Aller au contenu


[H] L'ours Qui Siffle


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1 Shadow she-wolf

Shadow she-wolf

    Le katana de la GBT


Posté 30 October 2014 - 18:35

Nid du Serpent, Haut Raidelorn, Martelfell,
14 Ondepluie, 425e année d'Akatosh


Général Warhaft,

Pardonnez l'envoi de cette lettre, mais les agents de Tharnatos ont définitivement compromis l'ensemble de nos canaux de communication par enveloppe-rêve et enveloppe-infra. Aussi une lettre me parait être le médium de communication le plus sur en l'état.

Mes soupçons se sont révélés exacts : celle que nous prenions pour "Dame Gratidia de Mir" n'est qu'une doppelgänger daedrique, nommée "Lyranth". Nous l'avons suivie, elle et ses sbires, en Alik'r. Ils ont pénétré dans une ruine ayléide connue sous le nom de "Salas En" puis ont disparu. La ruine est entièrement vide.
Nous avons toutefois trouvé un portail magique, qu'Amiel Arius a réussi à ouvrir. Nous ne savons pas où ce portail mène ni si nous survivrons au voyage, aussi je vous écris cette lettre pour vous transmettre une information d'importance capitale, avant que nous empruntions le portail :

La planque des l'Ordre des Lames et la chapelle dédiée au culte de l'Imperator Tiberia à Satakalaam ont été saccagés. Tout le monde a été tué, même le grand maître Hjornir. L'attaque vise clairement le Trône du Rubis. Mais ce qui m'inquiète le plus, c'est que je n'ai trouvé aucune trace du Tharnatos, le mode opératoire n'y ressemble aucunement.

Existerait-il une nouvelle organisation qui chercherait à renverser Sa Majesté Uriel Septim VII (puisse-t-il régner encore longtemps) ? Les prêtres sloads sont très actifs dans la région, mais ils sont occupés à affronter Arkay, pas l'Empire. Nous n'avons plus aucune nouvelle d'Arctus suite au Miracle de la Paix, et je vois mal le Thalmor rompre son traité passé avec l'Imperator Tiberia, surtout aussi loin des terres aldmeri.


N'essayez pas de me recontacter par enveloppe, les canaux sont écoutés. Si je survis au voyage, je vous recontacterai.
Puissiez-vous avancer de votre côté dans votre enquête auprès de la Tong.

Agent Andrial,
sous l'égide du Dragon.



Golthog le Noir leve les yeux de la lettre et les pose sur Merkurog, l'Orcoblin qui venait de la lui remettre. L'Orcoblin continue :
"Et on fait quoi de s'gars là ? Y portait l'papier, dit-il en soulevant d'un bras le corps inanimé du coursier comme s'il était un seau d'eau.
- C'est le dernier ingrédient qu'il nous manque ; donne-le à Ariel, il saura quoi en faire."


Oui, le dernier ingrédient, selon les notes laissées par une certaine "Cassipia", la soit-disant "Régente des Stratagèmes serpentins de la Cour écailleuse" pour ce que cela veut bien dire. Si Golthog en croit les notes, il va créer un nouveau monstre, une "mantikora" qui devrait largement surpasser ses précédentes créations. Le Gobelin aime beaucoup lire les derniers rapports de la Guilde du Scénariste qui s'échine à détailler chacune de ses créations. Il se demande ce que cette fois, elle va bien pouvoir pondre sur la mantikora...



Ruines de Narsis-où-tous-louent-le-Prophète-Véloth, plaines de Deshaan, Morrowind,
14 Ondepluie, 425e année d'Akatosh

"Alors ? demande une mer
- B'vek ! Un dignitaire de Cyrodiil, une Lame, il discute avec Paulus Hlaalu et le questionne à notre sujet. Un client, ou un ennemi ? répond la seconde.
- Qu'importe, dans les deux cas il s'agit d'une violation de notre accord avec le Septim.
- On fait quoi du coup ?
- On lui colle au cul une Marque Libre de PSJJJJ, et on le tue mathématiquement ! Ce N'wah n'a rien à faire avec nous !
- Une Marque Libre ? Mais tu es folle, le Grand Maître n'acceptera jamais.
- L'autel de Méphala n'est qu'un peu plus loin, on va bien voir."

