Aller au contenu


- - - - -

Haymon Camoran, Hart-Roi

Camoran Usurpateur Haymon Mankar Liche Lyg Bosmer

  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 Beron

Beron

Posté 10 mars 2017 - 20:21

Bonjour à tous,

Je réunis ici toutes les infos qu'on a sur un personnage assez mystérieux du lore : Haymon Camoran. Je ferais plus tard une théorie à son sujet. N'hésitez pas à le signaler si j'ai oublié une source ou si j'ai fait des erreurs.

Deux livres entiers lui sont principalement consacrés : La Chute de l'Usurpateur et Les réfugiés.

Le PGE3 évoque sa présence dans Hauteroche, Lenclume et Val-Boisé.

Citation

Hauteroche se débrouilla relativement bien pendant le long interrègne suivant la chute de l'Empire cyrodilien, mais ses nombreux royaumes indépendants furent facilement conquis par Tiber Septim. En fait, de nombreux Bretons furent très satisfaits du retour de l'Empire. Certains d'entre eux réussirent même à s'unir pour arrêter l'Usurpateur camoréen dans sa marche destructrice vers le nord depuis Val-Boisé en 3E267. Avec un empereur faible occupant le trône, une autorité défaillante à l'ouest, l'usurpateur aurait pu envahir Hauteroche si les petits territoires de la baie d'Iliaque ne s'étaient pas unis sous l'égide du baron de Dwynnen pour le vaincre. Une fois encore, une force puissante avait sous-estimé les Bretons et avait été vaincue.

Citation

La division dans la société de Martelfell ne s'est pas améliorée en rejoignant l'Empire, même de nos jours. En général, le nord de Martelfell a conservé ses traditions yokudiennes en termes de style, vêtements et personnalité, alors que le sud, là où les Aïeux arrivèrent, tend à être plus cosmopolite. La vérité est que Martelfell était et est toujours encore un ensemble hétéroclite, avec des traditions opposées nichées côte à côte. C'est la raison pour laquelle Elinhir, une cité de Couronnes, n'a pas répondu à l'appel de Rihad et de Taneth, cités des Aïeux, en l'an 253 de l'ère Troisième, permettant à l'Usurpateur camoréen de continuer sa marche vers le nord. En retour, les cités des Aïeux ne portèrent aucun secours aux villes orientales des Couronnes lors de la guerre de Bend'r-Mahk contre Bordeciel, préférant observer lorsqu'elles furent conquises par les Nordiques.  

Citation

En l'an 249 de l'ère Troisième, un prétendant à l'ancien trône camoréen fit son apparition, et avec des alliés ordinaires et daedriques, assaillit Val-Boisé, détruisant tous ceux qui se dressaient sur son chemin. Les Bosmers furent lents à réagir et à s'unir devant la menace, et nombre d'entre eux étaient trop terrifiés pour s'opposer à l'Usurpateur camoréen. Certains étaient enchantés d'être libérés, même par la force, du carcan de l'Empire. Cette minorité grandit avec le pouvoir de l'usurpateur et, quand sa puissance fut consolidée à Val-Boisé, il tourna son attention vers le nord. Il fallut presque deux décennies de tyrannie avant que Val-Boisé ne réussisse à se débarrasser de l'oppression de Haymon Camoran. Quand il perdit le pouvoir, ses conquêtes à Colovie et à Martelfell se soulevèrent et son armée fut détruite en 3E267 dans la baie d'Iliaque, entre Martelfell et Hauteroche. Val-Boisé était un pays exsangue après le départ de l'usurpateur. Ayant perdu confiance en l'Empire, en l'archipel de l'Automne et en ses dirigeants, les Bosmers se replièrent sur eux-mêmes. La population quitta les villes pour s'installer dans la forêt, retrouvant ainsi ses traditions premières. Il n'est pas surprenant que dès que la province montra des signes de faiblesse, ses voisins avides décident de l'attaquer.  

