par matix, 24 août 2017 - 18:07.





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)