Les deux mers s'enfoncent dans les ténèbres de la ruine daedrique.




Temple de Sethiete de Camlorn, Glénumbrie, Hauteroche
14 Ondepluie, 425e année d'Akatosh

Le Frère Casinor s'approche des deux nouveaux arrivants, habillés de robes rouges, afin de les accueillir.  Ses salutations reçoivent pour toute réponse un coup de poignard dans le ventre. L'homme qui a poignardé le prêtre lui chuchote ensuite aux oreilles :
"Nu-Mantia, liberté."


Le Tharnatos avait laissé sur place de nombreux effets personnels lors de son séjour au temple. Bien entendu l'Ordre des Lames avait fouillé à plusieurs reprises les affaires du Tharnatos, mais ils étaient tous des incapables. Nos deux hommes sont à la recherche d'une pierre sigillaire que le Tharnatos avait récupéré dans les ruines d'Enduum. Les Ayléides l'avaient spécialement travaillée, ce n'était pas une pierre sigillaire comme les autres, notamment par sa forme, et c'est bien pourquoi les Lames ne l'ont jamais repérée.
Mais en plus de récupérer la pierre, ils comptent bien tuer tout le monde, et incendier le temple.



Section oublié des ruines de Frôleciel, Haut Raidelorn, Martelfell
2 Plantaison, 425e année d'Akatosh

Le Tsaesci regarde les motifs gravés sur les murs de la ruine nédique, pensif. Golthog attend nerveusement, chaque sifflement de son maître ne faisant qu'augmenter la tension.

" Ces ssssont de très impresssssionantes ruines effectivement. Nédiques dis-tu ?
- Oui maître, c'est ce que les notes de la... hum... "cour écailleuse" disent en tout cas. Les quelques gravures ici ou là dans les ruines utilisent des caractères cyrodiique, ou dwemers, c'est dur à dire.
- Et pourquoi autant de sssserpents ? Tes Mantikoras n'y ressemblent pas pourtant.
- Hum... en fait... si j'en crois les notes -toujours-, ces gens vénéraient les étoiles, et le serpent est une constel-
- Vénérer les étoiles ? Je n'ai jamais compris. Les étoiles ne ssssont que des sssséquences aléatoires : elle sssse déplacent, elles clignotent, sssss'allument et sssss'éteignent, on ne peut pas les compter. De mon temps à Alinor, les Altmers faisaient ssssouvent appel aux étoiles avant chaque concours d’athlétisme mathématique, comment peuvent-ils tolérer un tel désordre ?
- Je ne sais pas, maître, je ne suis pas un expert en Altmers, ils-
- Et cette "cour écailleuse" ?
- Oh, c'étaient quelques tarés qui adoraient justement la constellation du serpent.
- Tarés ? Ils ont créés les Mantikoras, je les ai vu à l’œuvre, les Ssssseptims vont apprésssier.
- Oui, mais ils sont morts.
- Vrai. Et les notes de la cour, disent-elles ce que ce "sssserpent" a fait pour eux ?
- Pas les notes non, mais on a interrogé les astromanciens après que nos Mantikoras aient rasés Belkar-
- Et ?
- Eh bien... hum... ils disent que le serpent peut détruire le monde, il a déjà faillit réu-
- Détruire le monde ?
- Hu-oh : oui maitre, je ne sais pas si c'est du figuré ou du lit-
- Golthog, j'ai une nouvelle tâche pour toi : essayer d'entrer en contact avec le ssssserpent."


Le Gobelin déteste lorsque le maître lui donne de tels projets. Invoquer le Serpent ? Il ne sait même pas par quoi commencer, il ne s'est jamais intéressé aux étoiles. Surtout que tout le monde sait que la constellation a disparue des cieux depuis le Miracle de la Paix.
Non mais, invoquer un démon capable de "détruire le monde", à quoi pense le maître ?