Brêve histoire de l'Empire III dit :

Citation

Mais Céphorus II avait des ennemis bien plus terribles qu'Andorak. " Comme issu d'un cauchemar ", pour reprendre la formule d'Eraintine, un homme qui se faisait appeler Camoran l'Usurpateur conduisit une armée de Daedra et de morts-vivants à l'assaut du Val-Boisé, conquérant royaume après royaume. Rares étaient ceux qui pouvaient lui résister, et leur nombre ne fit que diminuer suite aux longs mois de massacres qui jalonnèrent l'année 3E 249. Céphorus II envoya de plus en plus de mercenaires en Martelfell pour mettre un terme à la marche de l'Usurpateur vers le nord. Mais ses hommes furent corrompus, transformés en morts-vivants ou massacrés.

L'histoire de Camoran l'Usurpateur mérite un livre à elle seule (il est recommandé au lecteur de se procurer l'ouvrage de Palaux Illthre, intitulé " La Chute de l'Usurpateur ", pour de plus amples précisions à ce sujet). En résumé, la destruction des troupes de l'Usurpateur n'eut pas grand-chose à voir avec l'intervention de l'empereur. Le résultat fut une grande victoire régionale et un accroissement de l'hostilité vis-à-vis d'un empire impuissant.

Ère Troisième : Chronologie abrégée a trois dates qui nous intéressent.

Citation

- 3E 249 - Invasion de l'Empire par la liche, Camoran l'usurpateur
- 3E 253 - Camoran l'usurpateur contrôle la région de Dwynnen avec "l'Hôte de cauchemar"
- 3E 267 - Camoran l'usurpateur est vaincu

Le Journal du capitale Dugal raconte le parcours d'un pirate à Anvil pendant la conquête de l'Usurpateur.

Dans Oblivion, les réfugiés de Kvatch évoque la destruction de la ville autrefois par les forces de l'Usurpateur.


On évoque aussi l'Usurpateur dans d'autres œuvres plus controversées.

Commentaires de l'Aube mythique, volume 1 :

Citation

La nuit succède au jour… Sache que cette première vision se noiera dans les eaux agitées du soir mettant la foi à l’épreuve. Encore une fois, n’aie crainte : même l’usurpateur a sombré dans les abysses avant de se redresser pour réclamer sa flotte. Que tes craintes soient apaisées. La mise à l’épreuve de tes croyances n’est pas vaine : dans le jardin de l’Aube, nous serons baignés par la lumière de la réalité.  

Dans l'ancien document, The Daggerfall Chronicles :

Citation

3E 249 : Haymon, the Camoran Usurper, conquers eastern Valenwood. Haymon's claim to the Camoran throne and his very origins are still debated by historical scholars. The most persistent legend is that he was the progeny of a Breton woman and the daedra Molag Bal. Certainly his army was largely supernatural, but so was that of his archfoe, the Baron Dwynnen.

3E 253 : Battle of Dragontooth. Haymon, the Camoran Usurper, defeats the armies of Taneth and Rihad, taking southern Hammerfell.

Parmi les citations de Kama Fyr, on trouve celles-ci :

Citation

Dagon Bal Malacath Sheogorath
Rourk Kagrenac Dumalacath Yagrum
Ayem Seht Vehk Nerevar (and his equivalent)
Boethiah Azura Mephala Mora
Hadhuul Umaril Maztiak Haymon  

Citation

Dramatis personae: the betrayers, the missing (and his equivalent, the sharmat, whose foundation is falling rock)  


Je rajouterais enfin comme sources annexes ces passages de The Daggerfall Chronciles et de Refuge, joyau de la Baie :

Citation

1E 0 : Oldest date given in written record. Camorian Dynasty founded by King Eplear.

Citation

Ce fut un Gardner, Farangel, qui fut proclamé roi lorsque Refuge reçu des ambassadeurs de l'Empire Camorian, et qui accepta le droit accordé à Refuge de se faire appeler royaume dans la 1100eannée de la 1re Ère.

