Aller au contenu


[Rp] Une Guerre Contre Une Autre


  • Veuillez vous connecter pour répondre
33 réponses à ce sujet

#1 Beron

Beron

Posté 30 December 2014 - 19:19

On migre ici depuis TES.fr, pour le moment en tout cas. On poursuivit directement (donc Jiitar, on attend ta réponse).


Précédemment :

Tout commença à Sancre Tor...

Spoiler


Voyage dans la jungle de Cyrod

Spoiler


La Porte vers au-delà de Nous

Spoiler

Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/

#2 Jiitar

Jiitar

Posté 30 December 2014 - 19:50

Tamoio approuva d'un signe de tête, appréciant l'attention du prince. La barde était visiblement un peu trop concentrée sur sa curiosité pour comprendre les paroles de l'ayléide, celui-ci étant donc ravie de pouvoir s'en débarasser. Il fit un signe de tête au prince Celemuud puis suivit la servante, cliquetant comme à son habitude sur les pierres du sol.

#3 Beron

Beron

Posté 30 December 2014 - 20:08

La servante conduisit Tamoio dans une aile du bâtiment. Là, à un étage, elle laissa l'ambassadeur devant sa chambre.

- Désirez-vous autre chose, Monseigneur ?



----------------------------------------------------------------------


Les principaux membres de la caravane suivirent Celemuud jusqu'à une grande salle, possédant de nombreux lits de fourrure. Un espace plus intime avait été aménagé pour les femmes. Celemuud salua les caravaniers, fait une rapide révérence devant Ilia, puis quitta la salle. Zauthas l'infirmier en chef, examina la blessure de J'wuen. Il conclue :

- Elle ne s'est pas rouverte. Toi, t'es un chanceux, l'Elfe-Chat !

Morihaus se leva et dit, la voix de nouveau bien forte :

- Bon, messiers, mesdames, je crois qu'on a tous mérité une bonne nuit de repos. Je demanderais à chacun de dormir les deux yeux fermés. Je garderais un œil ouvert pour m'assurer que personne ne vienne déranger votre sommeil avec une dague passée sous la gorge. Ce n'est pas que je n'ai nul confiance en nos hôtes, mais ce sont des Ayléides, et nous devons agir en conséquence. Je vais aller voir comment vont les autres. Les Elfes ont intérêt à bien les loger. Bref, Carcz Onacci, vous ouvrez l’œil en mon absence.

- Oui, bien sûr. Je n'ai pas tellement apprécié la façon dont les Elfes nous ont traité jusqu'à présent. Enfin... Ils sont plus généreux qu'à l'accoutumée. J'ai déjà eu affaire à certains Ayléides, et on ne peut pas vraiment dire que j'en garde un bon souvenir.

- Très bien.

Morihaus alla vers Ilia et J'wuen.

- Je n'ai pas compris tout ce qui vient de se passer et de se dire, mais vous semblez être impliquer dans quelque chose d'énorme. Cela ne me regarde pas, tant que la caravane n'en subit pas les conséquences, mais je vais vous donner un conseil : méfiez-vous des Ayléides. Ils n'accordent aucune valeur à la vie humaine et n'hésiterons pas à provoquer votre mort si cela sert leurs intérêts.

Modifié par Beron, 30 December 2014 - 20:09.

Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/

#4 Falindir

Falindir

Posté 30 December 2014 - 20:47

- Ne vous inquiétez pas nous serons attentifs .
Fit J'wuen .
Fatigué Il pris sa place sur sa couche et s'allongea mais il ne s'endormi pas de suite . Il attendais un peu méditant aux enseignements de la journée.

#5 Ombadjak

Ombadjak

Posté 30 December 2014 - 20:59

"Je vous rassure, je n'ai pas compris grand chose non plus ! glissa Ilia au guerrier. Mais je compte bien profiter de leur hospitalité !"

Elle attendais avec impatience le moment propice pour s'esquiver et partir rôder dans les couloirs, afin de découvrir quelles merveilles cette cité pouvait abriter. Dans cette optique, elle attendait que tout le monde se couche, pour quitter la pièce sans bruit et visiter les lieux: elle espérait juste qu'il n'y aurait pas de gardes, ou qu'ils ne seraient pas trop embêtant.

#6 Beron

Beron

Posté 31 December 2014 - 10:28

Morihaus sourit à la jeune femme et répondit :

- J'aurai espérer que vous compreniez quelque chose. Ce n'est pas pour rien que leur roi ait demandé à son fils de nous conduire à lui. Vous savez... je pense que le prince et ses sbires nous auraient tué dans la jungle si son père lui en avait laissé le temps. Enfin... seuls les dieux savent si c'était réellement son intention ou non.

