Aller au contenu


- - - - -

Finalement, Votre Avis Sur Skyrim ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
114 réponses à ce sujet

#1 fabinou87

fabinou87

Posté 21 janvier 2014 - 22:23

Je m'excuse par avance si un tel sujet existe déjà, je ne l'ai pas trouvé.

Je lis ci et là des avis plutôt négatifs à propos de Skyrim, notamment venant de Shadow et peut être Sifrael, à propos du développement du lore dans le jeu, à priori tu (vous?) reproches à cet opus d'ouvrir beaucoup de pistes mais de ne rien expliquer.

Ca m'a fait poser une question simple : au sein de la communauté, vous en avez pensé quoi de Skyrim finalement avec le recul ?

Moi c'est clair, depuis que je l'ai (c'est à dire fin novembre 2011) j'y ai joué 558 heures ... je fais des pauses de temps en temps, j'ai saigné pas mal de jeu mais j'en suis à mon 7 ou 8ème personnage et j'accroche toujours autant. J'étais pourtant sceptique au départ, je ne l'ai pas acheté au lancement, ayant été décu par Oblivion (et enchanté par Morrowind, le premier opus de la série auquel j'ai joué, un peu après sa sortie). Mais j'ai retrouvé ce qui me plaisait dans Morrowind et qui manquait dans Oblivion, une ambiance, des thèmes musicaux plaisants, une profondeurs de l'univers palpable (même si je reconnais que deux guildes sont trop courtes, et que l'on ne nous explique pas assez de choses).

Moi ce TES il m'a conquis, je n'irai pas jusqu'à dire qu'il vaut Morrowind puisque le coeur parle pour cet opus, mais ca reste pour moi un excellent jeu, digne de la licence.

Et donc vous quel avis avez vous ?

#2 Troglodyte

Troglodyte

Posté 21 janvier 2014 - 23:47

Concernant le lore pour moi il est clair que dans Skyrim ils n'ont rien expliqué, rien exploré, seulement évoqué certaines idées, notamment concernant l'Oeil de Magnus et le Thalmor. La profondeur de l'univers est palpable, mais pas sondable. Par ailleurs le jeu, en faisant mine de vouloir nous laisser développer le personnage comme on l'entend, tout en voulant rester accessible dans tous les cas à tout public et à tout personnage, nous sert tout sur un plateau d'argent, déroulent les intrigues à toute vitesse, et enfin le joueur n'a pas l'impression d'avoir une quelconque influence sur le cours des événements. On est rapidement armé jusqu'aux dents, mais avec cinquante pouvoirs divins, on fait le jeu aussi bien qu'avec une épée en fer rouillée, de la même façon, avec les mêmes guildes. Dans les précédents TES, il fallait avoir un minimum de compétence en rapport avec la guilde pour que celle-ci nous dévoile ses secrets, mais pas dans Skyrim. Le plus consanguin des nordiques peut devenir archimage en claquant des doigts. Résultat, assez peu de communication entre le joueur et le jeu : le scénario est un film, et le gameplay est dépourvu de scénario. A peu de choses prêt, c'est ça.

C'est horrible à dire, mais Oblivion se débrouillait mieux que ça concernant cet aspect là des choses, même s'il est évident que Skyrim est un progrès sur d'autres points par rapport à son prédécesseur, comme l'aspect visuel par exemple, ou le moteur physique qui rend le FUS ROH DA rigolo. Mais le fait est que ça ne pèse pas lourd dans la balance après un certain nombre d'heures de jeu.
Jouez à Castel Uvirith.
Lisez les nouvelles Saturniennes.

#3 A'arab Zaraq

A'arab Zaraq

Posté 22 janvier 2014 - 00:31

Voir le messageTroglodyte, le 21 janvier 2014 - 23:47, dit :

Mais le fait est que ça ne pèse pas lourd dans la balance après un certain nombre d'heures de jeu.

Absolument. Et pour essayer de compenser ils ont poussé l'aspect "Sims" de la série. Pour occuper le joueur. Dans Skyrim ont peut être mineur-aventurier-businessman-forgeron. Je trouve déjà ça chiant dans les mmo, alors dans les jeux solo...

Modifié par A'arab Zaraq, 22 janvier 2014 - 00:33.

Tout ce qui est dit est cuit.

#4 Poirot

Poirot

    Apprenti Hercule


Posté 22 janvier 2014 - 02:43

Comme l'a dit Troglodyte, ils ont intégré des idées mais ne les ont pas assez développés. Partir 200 ans après la crise d'Oblivion, c'était une bonne idée pour intégrer des changements. Certains sont bien traités, la scission de l'Empire par exemple. D'autres sont un peu survolés voir mis de coté, l’œil de Magnus, les Thalmor, l'éclatement de la guilde des mages...

Après, tout n'est pas à jeter, on vois bien à quel point la Confrérie Noire est désespérée, comment les Elfes Noires sont traités différemment des autres races Elfiques (surtout par rapport aux Altmers) et ça à au moins le mérite de nous faire découvrir Sovngarde, la guerre Draconique et les changements climatiques survenu en Morrowind (enfin, Solshteim).