Comme vous pouvez le voir, les dèv' écrivaient le nom de Dynastie "Camoran" ou "Camorian" indistinctement. L'"Empire Camorian" a eu une certaine emprise sur Refuge, en Hauteroche, autrefois et/ou dans une autre réalité, puisque le lore plus récent ne mentionne plus vraiment cela.



Avec tout ça, on peut faire tenter de faire une chronologie des événements.

- ?E??? : Haymon Camoran serait né du Prince Daedra Molag Bal et d'une mère brétonne (je dirais plutôt bosmer).

- 3E 249 : L'Empire est en état de guerre civile. Haymon, dit le Hart-Roi, conquière la partie orientale de Val-Boisé. Il fait alliance avec le roi Kaltos Camoran et, en deux ans, ils conquièrent tout Val-Boisé.

- 3E 251 : Arenthia, ville sous influence colovienne, est la dernière place-forte résistant à Haymon. Il invoque alors une armée de Daedra et de Mort-vivants. La ville tombe.

- vers 3E 251 : Haymon lance son attaque sur Kvatch. Ses armées surnaturelles détruisent la ville et massacrent les habitants. Kaltos se désolidarise de lui face à l'horreur, lui demandant de revenir à Val-Boisé. Haymon fait alors un coup d'État, réclamant pour lui-même Val-Boisé et le trône des Camoran. C'est sans doute en représailles contre Kaltos que les armées du Hart-Roi utilisent la force à Falinesti. Kaltos est en fuite ; Haymon devient l'Usurpateur Camoran pour tout Tamriel.

- entre 3E 251 et 2E 253 : Les forces de l'Usurpateur traversent la Colovie, faisant des ravages sur son passage. Les pirates du Sabre Rouge prennent le contrôle d'Anvil.

- 3E 253 : Bataille de la Dent du Dragon. L'Usurpateur vainc les armées Aïeux de Rihad et Taneth. Ainsi Haymon conquière le Sud de Lenclume. Au fur et à mesure de ses conquêtes, il remplace ses troupes daedriques et mort-vivantes par des mercenaires bosmeri et rougegardes.

- 3E 253 : En Hauteroche, une Liche prend le contrôle du Dwynnen. Elle règne depuis le château de Wightmoor, grâce à ses Morts-vivants divers. Cette Liche est appelée "l'Hôte de cauchemar" et contrôle la région pour l'Usurpateur. Selon la légende, le 5e jour de Clairciel, un homme du nom d'Othrok vient à la tête d'une armée d'hommes et d'animaux à Wightmoor. Il chasse la Liche et ses sbires et prend sa place, devenant le premier Baron de Dwynnen.

- 3E 253-266 : L'Usurpateur monte vers le Nord.

- 3E 256 : Céphorus II remporte la guerre civile et le Trône de Rubis. Ils envoient des mercenaires stopper l'Usurpateur, mais ils sont massacrés, voire relevés en Morts-vivants.

- 3E 266 : Les rumeurs de l'arrivée de l'Usurpateur atteignent la Baie d'Iliaque. Cependant, la guerre civile récente et d'autres problèmes ne permettent pas aux rois de combattre Haymon. Les seigneurs locaux organisent la défense de la Baie. Ykalon, Phrygia et Kambria et d'autres seigneuries se joignent à la bannière du Baron Othrok de Dwynnen. Ils rassemblent la plus grande flotte de l'histoire de Tamriel, jusqu'à l'invasion d'Akavir par Uriel V.
À l'inverse, huit seigneurs de la Baie d'Iliac (probablement des Rougegardes plus directement menacés par l'Usurpateur) jurent en secret un serment de fidélité à Haymon : ce sont les Huit Traîtres. En échange, l'Usurpateur épargnera leurs terres.