Le Nordique, tout à ses pensées, émerge des ruines de Frôleciel : Oui, le Serpent, la vengeance de Shor, les Septims vont trembler, oh que oui. Il lève les yeux au ciel, et les pose sur le Serpent --qui tente de dévorer le soleil. Bientôt Shor va de-nouveau combattre pour le Roi d'Atmora, oh oui.



Cité des cendres, Prasin, Val-Boisé
5 Plantaison, 425e année d'Akatosh

Au centre de la cité attend Mankar Camoran, accompagné de sa fille-mère ; Ruma. Il a rendez-vous avec Idhdean, du conseil du Thalmor. Finalement, la représentation spectrale du thalmori se matérialise devant lui. Les deux Ayléides s'engagent dans une longue procédure de salutations numériques avant d'entrer dans le vif du sujet :

" Quels sont les avancements ? Ai-je besoin de vous rappeler que vous devez conquérir le Val-Boisé, et pourtant nos agents ne constatent aucun avancement. Les Renrijra Krin sont efficaces, eux. Votre sang est-il aussi impur que cela pour échouer là où les félins réussissent ? commence Idhdean.
- Rassurez-vous, mes agents en Hauteroche m'ont fait part de leurs avancements. Et mes alliés vont bientôt nous rejoindre. Ne vous inquiétez pas, l'impérialisme des humains touche à sa fin.
- Hauteroche ? Les Direnni ? Quel est le rapport avec Val-Boisé ?
- Ces lèche-botte des Septims ? Certainement pas. Non, mes agents doivent récupérer un artefact pour moi là-bas.
- Hum... et vos "alliés" ? C'est la première fois que vous les mentionner.
- Allons allons, ne pas dévoiler toutes les cartes dès le début du jeu. Ah ! La voilà."


Une Drémora pénètre effectivement dans la salle de réunion. Mankar Camoran l'accueille :
"Ah, Dame Lyranth, vous nous faites honneur.
- Mankar, lui répond l'intéressée.
- Allons, allons, pas de familiarité.
- C'est vrai, contrairement à Sirran, vous n'êtes plus tout à fait un mortel.
- Plait à ma matrice."

Idhdean est de son côté consterné face la venue de la Drémora :
" Camoran, comment osez-vous rompre l'accord passé sous l'autorité de l'Article 1245663245 ? Une Daedroth ?
- Seigneur Mankar, quel est ce petit mortel bruyant ?", répond Lyranth.

Le "petit mortel" en est trop pour Idhdean, qui annonce solennellement, avant de disparaitre :
"Mankar Camoran, par la violation fondamentale de l'Article 1245663245, le Thalmor se voit contraint de prendre immédiatement des contre-mesures du 28e degré contre votre personne et vos "alliés". Puisse Lorkhan vous emporter !"

"Ne vous inquiétez pas, seigneur Mankar, notre maître va se charger de ce "Thalmor", j'ai déjà eu à faire à eux il y a quelques temps. Ils ne sont pas de taille pour résister aux rasoirs.
- Je le sais, je le sais...
- Nu-mantia ! ", conclu Ruma Camoran.



Rêves d'Uriel Septim VII
5 Plantaison, 425e année d'Akatosh

On peut voir Tamriel, avec la Tour en or et blanc au centre du continent. Au nord apparait un imposant serpent, qui dévore les gens, les villes, les forêts, et les montagnes. Puis une figure, mi-humaine mi-serpentine apparait face à la Cité Impériale, d'un cri, il fait s'effondrer les murs de la cité. Alors que le serpent dévore inlassablement. Puis le reptile géant mue, et de sa peau morte surgissent des fantômes de l'ancien monde, qui entrent par la brèche creusée dans la Cité Impériale.

Une voix féminine commente :
"Un vieil ennemi est de retour, plus sombre que les dagonites. Il cherche à vous détruire, Ma Majestée, mais plus que cela : il va vers sa propre perte, car il ne contrôle pas le serpent, qui le dévorera, il dévorera tout."