Passez une bonne nuit.

Le capitaine quitta la chambre pour aller retrouver les autres membres de la caravane. Ceux de l'endroit s'étendirent tous sur leurs couches et s'endormirent les uns après les autres. Carcz Onacci s'étendit lui-aussi, mais garda un œil ouvert sur la porte de leur chambre. Les lumières furent toutes éteintes et le soleil s'était couché à l'extérieur. Bientôt, seuls quelques ronflements se faisaient entendre dans la pièce.
Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/

#7 Falindir

Falindir

Posté 31 December 2014 - 10:43

J'wuen décida de mimer le sommeil . Mais il gardait ses oreilles grandes ouvertes et ses yeux a demi clos . Son ouïe fine de khajiit lui permettrai de localiser les bruits avant d'y jeter un coup d'oeil .

#8 Ombadjak

Ombadjak

Posté 31 December 2014 - 19:19

Une fois assurée que le plus grand monde dormait, Ilia se faufila hors de sa couche, toujours habillée et équipée, passa devant Carcz Onacci en lui faisant un sourire, et partit explorer les couloirs.

Attentive au moindre bruit, elle prenait garde à ne pas se faire repérer, même si son attention était particulièrement focalisée sur les éventuelles merveilles qu'elle cherchait.

#9 Beron

Beron

Posté 01 January 2015 - 12:51

Déstabilisé par l'audace de la jeune femme, Carcz Onacci se leva et alla jusqu'à la porte. Il n'arrêta soudain. Si il partait à la poursuite de la Colovienne, qui resterait s'assurer que personne ne vienne tuer les autres caravaniers dans leur sommeil. Le temps qu'il réveille l'un d'entre eux pour le remplacer et qu'il lui explique la situation, la jeune femme serait déjà loin devant. Carcz ne pouvait se permettre de la chercher dans la Citadelle : il s'y perdrait à coup sûr et les gardes pourraient le prendre pour un intrus.

- Sale peste ! siffla-t-il, furieux, entre ses dents.

Il se rallongea et plaça son épée sous sa couverture, prête à être dégainée. Si un intrus venait, il s'en chargerait plus rapidement et si la Colovienne était la première à revenir, il lui ferait une petite frayeur.

- Akatosh, fais que Morihaus revienne vite et la croise avant que cette petite peste ne nous fasse tous tuer !


-------------------------------------------


De son côté, Ilia avançait dans le long couloir dans lequel Celemuud avait conduit les caravaniers à leur chambre. Au fond, elle arriva à un embranchement. Celemuud les avait mené depuis la grande salle depuis le couloir de gauche. Le couloir de droite se perdait dans les ténèbres. Quelques sons s'y faisaient très légèrement entendre, des voix inaudibles pour des oreilles moins fines que celles de la Colovienne. Toutefois, celle-ci était une Humaine et son ouïe ne lui permettait pas de distinguer les paroles, ni les interlocuteurs.
Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/

#10 Ombadjak

Ombadjak

Posté 02 January 2015 - 11:35

Poussée par la curiosité, elle se glissa doucement dans l'obscurité, rasant les murs et marchant sur la pointe des pieds, pour essayer de mieux entendre ce qui se disait.

#11 Beron

Beron

Posté 02 January 2015 - 11:48

HRP jet d'Acuité auditive 30% = 44 /HRP

Les voix se faisaient de plus en plus entendre dans le couloir de droite à mesure que la Colovienne avançait. Elle parvint à distinguer quatre voix qui parlaient à intervalles plus ou moins réguliers. Toutefois, son ouïe humaine ne lui permit toujours pas d'identifier les voix et les paroles.
Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/

#12 Ombadjak

Ombadjak

Posté 02 January 2015 - 11:53

Elle continua d'avancer prudemment, tout en essayant d'identifier à qui pouvaient bien appartenir les voix: leur sexe, leur race, voir même si elle les connaissait.

#13 Beron

Beron

Posté 02 January 2015 - 12:04

HRP jet d'Acuité auditive 30% : 36 /HRP

Les voix étaient plus fortes. Ilia reconnut trois voix d'hommes et une voix de femme. Toutes étaient graves et fières : des voix d'Elfes. Elle reconnut la voix âgée du roi Hadmir et celle plus jeune du prince Celemuud. Les autres lui étaient inconnues.
Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/

#14 Ombadjak

Ombadjak

Posté 02 January 2015 - 18:51

Totalement inconsciente, elle poursuivit son approche, voulant se rapprocher assez pour comprendre leurs paroles.