- 3E 267 : Bataille des Vagues de Feu. Les combats se déroulent dans une large partie de la Baie : dans les montagnes (près de Refuge sans doute) et surtout sur la mer, face au Dwynnen. Les combats sont sanglants ; l'Usurpateur lance toutes ses forces dans la bataille et utilise des illusions pour tromper l'ennemi. Cependant, en son absence, Val-Boisé s'est révolté et les forces bosmeri de Kaltos participent à la bataille, déjouant les pièges de leur ex-allié. Les quais et les quartiers littoraux de la ville de Dwynnen sont incendiés.
Mais l'Usurpateur n'a plus son armée de jadis, son "maître" (qui?) l'a lâché et les forces unies par Othrok sont trop puissantes. Dans les montagnes comme en mer, l'armée du Hart-Roi est défaite et Haymon lui-même est tué.

- 3E 267 : Quelques instants après la victoire, Kaalys, l'ancienne maîtresse d'Haymon qui avait fui à Dwynnen, donne naissance au fils du Hart-Roi, Mankar Camoran, et s'enfuit avec lui à l'extérieur de la cité.

- vers 3E 271 : Le mage de guerre Fasil Umbranox détruit les pirates du Sabre Rouge et est nommé Comte d'Anvil en récompense par l'empereur Céphorus II.


Voilà tout ce que le lore in-game et l'univers étendu nous disent à propos de l'Usurpateur Camoran et de sa guerre. Il y a vraiment beaucoup de questions : Est-il vraiment le fils de Molag Bal ? Qui est son "maître" ? Molag Bal ou un autre ? Pourquoi se concentre-t-il à ce point sur Dwynnen ? Pourquoi Kama Fyr le liste-t-elle dans ce qui semble être une trahison avec Hadhuul, Umaril (deux Ayléides) et Maztiak (un Lygien) ? etc.

Si vous avez des réponses, je suis tout ouï. ^^
Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/

#2 Svartalfar

Svartalfar

Posté 21 mars 2017 - 17:04

Je ne vois pas de sources oubliées ni d'erreurs évidentes, mais je n'ai pas vraiment potassé le sujet.

Je tiens juste à souligner deux-trois trucs, pour faire avancer les réflexions. La vo des Réfugiés présente un duo : Le roi Camoran Kaltos et son mage et conseiller Haymon Camoran. Il y a plusieurs choses à souligner de cette simple dualité.
Déjà, l'inversion des noms. Kaltos, le membre semble-t-il légitime de la dynastie camoréenne, a son nom de famille devant. Pour Haymon, il est derrière. C'est une coutume observée chez les Chimers/Dunmers, mais que je sache pas chez leurs cousins. Ca peut indiquer beaucoup.
Ensuite, c'est un schéma déjà vu. Les Tharn (Jagar et Abnur) et leurs empereurs, Tiber/Zurin et Cuhlcain, ... Tous sont des conseillers qui trahissent leur souverain pour usurper leur place ou leur identité (on peut aussi du coup songer à Potéma). Et tous sont très padomaïques/lorkhaniques (ce qui permet de rebondir sur ton interrogation quand à la trahison d'Haymon).

Pour Dwynnen, outre que la région soit semble-t-il faible car n'est pas constitué en royaume, c'est aussi un carrefour géographique : situé entre Refuge, Daguefilante, Balfiera, Wrothgar et les royaumes du nord (on n'oublie pas non plus les wyrds de Beldama et de Glenmoril situés pile dans l'axe ouest), contrôler cette région permet de frapper n'importe où. C'est aussi de là que les possibilités de repli sont les plus nombreuses. Ca peut être une des raisons.

Quant au terme Hart... Outre les inévitables termes sexuels de la langue anglaise auquel il se rapport, c'est aussi un terme d'argot désignant un cerf (mâle) ou une personne qui n'abandonne jamais, quel que soit l'obstacle.
Fantôme de la tour hantée. (de pc la tour)

"Je suis un loriste, le monstre dont on menace les petits moddeurs pas sages au moment du coucher."