On peut voir le serpent se tourner vers la figure mi-humaine mi-serpentine, qui alors crache du feu sur le serpent. Le reptile se contente simplement de dévorer le feu, puis dévorer la figure. Finalement il se tourne vers la Tour au centre de la Roue, et la dévore elle-aussi.

La voix continue :
"Seule une personne peut les arrêter, lui et le serpent. Mais il est en proie aux dagues encendrées des elfes du nord-est."

Le plan change, une figure humanoïde cours à bride abattue dans un paysage dominés par des volcans. A sa poursuite se trouvent de nombreux ninjas elfiques. Puis la figure chute au sol, et les ninjas se jettent dessus.

La voix termine :
"Vous devez agir, Ma Majesté !"


Les yeux d'Uriel Septim s'ouvrent brusquement sur le plafond de sa chambre : une araignée s'y trouve, puis disparait.

#2 Shadow she-wolf

Shadow she-wolf

    Le katana de la GBT


Posté 02 November 2014 - 18:47

Étang de l'écho, Prasin, Val-Boisé
6 Plantaison, 425e année d'Akatosh

Le Thalmor a fait installer son campement à l'étang de l'écho, à quelques lieux de la Cité des Cendres. Le Logicien-Mirroir OYRD a été expressément dépêché depuis Alinor pour rejoindre un détachement des Dragons de Jade du Val-Boisé. Le Logicien est secondé par la Haute Justiciar Angalanwen, qui dirige le petit détachement. Elle lui présente les troupes :

"Notre unité possède 40 Jaqspurs, qui seront capable d'éliminer toutes les forces  protégeant l'extérieur de la cité...
- ... et voici nos chevaliers, 64, comme il se doit. Nous avons ici affaire à l'élite de nos forces du Val-Boisé, les Daedra et Ayléides n'ont aucune chance.
- Évidemment, qui peut en douter ?, répond OYRD, Mais, que font ces quatre singes parmi nos hommes ?
- Oh, ce sont nos chevaliers Imgas, je vais vous les présenter."

Alors qu'OYRD suit Angalanwen, il la scanne, pour détecter une anomalie au sein de l'Altmer, mais n'en trouve pas ; Des babouins, comment peuvent-ils faire partie des troupes du Thalmor, pis, des Dragons de Jade ? Il lui demande :

"Dame Angalanwen, comment des Imgas peuvent faire partie d'un bataillon aussi réputé que celui des Dragons de Jade ? Selon l'article 2654841, section 27, alinéa 65, les Imgas, à l'instar des Orcs et Gobelins, ne peuvent que faire partie des bataillons de type "chair canon". Quelle est cette violation flagrante du protocole ?
- Demande d'autorisation de parler de manière offensante, lui répond la Haute Justiciar.
- Permission accordée.
- Vous devriez savoir que l'article 2654841 a été amendé l'année dernière pour autoriser une exception à l'alinéa 65 de la section 27. Ce sont justement ces quatre Imgas qui ont provoqués cet amendement. Je ne l'explique pas, mais ils sont plus doués que la majorité de nos hommes."

Les quatre chevaliers Imgas se tiennent face à eux, dans une imitation de garde-à-vous, avec une cape pour seul vêtement. Angalanwen les présente un à un :
"Voici Sir Ham, de la Cour des Comptes.
- Et Dame Dulsa, de la Basse Cour.
- Et Sir Enos du Saint Ô Très Saint Ordre d'Ius.
- Et finalement Sir Koko, de l'Ordre de Lynpan."

Chacun des Imgas opère une imitation de révérence après être nommé par la Justiciar. OYRD est consterné face aux singes. Finalement, la victoire n'est peut être pas assurée.
Sir Koko, lui, préfère se gratter ostensiblement le front.