Niveau gameplay, si t'es pas rôliste, tu tournes "vite" en rond et même en refaisant des personnages, vu que tout personnage peut entrer dans toutes les guildes, il y a vite plus de surprise et l’intérêt de recommencer est amoindris. Après, il y a les mods...
Un FPS avec une manette c'est comme manger une pizza avec des baguettes ça à l'air classe mais ça sert à rien.

Infos Sportive Tamrielienne.
En championnat de découpage d'empereur, la Confrérie Noire mène 3 à 2 face à sa rival, la Morag Tong.

#5 Invité_kaos_sita

Invité_kaos_sita

Posté 22 janvier 2014 - 08:39

Après un temps de jeu considérable, j'en suis actuellement en train de faire mon choix de l'overhaul qui va m'accompagner pour les prochaines années.
Concrètement ce qui m'a beaucoup plus dans Skyrim ce sont les paysages avec ces petits bouts d'histoires à gauche à droite, Bethesda n'a pas répété la même erreur qu'Oblivion en générant le landscape avec un générateur.
Le thème de la trame principale est assez peu exploitée, surtout concernant les attaques de dragon, qui n'ont pas vraiment d'intérêt, tout les PNJ attaquent les dragons, de même pour Dawnguard et ses vampires.
Ensuite à propos de la logique, du genre le nordique archimage qui n'a jamais lancé un sort, c'est presque vrai (il y a un petit test à l'entrée de la guilde et lors du premier cours).
Puis la difficulté, elle est passé où ce dernière ? Je la cherche depuis Oblivion, surtout si tu développe la triforce c.à.d Forgeage/Alchimie et le troisième que j'ai oublié tu es quasiment invincible. (J'ai vaincu Aldhuin au niveau 17 lors de ma première partie avec la difficulté poussée au max).
Ensuite une chose qui est très importante : Choix et conséquence.
Le nombre de choix avec de véritables conséquences est assez light dans le jeu :
- De quel côté prendre part à la guerre civile ? (Uniformes différents, Côté de la bataille différent et le PNJ final éliminé c'est tout).
- L'aube mythique ou rejoindre le clan de Sérana ? (Quelques nouveaux pouvoirs rigolo ou pouvoir encore passer les portes et sortir en plein jour). Les quêtes sont quasiment les mêmes à quelques exception près.
- Conséquence seulement :
Spoiler
En clair Skyrim est beau, mais terriblement vide passé la seconde partie, heureusement il y a des mods de qualité qui corrigent les nombreux défaut, du Dovahkiin/Sims/Idiot du village.

#6 Shadow she-wolf

Shadow she-wolf

    Le katana de la GBT


Posté 22 janvier 2014 - 10:02

Voir le messageTroglodyte, le 21 janvier 2014 - 23:47, dit :

Dans les précédents TES, il fallait avoir un minimum de compétence en rapport avec la guilde pour que celle-ci nous dévoile ses secrets, mais pas dans Skyrim. Le plus consanguin des nordiques peut devenir archimage en claquant des doigts. Résultat, assez peu de communication entre le joueur et le jeu : le scénario est un film, et le gameplay est dépourvu de scénario. A peu de choses prêt, c'est ça.

C'est horrible à dire, mais Oblivion se débrouillait mieux que ça concernant cet aspect là des choses, même s'il est évident que Skyrim est un progrès sur d'autres points par rapport à son prédécesseur, comme l'aspect visuel par exemple, ou le moteur physique qui rend le FUS ROH DA rigolo. Mais le fait est que ça ne pèse pas lourd dans la balance après un certain nombre d'heures de jeu.
Je ne vois pas en quoi Oblivion s'en sort mieux au niveau guilde.
Je veux dire, pour faire la guilde des mages de Skyrim, il faut avoir lancé au moins trois sorts.
Dans Oblivion c'est zéro, la seule mission où on pourrait avoir besoin de lancé un sort, on nous donne les parchemins pour le faire.
Il n'y a que Daggerfall et Morrowind qui s'en sortent, le reste c'est du non-sens.

J'ai vu beaucoup de monde dire que les scénarios des guildes d'Oblivion sont meilleurs et accusent la non-longueur de celles de Skyrim.
Perso je trouve les scénario des guildes d'Oblivion et de Skyrim globalement mauvais, donc entre du mauvais court et du mauvais long, mon choix est rapide.
Mais c'est parce que je n'aime pas les scénario "couloir" où on sauve la guilde de la mort et où on fait tout sauf ce qu'est sensé nous faire faire la guilde.



Sinon, quant à la difficulté, si on fait un guerrier sans aucune forge, on douille dans Skyrim.
Par contre Morro où on finit le jeu niveau 10 (parce que les listes de niveaux ne vont pas plus loin) et Oblivion où je ne suis jamais morte...
Sans forger Skyrim a une difficulté correcte, où il arrive de mourir, avec des combats très faciles et d'autres horriblement durs (les prêtres dragon ou les lucereines.)




Concernant le lore, il y a du changement, mais je ne suis pas sûre que se soit négatif.
En fait ça dépend de qui pond le lore, sur Daggerfall, Morrowind, Oblivion et Skyrim les lore-master sont à chaque fois différents, ce qui donne du lore différent.