#3 Beron

Beron

Posté 03 avril 2017 - 18:16

Je ne connais qu'un seul cas d'inversion du nom et du prénom chez les Bosmer : Camoran Anaxemes, le Roi de Val-Boisé sous le Second Domaine Aldmeri. L'inversion des noms pourrait être propre au roi légitime de Val-Boisé, pourtant on ne la retrouve pas chez Aeradan Camoran sous le Premier Domaine Aldmeri.

Je ne sais pas vraiment si on peut parler d'énantiomorphe dans le cas Kaltos/Haymon. Après tout, même si on trouve de nombreuses histoires de traîtres Jaffar, ça ne veut pas forcément dire qu'il y a quelque chose de métaphysique derrière.

Concernant Dwynnen, son intérêt stratégique peut être discutable. Personnellement, si je souhaitais prendre Hauteroche depuis le Sud, je choisirais Daggerfall ou Refuge comme tête de pont. Mais je ne suis pas le Hart-Roi et il pouvait avoir une stratégie que j'ignore.

Pour rebondir sur le "hart"=cerf, je vous présente un post de Cheydin sur teslore à propos de Wulfharth.
Je ne vais pas le traduire entièrement (pour le moment en tout cas) mais juste la conclusion :

Citation

Wolf-Deer - Wulf's Hart - Wulfharth.

Both are Kings and crown-bearers, both are more or less dead at some point (Wulfharth the resurrected Ashen Lord - Ash-King, Underking), both are associated with the Wolf and the Hart. Mythically considered, Wulfharth is the Wolf-Deer.

Tous sont des Rois et des porteurs de couronne ; tous sont plus ou moins morts à un certain point (Wulfharth le ressuscité Seigneur Cendré - Roi des Cendres, Roi des Tréfonds) ; tous sont associés au Loup et au Cerf. En le considérant de manière mythique, Wulfharth est le Loup-Cerf.

Autrement dit, Wulfharth était un roi bosmeri et un monstre de la Traque Sauvage avant d'être un roi nordique. En outre, la thématique derrière le Loup-Cerf est celle d'un prédateur traquant sa proie, ou bien son cœur.

Haymon est un roi Camoran et le Hart-King : Roi-Cerf.

Et où vit le Roi Mort Loup-Cerf ? Ainoryl (MK) le dit durant le Procès de Vivec :

Citation

"Le Roi Mort Loup-Cerf est un des monstres-Mer survivants de la Traque Sauvage qui tua Borgas de Bordeciel. Il est l'une des plus vieilles créatures de Tamriel, et donc peu diplomate. Le fait qu'il existe encore pour hanter Hauteroche depuis des milliers d'années démontre le danger de s'emparer de sa couronne de bois."  
Puis, il est tué par les héros du RP. Mais peut-on vraiment tué un Roi Mort ?

Ensuite, voilà ce que dit Ruma (fille-mère de Mankar Camoran) dans L'interception de Nu-Mantia :

Citation

Ou est-ce encore une de ces tactiques de père Roi des Tréfonds ?
Ruma assimile donc son père au Roi des Tréfonds, ou bien le Roi des Tréfonds à son père.

Ainsi, on a un lien entre Wulfharth, le Roi des Tréfonds, le Roi Mort Loup-Cerf, Haymon et Mankar.
Mais il est assez difficile d'identifier la nature de ce lien.

Enfin, je vous donne le lien vers une théorie de Toesock et Dinmenel sur le lore forum : d'après eux, les Cinq Cents Compagnons d'Ysgramor, tels que présentés dans le PGE2, seraient en réalité les légions rouges, les rebelles aux Dreughs qui ont causé la Chute de Lyg, qui viennent ensuite en Tamriel. Je rappelle que parmi eux, on retrouve le Seigneur du Cœur de Loup, c'est-à-dire Wulfharth.

Les troupes de Tiber Septim sont également appelés "légions rouges" dans le discours de Heimskr.