Ruines de Ne Salas, Bois de Grath, Val-Boisé
6 Plantaison, 425e année d'Akatosh

Dame Andrial se trouve à genoux, les mains nouées dans le dos. Face à elle se trouve Lyranth, assise avec nonchalance, et qui l'observe. Cette dernière finit par prendre la parole :

"Huuumm... Dis-moi, petit mortel : Où se trouve le général Warhaft ?
- Va pourrir ailleurs.
- Allons, petit mortel, si tu réponds à cette question, c'est promis, je ne violerai pas ton cadavre comme j'ai violé ceux de tes compagnons : c'est une véritable affaire !"

Andrial préfère lui cracher à la figure pour toute réponse. Lyranth, comme si de rien n'était, lui répond :

"Oh, tant mieux, je vais bien m'amuser avec ton cadavre. En attendant, c'est bien avec cette petite morpholithe que tu communiques avec lui ?"

Elle lui montre la pierre, sous les yeux, puis, tout d'un coup, l'apparence de la Drémora change, pour prendre celle de Dame Andrial. L'Impériale est horrifiée. Lyranth lui rit au nez, puis dit, avec la voix d'Andrial :

"Ne t'inquiète pas, Warhaft ne souffrira pas, trop. Idem pour le petit mortel Nohept. En attendant, je vais donc violer ton cadavre."



Cité des Cendres, Prasin, Val-Boisé
6 Plantaison, 425e année d'Akatosh


Comme prévu, les Ayléides et Daedra ne faisaient absolument pas le poids face aux Dragons de Jade. Toute la "ville" avait été passée au peigne fin par les forces du Thalmor, à l'exception de la pièce centrale, la salle où s'était tenue la réunion entre Mankar Camoran et Idhdean de Vindasel le jour d'avant. Et nulle trace de Camoran ou d'un quelconque "général" daedrique.

Nos quatre Imgas se dirigent vers la pièce centrale, prise d'assaut, tout en haut d'un arbre, en suivant une rampe d'accès. Ils sont menés par Sir Ham, qui s'arrête quelques mètres avant l'entrée de la pièce, il ne voit pas ce qu'il y a dedans, mais il sent quelque chose. Ses trois compagnons s'arrêtent à sa suite. Ils sont alors doublés par un petit groupe de chevaliers qui pénètrent dans la pièce. Les Imgas  entendent alors un jet de flamme et les hurlements des pauvres chevaliers.
Sir Ham donne quelques ordres, et les singes vont dans les branches de l'arbre, ceci dans le but d'atteindre les lucarnes menant à la pièce. Il ne s'y était pas trompé : au centre de la pièce se tenait Gar Xuu Gar, l'un des plus célèbres Daedroths, massif de 4 mètres de hauteur, son souffle incinérait à peu près n'importe quoi, même la roche. A ses pieds on ne trouvait que de la cendre, vestige des 33 chevaliers ayant eu le malheur d'être prit dans la braise du daedroth.

[...]

Dix minutes plus tard, la Cité des Cendres se trouve être entièrement aux mains du Thalmor. Et nos quatre Imgas s'auto-congratulent devant le cadavre de Gar Xuu Gar :

"Ô Dame Dulsa, votre estoc cinétique diphasée était brillantissime.
- Merci Ô Saint Enos d'Ius, mais c'était sans compter votre coup de taille catapulté chorographique."



Annales des monstres de Tamriel

Chapitre 47 :  La Mantikora


Par Lupinus Contanius

Scribe Impérial de la Guilde du Scénariste

3E 425


Image IPB

Longtemps considéré comme une légende des Monts de la Queue du Dragon, le monstre Mantikora est bien réel, il est apparu pour la première fois au cours du mois d'Ondepluie, dans la région de Raidelorn. La région est troublée ces derniers temps ; on raconte que les vieilles ruines nédiques s'animent, on a découvert de nombreux charniers d'Orques de fer, qui pourtant terrorisent la région depuis des générations. Puis la ville de Belkarth a été rasée, la Guilde des Astromanciens n'est plus. Puis les villes Ehlinir et l’Étoile du dragon ont été assiégées par ces viles créatures, mais ont tenu le coup. Puis finalement le Carrefour d'Azra a lui aussi été submergé par ces monstres. Curieusement, des témoins oculaires assurent que le Carrefour a été protégé par des monstres Vermai (voir chapitre 26), bien que cela n'ait pas suffit.