Notamment pour Oblivion en fouillant on peut trouver des explications et ce genre de choses et pas dans Skyrim.
Pourquoi ? Car MK a participé à Oblivion, sauf à SI, où justement dans SI on ne peut rien fouillé non-plus curieusement.

C'est MK voire Peterson qui offraient des pistes de solution voire des solutions pour MK, mais les autres lore-master n'en donnent pas ou très peu.
C'est une autre façon de procéder. Personnellement j'aime bien chaque apport, le soucis arrive quand il n'y a plus qu'une même origine de ce lore et où donc on s'enfonce dans une seule vision du monde.



Donc bref par rapport à Skyrim :
Je trouve le gameplay correct (mais c'est l'aspect le moins important d'un TES pour moi).
J'adooooore les environnements.
Les quêtes sont mieux qu'Oblivion mais moins bien que Morrowind.
Le lore est interressant mais pas sondable.
Le côté sims ne me dérange pas, au contraire j'adore Hearthfire (dire qu'il ne me tentait pas à l'origine).


Donc globalement j'aime bien le jeu.
Mais au fond j'apprécie beaucoup Oblivion au final, et dieu seul sait que je suis capable de lui trouver énormément de défauts.

#7 Troglodyte

Troglodyte

Posté 22 janvier 2014 - 10:21

Voir le messageShadow she-wolf, le 22 janvier 2014 - 10:02, dit :

Je trouve le gameplay correct (mais c'est l'aspect le moins important d'un TES pour moi).
J'adooooore les environnements.
Les quêtes sont mieux qu'Oblivion mais moins bien que Morrowind.
Le lore est interressant mais pas sondable.
Le côté sims ne me dérange pas, au contraire j'adore Hearthfire (dire qu'il ne me tentait pas à l'origine).

Globalement d'accord (à part que je n'ai joué à aucun mod de Skyrim. Je n'ai même pas fini le jeu vanilla, c'est dire.) Le côté Sims est même encore sous-développé à mon goût, sachant que mon mod préféré de Morro est les Nécessités. Oh, sur ce point, un coup de gueule : pourquoi quand je pose ma super assiette en argent, il suffit que j'aille acheter du pain pour que la maison ait littéralement explosé de l'intérieur ?!! C'est une blague des développeurs, cette impossibilité fondamentale de ranger sa maison, à moins de la ranger deux fois ?!

Mais quand je parlais du manque de lore, je ne pensais pas au manque d'histoires racontées ou au manque d'intérêt de ces histoires. Ce point-là est plutôt à l'avantage du jeu. Mais on est dans un jeu vidéo, et pour moi le jeu doit stimuler le joueur. On ne se sent pas concerné par les histoires. Elles nous tombent dessus comme la misère sur le pauv' monde, généralement on est amené ensuite à poutrer un machin, et ça amène la résolution de la quête. Que ce soit un rat pour sauver le stock de fromage ou un dragon pour sauver une ville, il n'y a que lorsque les PNJs insistent de façon exagérée sur l'urgence de la situation qu'on sent la différence. De mon point de vue, c'est maladroit. Il n'y a que la guerre civile, de ce que j'ai pu voir, et un peu la guilde des voleurs sur la fin, qui, parfois semble se tourner vers le joueur pour lui donner des responsabilités (je n'ai pas joué à la Confrérie Noire, il paraît qu'elle est cool). Je ne suis pas rôliste dans la vraie vie. Je n'ai rien contre, et j'adore jouer aux playmobils avec le TESC ou un autre éditeur, ou tout ce que vous voulez, mais quand même je ne pense pas que le joueur soit supposé combler les vides d'un jeu en inventant par-dessus. Si le jeu n'a pas de répondant aux actions du joueur, c'est que l'aspect proprement vidéoludique du jeu est raté.

Bon après le traditionnel cassage du jeu je me dois d'ajouter que, quand même, Skyrim est un excellent jeu. Une durée de vie limitée ne fait pas un mauvais jeu, Far Cry 3 est assez court mais il roxxe du rhinocéros. Un jour je reviendrais sur Skyrim avec plaisir.
Jouez à Castel Uvirith.
Lisez les nouvelles Saturniennes.

#8 Nico coiN

Nico coiN

    Commissaire Magret


Posté 22 janvier 2014 - 18:07

Skyrim ? Une quête principale très très (trop, trop) courte. L'académie des mages ? Nous voilà propulsé archimage en 6-7 missions ! Les compagnons ? Nous voilà héraut en 4-5 missions ! (la quête la plus rapidement torchée à mon avis). La confrérie noire ? L'assassinat de l'empereur est un banal fait divers sans aucune incidence... La guerre civile ? Deux choix qui ne font aucune différence fondamentale... La guilde des voleurs ? Peut-être la quête la plus développée mais ça se finit en radiant... Le radiant ? Une fausse bonne idée pour générer des micros-quêtes à l'infini et qui se ressemblent toutes. Hearthfire ? Absolument aucun intérêt une fois la maison achevée (et impossibilité totale de la remeubler ultérieurement), alors que j'aurais aimé pouvoir lancer des commerces d'agriculture ou de forge. Dawnguard et Dragonborn ? De très bons ajouts, mais très chers payés à leur sortie (20 euros chacun). Le nouveau lore ? C'est bon à prendre, même avec les incohérences. Vous auriez préféré que Beth' explique tout, ne laisse plus aucun mystère ? Bref, que Beth' mette fin à la série et qu'elle n'évolue plus ? :shock:

Malgré tout, je le trouve bien supérieur à Oblivion dont je ne supporte plus les tronches de PNJ bouffis aux animations bien plus rigides (et le zoom en gros plan sur leurs tronches lors des dialogues, même si ça peut se régler via un fichier ini). La culture et la mythologie nordique sont de très loin mes préférées, donc je n'ai absolument pas eu à me plaindre. Les environnements sont très bien modélisés et fourmillent de détails, on est très loin des immenses plaines vides de Cyrodiil... Le CK ? Un cauchemar, mais j'ai dû y passer 10 fois plus de temps qu'en jeu. J'ai très peu joué à Morrowind et je vais faire râler les VGM mais je peux aussi lui trouver des défauts pertinents : quêtes fedex sans grand intérêt, pas de fast travel (j'aime les beaux décors mais le côté contemplation encore et encore... c'est vite lassant et énervant), l'absence de levelling (début de jeu extrêmement difficile et ennemis dont la rencontre ne pardonne pas), environnements assez peu détaillés.

Chaque Elder Scrolls a ses défauts. Et franchement, Skyrim est très loin d'être le plus mauvais...
Canard mystique, grand instigateur et créateur de la carpe d'ondepluie.

#9 fabinou87

fabinou87

Posté 22 janvier 2014 - 20:48

Je suis surpris et content de lire ton opinion sur le sujet Shadow, je pensais au contraire que tu faisais partie de ceux qui n'aimaient pas le jeu!
Le principale reproche que l'on peut faire à Skyrim je trouve c'est d'avoir proposé des guildes trop courtes (la Confrerie Noire et les Voleurs ca va à peu près quand tu veux aller au bout de toutes les missions que l'on te donne, sans compter les radiants; par exemple pour les voleurs de devenir maitre et faire la mission par ville), notamment les compagnons.

Maintenant si je juges ces guildes, les choix scénaristiques qui sont faits : j'aime les compagnons, ca change de la guilde des guerriers qui est plutôt bidon dans Oblivion (au fond c'est juste une compagnie de mercenaires); là tu as une ambiance sympa, un truc plutôt cohérent malheureusement pas assez exploité. Il aurait fallut faire plusieurs quêtes autours d'Ysgramor et de sa hache!
L'académie même si elle est courte je la trouve mieux que la guilde des mages d'Oblivion. Déjà on a l'intervention des Psy, et puis le thème d'Oblivion était tellement naze (la nécromancie c'est MAAAALLLLLL). Je plussoie Shadow pour dire d'ailleurs que question gameplay tu peux très bien faire la guilde des mages d'Obli sans lancer un sort, celle de Morro également d'ailleurs.
Maintenant la guilde des voleurs est sympa, la confrérie aussi, les thèmes sont sympa (après chacun ses gouts aussi).

A propos du lore : je vois pas le reproche en fait. Vous dites que des thèmes sont abordés mais pas developpés : si ils le sont, mais à côté des jeux. Comme c'était le cas dans Morro (pas de Chim ni de révélation sur la mort de Nerevar dans le jeu même, faut bosser à côté), et dans Obli (les pierres, les tours etc).
Là concrètement on nous explique pas trop l’œil de Magnus, mais si on s’intéresse au lore à côté du jeu on comprend que le Thalmor fait ca pour surgradié. Bref il y a des implémentations dans l'histoire qui font écho au lore (on peut aussi se demander comment un Psy peut arrêter le temps? peut être parce qu'il a conscience du Godhead et qu'ils ont commencé à emprunter une voie de marche). Aussi comment on peut expliquer l'absence de Shor dans son Panthéon et qu'on puisse s'assoir sur son trône ... bref je trouve que le jeu à pleins de petits détails qui poussent à la réflexion, qui font écho au lore et qui necessite une recherche à côté du jeu ... donc exactement comme les deux précédents ...

Enfin un point important : les extensions.
Je suis en train de finir Danwguard, autant j'ai trouvé le côté seigneur vampire nul (ca pue le fan service, c'est mal foutu, c'est un peu cheat) autant la garde de l'aube est très très sympa, et surtout j'ai adoré la mission et le travail à propos des Falmer. La mission dans le Val m'a blasé, le thème musical est très bon, j'ai beaucoup aimé. Après là justement ya des soucis de lore : un falmer qui a vécu plusieurs millénaires?! Auriel figure du soleil alors que c'est plutôt un aspect du temps (bon il peut être les deux, mais le soleil en théorie c'est Magnus non? Voire Anu qui s'est Amaranthé si j'ai bien compris). Le fond même de la quête en rapport avec le lore est peut être çà revoir, mais la quête en elle même, ses personnages et son écriture m'ont vraiment scotché. Contrairement à un KoTn que j'ai trouvé insipide par exemple.