Lyg est parfois vu comme le cauchemar de Tamriel, son "Ombre de Jung" (voir le Glossaire de TES Lore). Et que dit-on à propos d'Haymon et des cauchemars :
- 3E 253 - Camoran l'usurpateur contrôle la région de Dwynnen avec "l'Hôte de cauchemar"  

" Comme issu d'un cauchemar ", pour reprendre la formule d'Eraintine, un homme qui se faisait appeler Camoran l'Usurpateur conduisit une armée de Daedra et de morts-vivants à l'assaut du Val-Boisé, conquérant royaume après royaume.  

***

D'après tous ces éléments, je vais vous donner une théorie que j'ai faite à propos d'Haymon Camoran. Gardez à l'esprit que ce n'est que quelques idées parcellaires, avec encore beaucoup d'interrogations et de vides.

Haymon était en réalité un Elfe (Bosmer, Altmer, Dreugh, Ayléide, Falmer, Manmer,... difficile d'être plus précis que "Elfe", même si je parierais plus sur "Dreugh") qui vécut sur le continent de Lyg, le domaine du Parvenu, dit l'Homme-Rubicond, l'ancienne forme de Molag Bal. C'était un grand personnage du continent, mais il a été trahi par Umaril, Hadhuul et Maztiak l'Arkayn, trois de ses alliés. Ils le tuent et imposent leur tyrannie sur Lyg (oui, ça évoque la trahison des Tribuns envers Nérévar).

Cependant, Méhrunes le Rasoir, un Prince d'Oblivion créé par les Magne-Ge pour libérer Lyg, est venu à l'aide d'Haymon, ou se sert de l'âme d'Haymon pour ses projets. Inspiré par Méhrunes et au nom de Nu-Mantia, Liberté, Haymon lance une gigantesque révolution en Lyg. À la tête des révoltés, les "légions rouges", Haymon abat la tyrannie des Dreughs. Maztiak est tué, mais Umaril et Hadhuul parviennent à s'échapper en Tamriel. Ils seront tués par Pélinal et le Divin Croisé.

Bien après la Chute de Lyg, Haymon apparaît en Tamriel, au sein de la Dynastie Camoran. Comment est-il arrivé ici ? Il est très difficile de le savoir, mais on peut supposer qu’il a fait de la chirurgie nymique grâce au Razoir de Méhrunes. Haymon se lance dans une grande quête pour le pouvoir (divin) en Tamriel.  

Son objectif final se trouve probablement dans la Baie d’Iliac. Là, il prend les Huit Traîtres : Huit Donateurs, pour sa propre ascension. Mais ce qu’il cherche exactement est difficile à déterminer. L’élément divin le plus important de la Baie est bien sûr la Tour Adamantine, cependant Haymon se concentre sur le Dwynnen depuis plusieurs années avant son arrivée en personne dans la Baie. Dwynnen est une ancienne colonie ayléide, Dwynnarth. Peut-être recherche-t-il un artefact lié aux Ayléides. Et/ou bien son cœur ? N'oublions pas qu'Haymon est qualifié de "liche" ? A-t-il suivi la voie tracée par Mannimarco le Roi des Vers ? C'est possible, mais il pourrait très bien être un Roi des Tréfonds, en quête de son cœur, situé en Dwynnen, en Hauteroche. Peut-être ce cœur est-il carrément le Roi Mort Loup-Cerf, voire le Mantella (après tout, il est retrouvé en "Aetherius" par Nulfaga, vivant en Hauteroche, à la fin de l'Ère Troisième, et il pouvait y avoir des rumeurs auparavant à ce sujet).

Toutefois, selon les opposants au Hart-Roi, son maître l'aurait abandonné au moment de la bataille décisive. Ce "maître" devait toujours être Méhrunes, mais pourquoi le lâcher à la fin ? Le champion Haymon commençait-il à se rebeller contre son Prince, comme Miraak s’opposera à Hermaeus Mora ? Ou bien Méhrunes avait-il compris que Haymon allait perdre la bataille des Vagues de Feu ? Impossible à dire. Et puis Méhrunes a-t-il vraiment lâché Haymon ? Les adversaires du Hart-Roi ont peut-être mal compris la situation.