Les mages d'Incantombre d'Elhinir ont pratiqué une autopsie de la bête, pour tenter de percer sa nature, et son origine. Voici un extrait du rapport d'autopsie :
"Animal manifestement intelligent, quadrupède, avec deux bras, et possède une queue hérissée de pics. Il possède des épines neurales qui remontent jusqu'au crâne. La tête est équipée de quatre cornes, deux placées sur le front, et deux derrières les mâchoires.

La créature semble être un curieux hybride : la peau est recouvertes d'écailles, similaires à celles des wamasus, mais l'exosquelette ressemble à celui d'un scorpion, la queue est articulée pareillement d'ailleurs. La mâchoire est  celle d'un mammifère. Mais l'exemple le plus criant concerne les pattes ; les deux postérieures sont équipées de sabots, alors que les deux avant sont similaires à celle d'un welwa, mais avec trois griffes, et non six.

Le corps est parcouru de décharges électriques, même après la mort du spécimen, le sang est quant à lui du magma de nirncrux. Nous avons perdu deux assistants qui ont inhalé la vapeur du magma ! Les veines doivent posséder une constitution spécifique pour contenir un tel liquide, de plus amples études sur les veines sont en cours."

Définitivement, la Mantikora semble être un monstre très puissant, et surtout très étrange, il n'est pas étonnant qu'il ait été considéré comme pure légende jusqu'à ce jour. Mais revenons sur ce "manifestement intelligent", et c'est là la chose la plus effrayante à propos de ce monstre : un rapport de la garde d’Étoile du Dragon l'assure, ces bêtes sont capables de parler.



PtsHHH.;--?-/--ul-......0. Enveloppe-infra B6-125 : Canal accordé.

"Général Warhaft !
- Au rapport Agent Andrial.
- Notre piste s'est révélée exacte ; celle que nous prenions pour "Dame Gratidia de Mir" n'est qu'une dopplegänger daedrique, nous l'avons pourchassée jusqu'au Val-Boisé, où nous l'avons neutralisée, définitivement. Je suis disponible pour un nouvel objectif.
- Bravo Agent Andrial ! Il ne nous reste donc plus que deux simulacres du Tharnatos à éliminer, si nos estimations sont exactes. Avez-vous des nouvelles à propos des purges ?
- Négatif Général.
- C'est ce que je craignais. De mon côté, j'ai pu infiltrer la Tong, malgré le traité de non-ingérence, ces Dunmers sont tout simplement fous ; autoriser légalement sur son sol une guilde d'assassins, qui peuvent tuer sur place publique toute personne qui répondrait à leur contrat. Quoi qu'il en soit j'ai pu échanger avec le chef de l'organisation, un certain Eno Hlaalu. Celui-ci s'est montré coopératif, et désormais, notre agent Caïus Cosadès va entretenir des relations régulières avec la Tong. Comme je le pensais, les Morag ne sont pas impliqués dans le complot, malgré leur révérence pour Sithis. Au contraire, ils pointent la Confrérie Noire, qui en Morrowind -au contraire du reste de Tamriel- est très liée à Mehrunes Dagon. Je vais continuer sur cette piste. Quant à vous...
- Je suis à vos ordres, Général !
- Nous n'avons malheureusement aucune piste pour les deux derniers simulacres, Nohept dir'Kamal travaille toujours dessus. Toutefois, j'ai reçu un rapport alarmant du Chancelier Ocato, il y a des troubles dans la région de Raidelorn, je veux que vous vous y rendiez, il est possible que cela soit en lien avec un de nos simulacres.
- Affirmatif, je m'y rend sur le champ.
- Bonne chance Agent Andrial.
- Vous aussi, mon Général.

FIN : 0




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)