#10 Troglodyte

Troglodyte

Posté 22 janvier 2014 - 22:19

Le reproche fait au lore de Skyrim, c'est qu'il n'y a pas assez d'éléments dans le jeu pour comprendre les implications de certaines quêtes ou guildes. Personne ne sait que le but du Thalmor est de détruire le monde, pas plus que l'interdiction du culte de Talos est essentiel pour la réalisation de cet objectif. Quant à l'oeil de Magnus, pour le peu que j'en sache, personne ne dit de quoi il s'agit vraiment, résultat ceux qui ne le savent pas n'ont pas compris un brock de la quête principale de l'académie. A mon sens, ce n'est pas normal. je n'ai jamais eu à chercher en-dehors du jeu, dans Morrowind, pour comprendre ce qui motive les personnages, alors que dans Skyrim si. On se croirait revenu à l'époque où le scénario était expliqué dans le livret ! Je dirai même que la découverte de la vérité dans Morrowind est l'une des intrigues de la quête principale ; je ne dis pas qu'on sait tout, évidemment, je suis assez bien placé pour savoir que pour donner une impression de profondeur, et pour ne pas égarer le joueur, il faut que le scénariste en dise moins que tout ce qu'il a inventé.

Sinon pour progresser dans les guildes de Morro, j'objecte : il y a un test de compétence pour chaque promotion. C'est peut-être un peu artificiel, si vous voulez, mais il faut un certain niveau de connaissance en magie pour passer au rang supérieur dans la guilde des mages.
Jouez à Castel Uvirith.
Lisez les nouvelles Saturniennes.

#11 fabinou87

fabinou87

Posté 22 janvier 2014 - 22:24

Niveau de compétence que tu peux monter par un entraineur. Mon premier personnage qui a fini la guilde des mages de Morrowind ne savait pas lancer un seul sort.

Modifié par fabinou87, 22 janvier 2014 - 22:28.


#12 A'arab Zaraq

A'arab Zaraq

Posté 22 janvier 2014 - 22:38

Voir le messagefabinou87, le 22 janvier 2014 - 22:24, dit :

Niveau de compétence que tu peux monter par un entraineur. Mon premier personnage qui a fini la guilde des mages de Morrowind ne savait pas lancer un seul sort.

Bah ! Après à chacun de se fixer ses propres règles en jeu.
Si toi ça te fait plaisir de te faire entraîner à la magie... pour ne pas utiliser la magie... :)

Modifié par A'arab Zaraq, 22 janvier 2014 - 22:38.

Tout ce qui est dit est cuit.

#13 marmotte milka

marmotte milka

    Aubustou's fan #1


Posté 23 janvier 2014 - 15:12

Voir le messageTroglodyte, le 22 janvier 2014 - 22:19, dit :

Le reproche fait au lore de Skyrim, c'est qu'il n'y a pas assez d'éléments dans le jeu pour comprendre les implications de certaines quêtes ou guildes. Personne ne sait que le but du Thalmor est de détruire le monde, pas plus que l'interdiction du culte de Talos est essentiel pour la réalisation de cet objectif.

Tu irais le crier sur tous les toits toi ?

Citation

Dicton du modeur:
"Si ça marche du premier coup, c'est qu'il y a un problème."

#14 isa

isa

    Fée Pachier


Posté 23 janvier 2014 - 15:30

En ce qui concerne les quêtes de guilde, pour ma part ce n'est pas tant les tests de compétences pour passer en grade qui m'ont manqué dans Skyrim, c'est plutôt la nature des quêtes de ces guildes.
On est sensé sauver le monde dans la quête principale, jusque là tout va bien, c'est normal.
En revanche, sauver le monde en quelque sorte, dans chacune des quêtes de guilde ne l'est pas.

Dans Morro la 1ère quête de la guilde des mages consistait à aller cueillir des fleurs afin de se lancer dans l'alchimie. C'est ça qui me manque, ça a l'air tout crétin mais je trouvais ça beaucoup plus réaliste. Dans Skyrim, mages, voleurs, assassins et mêmes les poilus : c'est Superman à tous les étages. D'autant plus innaceptable qu'après avoir fait tout ça, personne ne vous reconnait dans la rue, m'enfin !

Je ne suis pas comme vous, moi la lore... disons que je ne m'y attache pas particulièrement mais, grâce à cela, Morrowind dégageait un parfum, une poésie dont Skyrim est dépourvu (Oblivion, je ne sais pas, j'ai trouvé les screens des persos tellement moches que je ne l'ai même pas acheté), malgré le ressort intéressant consistant à oeuvrer pour devenir thane. Par ailleurs et, malgré le manque de liberté mais, sur ce sujet je pense que Morrowind n'a jamais été égalé depuis, j'ai aimé Skyrim. ça reste tout de même un jeu immense, beau et intéressant.
Conceptrice d'Apprenants dont le segment manipulateur antérieur manœuvre l'outil scripteur dans le but de générer une motricité de proximité \o/

#15 Marvin

Marvin

    HellwiwiFest


Posté 23 janvier 2014 - 18:09

Pour ma part, Skyrim, comme Oblivion l'était aussi, est trop immédiat, trop rapide. Tout va trop trop vite (en cela je rejoint un peu l'avis de Troglodyte). Tout le monde court pour te donner des quêtes, te presse vers les objectifs a coup de boussole (désactivable dans l'ini, heureusement) et tu es pratiquement nourris à la cuillère. C'est le jeu qui t'impose son rythme et non toi qui décide du rythme du jeu, comme tu pouvais l'avoir dans Morrowind, ou tout était plus lent, plus posé, ou découvrir une épave de bateau était le fruit du hasard et non de la boussole. Ou trouver une cargaison de statuette des cendres dans le dit-bateau la première heure du jeu te faisait tirer une tronche interrogative avant d'en comprendre la signification des heures plus tard; là ou Obli/skyrim t'aurais probablement lancé une quête guidée par GPS vers un type qui t'aurais tout expliqué.