HRP N'oublions pas que je parle l' aldmeri (il me semble), je sais pas si ça pourra aider à comprendre... HRP

#15 Beron

Beron

Posté 03 January 2015 - 10:09

Le couloir conduisit finalement à une haute et large porte. Sur le côté gauche, un fin escalier donnait sur une autre porte plus petite. Il s’agissait probablement d'un accès à l'étage de la salle pour l'entretien. A travers la porte, Ilia distinguait assez bien ce qu'il se disait. La voix féminine parlait en langue aldmeri :

- ... Camoran pense... garnisons coloviennes sont un danger... sur la Rivière Stridente... Ayléides d'Elenglynn devront ralentir les Chorroliens...

- Et les Nordiques ? (C'était Celemuud qui venait de prendre la parole.)

- ... passeront par Bruma, puis Sancre Tor... iront jusqu'à la Cité Impériale... Borgas voudra marcher dans les traces de ses ancêtres... pas encore déclarée... secret, nous ferons avancer les tribus nédiques d'Hégathe [Lenclume]... clans mettront la pression sur Épervine et Sancre Tor...

Soudain, Ilia entendit derrière elle le bruit caractéristique d'hommes marchant en armure. Deux individus armés venaient vers elle, lui bloquant la retraite vers la chambre des caravaniers. La Colovienne commençait à voir la lumière de leurs torches. Ils se rapprochaient !
Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/

#16 Ombadjak

Ombadjak

Posté 03 January 2015 - 19:30

Un peu surprise, mais pas vraiment paniquée malgré la situation, elle jeta un oeil aux alentours, pour vérifier s'il n'y avait pas d'autre issue. Si ce n'était pas le cas, elle n'aurait qu'à s'expliquer gentiment avant de se faire raccompagner vers les dortoirs, pensait-elle.

#17 Beron

Beron

Posté 17 January 2015 - 18:05

Ilia se rendit compte que la seule issue possible était l'escalier sur la gauche. Les gardes s'approchaient et la Colovienne entendit leurs voix. Ils chuchotaient à propos de la cousine d'un noble d'Elenglynn qui avait été pris dans le lit du frère de ce dernier. De l'autre côté de la porte, Ilia entendit Celemuud poursuivre :

- ... Bon plan... que les Nordiques se soudent contre les Mers... exploiter la division dans leurs rangs... conscients de la folie... de Marukh...

- Nous n'aurons... choix... Archevêque veut notre peau... guerre sera la seule issue possible...

- Le Roi Camoran... Chimers et Dwemers ? (Ilia reconnut la voix âgée du roi Hadmir.)
Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/

#18 Ombadjak

Ombadjak

Posté 18 January 2015 - 22:05

Elle hésita un peu avant de choisir l'escalier: après tout, la nuit ne faisait que commencer, et elle n'allait pas arrêter là cette exploration qui avait si bien commencé. Après un dernier regard en arrière, elle grimpa donc les marches une à une, aussi discrètement que possible, sans se précipiter malgré l'arrivée imminente des gardes: si elle trébuchait, elle était sûre de se faire repérer, elle ne gagnerait donc rien à vouloir aller trop vite.

#19 Beron

Beron

Posté 18 January 2015 - 22:48

Les gardes s'approchaient dangereusement. Ilia arriva au sommet de l'escalier sans s'être faite repérée. La porte devant elle ne semblait pas être très verrouillée. Les voix dans la pièce se faisaient moins entendre d'ici.

- ... Problèmes avec les Nédiques... (La femme Elfe continua.) Kronin... Haut-Roi des Chimers... difficile... clans refusent.

- ... Chimers..., reprit Hadmir. ... Maison Dagoth... bon mortier pour l'alliance...

- ... Impossible... Rourken s'y oppose... Nordiques font tout pour les empêcher...

Modifié par Beron, 18 January 2015 - 22:48.

Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/

#20 Ombadjak

Ombadjak

Posté 19 January 2015 - 18:23

N'ayant rien de mieux à faire, elle décida de rester un peu sur place avant de reprendre son exploration.

Mais finalement, n'y tenant plus, elle choisit de passer la porte, non sans avoir vérifié si il en sortait un quelconque son.