Finalement, Haymon est vaincu par sa Némésis, le Baron Othrok. Mais, ce n’est pas la fin. « L’Usurpateur a sombré dans les abysses, avant de se redresser pour réclamer sa flotte.» Camoran revient sous un autre aspect : Mankar. Il est le père Roi des Tréfonds, comme dit Ruma, et va reconstituer ses hordes de Dagonites pour apporter Nu-Mantia à Tamriel, en la secte de l’Aube Mythique.

Un dernier mot sur l'Hôte de cauchemar. Il est dit que c'est une liche. Je pense qu'il s'agit également d'une liche "à la Roi des Tréfonds", et non "à la Roi des Vers". Selon la légende, Othrok le chasse du château de Wightmoor grâce à une armée d'hommes et d'animaux. À mon avis, l'Hôte est en réalité le Roi Mort Loup-Cerf, un monstre contraire aux lois de la Nature, aux lois de Jephre, que même les animaux viennent combattre.

***

Voilà tout ! N'hésitez pas commenter, même si (surtout si) vous n'êtes pas d'accord. Je termine avec une citation de MK :

Citation

Who -- or what is the Underking?

Better question: WHO are the Underkings?

Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/

#4 Shadow she-wolf

Shadow she-wolf

    Le katana de la GBT


Posté 03 avril 2017 - 19:07

Je suis bluffée par cette théorie, elle est très, très, très intéressante !

Donc si j'ai bien compris, basiquement le "roi des tréfonds", Wulfhart est un "dreugh" venu de Lyg au-travers des 500 compagnons. Pour une raison ou pour une autre il participe —ou rejoint— la traque sauvage qui a tué Borgas en tant que "Roi-Mort Loup-Cerf", puis devient roi des Nordiques quelques temps plus tard, où il est finalement défait par les Tribuns ?

Car je tiens à noter une petite chose.

Vous vous souvenez de Jorunn/Almalexia qui invoque Wulfhart pour affronter Dir-Kamal ? Eh bien le champ de bataille où les akavirois ont été vaincu est l'endroit où se trouvent les fameuses "Ramures de Vivec". Il est aussi notable qu'il y a de très, mais alors très nombreux dreughs dans le coin et que ces derniers sont inféodés aux Ramures.

Je n'ai plus tous les détails de la quête, mais il est par ailleurs question du "cœur" de ces ramures qu'il faut combler (une argonienne prend sa place).

#5 Svartalfar

Svartalfar

Posté 03 mai 2017 - 01:00

J'avais tendance à rapprocher les ramures des champis telvannis (qui suivent le même principe de croissance) et à voir dans la présence des dreughs leur lien traditionnel avec le corail (ils vivent dedans), mais peut-être y a-t-il quelque chose de plus, effectivement.

Sinon, je rajoute à la liste deux petits éléments, trouvés lors de mes fouilles. Le premier est une citation de MK :

Citation

On Ruma Camoran:
Ruma gave birth to herself, and her father was the father. She also gave birth to her brother, but he is not her son.
Quand au second, il vient d'éléments inexploités de Morrowind (ce jeu est décidément une mine d'or)

Citation

hand of the hart-king
soit en français Main du Roi-Cerf (traduction officielle), un sort qui fortifiait la parade pendant 720 secondes (bon de 1 à 8 points seulement, mais tout de même). Ca fait parti de ces choses, comme les capacités des fées jamais implantées, qui laissent penser qu'il y avait d'autres choses en gestation pour ce jeu, un "à-côté" au combat contre Dagoth (dlc en gestation, héritage de TES3:Tribunal ?).
Fantôme de la tour hantée. (de pc la tour)

"Je suis un loriste, le monstre dont on menace les petits moddeurs pas sages au moment du coucher."