C'est le reproche principal que je ferais à Skyrim.

Du reste, c'est un indéniable pas en avant depuis Oblivion sur la plupart des points. L'alchimie revient doucement dans le droit chemin après le système ignoble proposé dans Oblivion (à propos de systèmes ignoble, nous somme aussi débarrasé du mini-jeu de dialogue ridicule et absurde qui se présentait dans l'épisode précédent). Les animations et le character design sont largement amélioré. En outre, les leveling list sont moins ridicules même si largement imparfaite. Les ennemi deviennent des éponges à dégats bardée de PV au lieux d'avoir des bandit équipé de deadrique qui vous réclame 50 pièce d'or. C'est moins risible, mais pas forcément plus cohérent. Les choix esthétique généraux sont un plus aussi, ça me semble moins copié collé, moins banal, moins généric-fantasy aussi. Un minotaure brillant dans un forêt typique "fantasy médiévale" entouré de gobelins lambda, ça m'agaçait. Je trouve la quête principale moins ridicule, même si la constance apparition de dragon est au moins aussi irritant que les dizaines de porte d'Oblivion éparpillées en Cyrodiil. En outre

Du côté négatif, (et ça fait mal de le dire), certaines quêtes secondaire d'Oblivion m'ont laissé un souvenir pluis impérissable que celle de Skyrim, dont j'ai du mal de me souvenir. Aussi, le système de combat d'Oblivion n'était pas spécialement moins bons. L'idée de pouvoir lancer un sort rapidement sans devoir déséquiper un objet d'une de ses mains aura ses défenseur et ses détracteurs, mais il faut avouer que ca donner une certaine dynamique au jeu.

Bref, autant en terme de design, que d'écriture (discutable) ou de de gameplay en général (même avec quelques bémol), Skyrim fait pour moi mieux qu'Oblivion. Mais comme dit isa, il reste loin d'atteindre le parfum et l'atmosphère qui se dégageait de Morrowind, ou l'on avait l'impression d'un monde cohérent qui n'était pas QUE pour nous.

We don't come alone; We are fire, we are stone. We're the hand that writes then quickly moves away.
We'll know for the first time, if we're evil or divine; We're the Last In Line.

- Ronnie Jame Dio


#16 Troglodyte

Troglodyte

Posté 23 janvier 2014 - 20:30

Voir le messagemarmotte milka, le 23 janvier 2014 - 15:12, dit :

Voir le messageTroglodyte, le 22 janvier 2014 - 22:19, dit :

Personne ne sait que le but du Thalmor est de détruire le monde [...]

Tu irais le crier sur tous les toits toi ?

No, mais quand on propose un choix au joueur, il devrait avoir toutes les cartes en mains pour le faire... Le choix Empire/Sombrages est un horrible troll lancé par le Thalmor au joueur. Ce n'est que mon avis, je sais qu'il n'est pas partagé, mais pour moi un jeu vidéo doit donner au joueur les moyens de parvenir à ses fins. Et si on le troll comme ça, il devrait pouvoir se venger et bouter le Thalmor hors de Skyrim. Parce que, enfin, jouer à un jeu ne devrait pas être une punition.
J'entends très bien les arguments selon lesquels c'est niais que le joueur soit toujours le gentil et qu'il batte toujours le méchant, mais ce n'est pas comme si le joueur n'avait pas le choix. Or, on lui demande de choisir entre deux "mauvaises" solutions puis the méchant est, de toute façon, imbattable. C'est frustrant !

J'admets au demeurant que c'est un détail dans le débat qui nous préoccupe présentement. Je rejoins d'ailleurs Marvin et Isa sur ce qu'ils ont dit, y compris lorsqu'ils disent que Skyrim est quand même un bon jeu. ^^
Jouez à Castel Uvirith.
Lisez les nouvelles Saturniennes.

#17 iBlackBird

iBlackBird

Posté 24 janvier 2014 - 11:50

Voir le messageTroglodyte, le 23 janvier 2014 - 20:30, dit :

Voir le messagemarmotte milka, le 23 janvier 2014 - 15:12, dit :

Voir le messageTroglodyte, le 22 janvier 2014 - 22:19, dit :

Personne ne sait que le but du Thalmor est de détruire le monde [...]

Tu irais le crier sur tous les toits toi ?

No, mais quand on propose un choix au joueur, il devrait avoir toutes les cartes en mains pour le faire...
.....


Arf, c'est comme dans la vraie vie, les grands sentiments et les nobles pensées servent souvent de camouflage à des appétits bien plus terre à terre.
En ce sens, on pourrait dire que Skyrim est un excellent jeu de simulation!  ;)

Blague à part, j'ai été bluffé par la qualité des décors de Skyrim, aussi bien les extérieurs que les donjons ou les ruines Dwemer tout en regrettant le manque de poésie propre à Morrowind.
On retrouve un peu de cette poésie vers Tel Mytril, la bande son s'accompagne d'une poussée de nostalgie .... puisse le futur Skywind intégrer cette composante.