#21 Beron

Beron

Posté 20 January 2015 - 19:44

Aucun son ne venait de la porte. Quand elle l'ouvrit (puis la referma), Ilia se trouva dans un couloir de maintenance. D'une petite ouverture pour l'entretien des murs, elle pouvait voir et entendre qui était dans la salle de réunion depuis l'étage. Ilia reconnut effectivement Hadmir l'Ancien, Celemuud le Traqueur, un conseiller ayléide qu'elle avait vu parmi les courtisans du roi dans la grande salle, ainsi que deux autres personnes. La première, dans la lumière et discutant avec les autres, était une Bosmer, fine, assez grande pour une Elfe des Bois et belle. Elle portait une tenue verte et brune, imitant les couleurs de la forêt, à mi-chemin entre la robe légère et le costume militaire. Ses traits étaient magnifiques, mais tirés par une certaine fatigue. Le second personnage, dans l'ombre, était adossé au mur et ne disait rien. Sa silhouette semblait fine et Ilia reconnut la forme d'une épée courte.

Hadmir, Celemuud, leur conseiller et la femme Bosmer se tenaient au dessus d'une grande carte étendue sur une table. Des pions avaient été placés dessus. Ilia nota une concentration de pions dans l'est de Bordeciel, dans le nord et le sud-ouest de Cyrodiil, ainsi qu'en Val-Boisé. D'autres étaient dispersés un peu partout. Celemuud dit à la femme Elfe :

- Nous ne pourrons bloquer durablement leurs garnisons de Chimereth sans l'action des Chimers et des Dwemers. Ne pouvons-nous vraiment rien faire pour cela ?

- Malheureusement, je crains que les Clans des deux races soient trop divisés pour unir leurs forces, répondit la femme. Et Sa Majesté ne veut pas entendre parler de main tendue aux hérétiques !

- Très bien, lâcha Hadmir. Nous devons nous faire une raison : seuls les Aldmers seront impliquer dans cette guerre. Nous ne pouvons pas la perdre celle-ci.
Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/

#22 Beron

Beron

Posté 24 January 2015 - 21:13

Ilia en avait entendu assez. Elle écouta les pas des gardes qui s'éloignaient et décida finalement de rouvrir la porte et de redescendre les escaliers une fois qu'elle estima les Ayléides suffisamment loin. La Colovienne reprit silencieusement le chemin de sa chambre. Elle ne croisa personne jusqu'à ce que, quelques mètres avant d'atteindre la porte de la chambre, un bras fort la tira dans une niche du couloir. Surprise, elle regarda qui l'avait attrapé : Morihaus le Taureau Mugissant avait un regard furieux. D'une voix basse mais colérique, il lui lança :

- Par Kyne, es-tu folle ?! Qu'est-ce qu'il t'a pris de sortir de la chambre ?!
Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/

#23 Ombadjak

Ombadjak

Posté 24 January 2015 - 21:22

"Dites moi, vous vous y prenez toujours comme ça, avec les femmes ? glissa-t-elle, sans se démonter. Les attraper comme ça, de nuit, dans un couloir, j'ai vu mieux..."

Elle se dégage, puis reprend d'un ton plus dur:

"On va mettre les choses au point: je ne suis ni votre toutou, ni votre femme, ni même un de vos quelconques serviteurs. Si je veux me balader, ça ne regarde que moi. Depuis quand ai-je des comptes à vous rendre ? Vous n'êtes même pas celui qui me paie, si tant est que je sois payée à la fin de ce voyage... Je vous prierai donc de bien vouloir ôter vos sales pattes de là. Ou de demander gentiment avant..." termine-t-elle avec un sourire

#24 Beron

Beron

Posté 24 January 2015 - 21:38

Morihaus ne souriait pas. Il était en colère et cette fois-ci, Ilia ne s'en sortirait pas avec un sourire et quelques plaisanteries salaces. Il l'empoigna et la secoua légèrement.

- Je suis votre chef ! Vous êtes employée par Carcz Onacci et moi, je suis responsable de la sécurité de la caravane, bougresse de Colovienne ! Vous serez payée à la fin de ce voyage, mais seulement si vous êtes encore en vie ! Les Ayléides ne plaisantent pas ! S'ils vous avaient attrapé, vous seriez en mauvaise posture et toute la caravane avec ! Voulez-vous notre mort à tous ?!
Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/

#25 Ombadjak

Ombadjak

Posté 24 January 2015 - 21:48

"Lâchez moi ! gronda-t-elle d'une voix sourde, TOUT DE SUITE. Figurez vous que je ne suis pas là "juste pour décorer", et que je n' ai pas l' habitude d'être envoyée au lit comme une gamine, même par un roi. PERSONNE ne me donne d' ordres, c'est clair ? Et puis, si je n'étais pas sortie me balader, qui aurait découvert la réunion secrète d' Hadmir et ses amis Bosmer ?"




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)