#6 Beron

Beron

Posté 08 mai 2017 - 15:10

Voir le messageShadow she-wolf, le 03 avril 2017 - 19:07, dit :

Je suis bluffée par cette théorie, elle est très, très, très intéressante !  

Merci !:D

Citation

Donc si j'ai bien compris, basiquement le "roi des tréfonds", Wulfhart est un "dreugh" venu de Lyg au-travers des 500 compagnons. Pour une raison ou pour une autre il participe —ou rejoint— la traque sauvage qui a tué Borgas en tant que "Roi-Mort Loup-Cerf", puis devient roi des Nordiques quelques temps plus tard, où il est finalement défait par les Tribuns ?

C’est effectivement l’un des éléments de la théorie.

Citation

Vous vous souvenez de Jorunn/Almalexia qui invoque Wulfhart pour affronter Dir-Kamal ? Eh bien le champ de bataille où les akavirois ont été vaincu est l'endroit où se trouvent les fameuses "Ramures de Vivec". Il est aussi notable qu'il y a de très, mais alors très nombreux dreughs dans le coin et que ces derniers sont inféodés aux Ramures.  

Je suppose que tu parles de ce lieu et de cette quête. C’est très intéressant tout cela !
On a pu voir avec Molag Bal que cela ne dérange pas Vivec de récupérer l’équipement de ses adversaires. Il a très bien pu récupérer les Ramures du Roi Mort Loup-Cerf pour son propre compte, après la victoire sur les Kamals, surtout qu’il l’avait vaincu autrefois (c’est Vivec qui a jeté le Roi des Cendres en « Enfer »/sous le Mont Écarlate/dans l’Underworld).

L’histoire de la Convention de Daggerfall qui veut utiliser le cœur des Ramures pour activer un golem chimeri me rappelle beaucoup Tiber Septim utilisant le cœur de Wulfharth pour activer le Numidium. N’oublions pas que, dans GBT L’hérésie arcturienne, c’est le Vent Gris, Wulfharth, qui constitue la fameuse Couronne de Tempêtes ("Talos" en ehlnofex) de Hjalti lors de la bataille du Vieil Hrol’dan. Donc le cœur de Wulfharth était le cœur de la couronne de Talos.

De plus, le Procès de Vivec qualifie les ramures du Roi Mort Loup-Cerf de "couronne de bois".

La présence des Dreughs aux Ramures de Vivec peut effectivement rappeler la nature dreugh de Wulfharth en Lyg. En outre, les Dreughs pourraient être eux-mêmes interprétés comme les ramures. Le dragon Nafaalilargus est bien un Joyau de la Couronne impériale, la Couronne de Diamant. Les Commentaires de Mankar Camoran nomment bien les Dreughs des "totem-temps", une appellation correspondant bien aux dragons.

Les Dreughs peuvent aussi être ici pour indiquer la participation des Dreughs au combat contre les Kamals. Après tout, la guerre contre les Tsaesci avait uni l’Armée de Reman, les Dunmer, menés par Vivec, et les rois aux tridents Dreughs. L’alliance entre Vivec et les Dreughs a pu se reformer pour la seconde invasion akaviri. Évoque-t-on une telle alliance dans TESO ?


Citation

On Ruma Camoran:
Ruma gave birth to herself, and her father was the father. She also gave birth to her brother, but he is not her son.  

Je n’ai jamais vraiment compris cette citation. J’interprète cela comme un effet des chirurgies nymiques de Mankar et ses enfants.


Citation

hand of the hart-king

Étrange. Peut-être cela se réfère-t-il à la peau épaisse du Roi Mort Loup-Cerf ou bien des Dreughs. Il y a beaucoup de sorts au nom intéressant dans Morrowind. Malheureusement, sans connaître l’histoire qui est derrière, il est difficile d’en tirer des conclusions pertinentes.
Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/





Aussi étiqueté avec Camoran, Usurpateur, Haymon, Mankar, Liche, Lyg, Bosmer

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)