On peut aussi se gausser de certains aspects de Skyrim, comme le mariage, tellement sommaire voire caricatural que c'est une immense blague ....
ou l'accès à toutes les Guildes, comment par exemple, une sorcière furtive qui n'a jamais touché une arme de sa vie (sauf pour l'examen d'entrée) peut-elle devenir un Compagnon ?
On peut regretter que certains aspects ne soient pas plus développés, il est impossible par exemple de faire une carrière d'empoisonneur ou de lanceur de runes ...

Malgré toutes ces limitations, c'est un jeu extrèmement prenant, peut-être à cause de la profondeur de certains PNJ, Aranéa Ienith, la prétresse d'Azura qui "se sent seule" à la fin de la quête, Anska à la recherche de ses origines familiales ou encore la fille perdue dans les âges ... des PNJ qui apportent beaucoup à l'immersion dans le jeu.
Sans parler de ce que j'ai pris pour un bug :mdr: les prétresses de Di Bella qui se libèrent seules alors qu'on a pour mission de les secourir.

Au final, un excellent jeu qui permet avec un même perso une foultitude d'approches différentes pour résoudre le même problème.
:oops:

#18 Jacob Bronsky

Jacob Bronsky

    Les mots s'arrêtent à TABRONEH.


Posté 24 janvier 2014 - 12:31

Voir le messageiBlackBird, le 24 janvier 2014 - 11:50, dit :

qui permet avec un même perso une foultitude d'approches différentes pour résoudre le même problème.
:oops:

Ah oui oui... La découpe, le pugilat, l'incinération, l'aplatissement, la congélation... Oh et puis le transpercement, l'électrocution, la lacération...
Que le Bar,
Même tard,
Restera ouvert.

#19 MagikMike

MagikMike

    Crétins de bugs !


Posté 24 janvier 2014 - 14:49

Voir le messageJacob Bronsky, le 24 janvier 2014 - 12:31, dit :


Ah oui oui... La découpe, le pugilat, l'incinération, l'aplatissement, la congélation... Oh et puis le transpercement, l'électrocution, la lacération...

BAGAAAAAARRRE :dwarf:
PNOG
PNOS

On a toujours besoin d'un petit PNO chez soi (merci Neluche)

#20 Zubustou

Zubustou

    Ha ha HAHAHAHA Gnéhéhéhéhéhé depuis 2006


Posté 24 janvier 2014 - 15:17

Voir le messageMagikMike, le 24 janvier 2014 - 14:49, dit :

Voir le messageJacob Bronsky, le 24 janvier 2014 - 12:31, dit :

Ah oui oui... La découpe, le pugilat, l'incinération, l'aplatissement, la congélation... Oh et puis le transpercement, l'électrocution, la lacération...

BAGAAAAAARRRE :dwarf:

Ouais, ça ça me parle...
Skyrim, pour ça, c'est d'la balle.

Aubustou tape vite
et surtout dans la gueule
- Marmotte Milka, 28 juin 2012 à 21:27


#21 Marvin

Marvin

    HellwiwiFest


Posté 24 janvier 2014 - 16:15

Aussi, j'aime le fait que Skyrim nuance plus la morale qu'Oblivion, ou tout était basiquement noir ou blanc. Le bon martin (sic) contre le méchant Dagon. La quête principale de Skyrim ne fait pas beaucoup, beaucoup mieux, mais quand même. Les lames sont présentées comme salement bornées et assez extrémistes, autant Sombrage que Empire ont des mauvais côtés, etc.

We don't come alone; We are fire, we are stone. We're the hand that writes then quickly moves away.
We'll know for the first time, if we're evil or divine; We're the Last In Line.

- Ronnie Jame Dio


#22 MagikMike

MagikMike

    Crétins de bugs !


Posté 24 janvier 2014 - 19:07

Voir le messageMarvin, le 24 janvier 2014 - 16:15, dit :

Aussi, j'aime le fait que Skyrim nuance plus la morale qu'Oblivion, ou tout était basiquement noir ou blanc. Le bon martin (sic) contre le méchant Dagon. La quête principale de Skyrim ne fait pas beaucoup, beaucoup mieux, mais quand même. Les lames sont présentées comme salement bornées et assez extrémistes, autant Sombrage que Empire ont des mauvais côtés, etc.

C'est vrai c'est tout de même apréciable. De même que dans Morrowind le Tribunal était loin, très loin d'être sans reproches :)
PNOG
PNOS

On a toujours besoin d'un petit PNO chez soi (merci Neluche)

#23 fabinou87

fabinou87

Posté 24 janvier 2014 - 21:23

Je ne suis pas autant pointilleux que vous à propos du manque de profondeur des trames de guildes parce que là aussi pour moi c'est inhérent à la série.
Les TES ont un gros problème de narration.
On joue un jeu où il y a une foule de personnages à qui on peut parler, où on est le seul héros, où tout ce qui se passe passe par le héros. Résultat on se retrouve avec des PNJ qui n'ont de saveur que leur Background rédigé (et encore ...). C'est difficile de faire vivre de manière direct une grande histoire quand le narrateur et les acteurs sont pourris.

Vous me direz que c'était mieux avant : ah bon? Qui est notable dans Oblivion, à part peut être Sheogorath dans SI (parce qu'il est ultra présent)? Et dans Morrowind même? Vivec dans le jeu n'a rien de transcendant, ce sont plutôt les écrits sur lui qui le rendent grand mais son impact sur le jeu, sa présence à l'écran, la mise en scène à laquelle il est sujet, c'est juste pas top; c'est pareil pour Dagoth je trouve d'ailleurs. Après on trouve tout de même des satisfactions, Trebonius est bon (mais est-il plus remarquable que Sanghuin dans Skyrim?), Almalexia est sympa parce que j'ai bien aimé son scénario et le twist, on a aussi Fyr qui bénéficie d'un travail autours de lui, d'une ambiance pas trop mal. Mais on est loin d'autres RPG, très très loin.

Résultat : on a souvent du mal à appréhender le côté épique des choses, vu qu'aucun personnage n'a de profondeur ... d'ailleurs ce défaut n'en est plus un avec les guildes puisque justement leur trame n'est pas épique pour un sous!


Un point positif aussi pour Skyrim : je n'ai pas pris le jeu à sa sortie parce que je pensais qu'il serait nul. J'avais détesté Oblivion à sa sortie parce qu'il avait moins de compétences. Là avec Skyrim on m’annonçait qu'on retirait les classes, les signes astrologiques et les caractéristiques ... Le jeu ne pouvait être que mauvais, trop causual. Bah franchement, pas vraiment. On perd l'idée des archétypes (qui avaient tout de même bien sauté déjà à l'époque d'Oblivion voire de Morro aussi) figé avec les classes, on perd les caractéristiques, mais le jeu garde de l'intérêt, je trouve même la refonte de la fatigue/vigueur intéressante et demande au joueur de faire parfois des vrais choix (je suis guerrier, j'ai plus besoin de vigueur ou de vie?). Dans l'ensemble l'absence des signes/classes/caractéristiques ne se fait pas sentir.

#24 Jaarod

Jaarod

Posté 24 janvier 2014 - 21:31

Bonsoir,

Alors, pour ma part, dans Skyrim, j'ai adoré les paysages (j'adore les trucs enneigés :) ). Le système de combat est très sympa (on n'a pas l'effet 3ème bras d'Oblivion, ni la rigidité d'un morrowind), la magie, un peu moins (je joue en vue 3ème personne, et des fois, c'est un peu compliqué de cibler un sort).

Pour les guildes / factions :
  • Compagnons (guerriers) : l'histoire aurait mérité d'être un peu plus creusée à mon goût.
  • Mage : ça partait bien, mais là encore, bien trop bref (la quête des apprentis disparus, les liens avec le Thalmor, le passé de l'Archimage...).
  • Voleurs : l'histoire en tant que telle est sympa, mais je n'ai pas du tout aimé le fait de devoir se farcir les n quêtes par ville pour débloquer les receleurs. En particulier, parce que j'évite autant que possible le fast travel (et les voyages en chariot), et que du coup, c'est looong Faillaise - Solitude à pied...
  • Confrérie : histoire sympa, mais peu d'influence sur l'environnement au final, bien dommage, surtout quand on voit certaines cibles.
  • Guerre civile : bon, déjà, c'est tout buggué de base. Et ensuite, quelle influence réelle sur l'environnement ?
Globalement, manque d'interactions entre guildes.

En fait, je trouvais le système des guildes "décentralisées" (plusieurs quêtes -pour une faction- données dans les villes importantes, et une possible lutte d'influence pour le contrôle de la guilde entre les différentes entités d'une guilde -exemple : guilde des guerriers de Balmora et Ald'Rhun je crois-) de Morrowind super sympa, et là, ça manque.

Je ne parle pas des extensions, cf. plus loin.

Quête principale :
Très bon démarrage, mais je trouve que l'aspect politique n'est pas assez exploité. De même, j'aurais aimé que les guildes / factions soient un peu plus impliquées dans l'avancée de cette quête, avec des éléments nécessaires pour faire avancer cette quête qui obligent à interagir avec les guildes (et si on est fâché avec une guilde, solution alternative à proposer).

L'aspect connaissance d'Aldhuin pour pouvoir le battre me semble un peu rapide là aussi.

J'en viens maintenant à ce qui m'a le plus agacé dans Skyrim : les bugs

Le support officiel de Skyrim a été arrêté. Et pourtant, on a encore aujourd'hui floppée de bugs qui trainent. Et ce, malgré le boulot énorme abattu par nos PNOteurs.

Ces bugs sont souvent bien plus subtiles et moins visibles que sur Morrowind, certes, mais je trouve que pour un jeu sorti en 2011, c'est très limite.

Exemple : la quête de la fiole blanche, et les conditions de déclenchement complètement stupides de la seconde partie de cette quête, qui peuvent très facilement la bloquer. Le PNO corrige le problème, mais bon, ça n'aurait jamais dû exister.

J'ai voulu attaquer Dawnguard à 2 reprises avec des persos de haut niveau (>70), via la quête principale de l'extension, et via la quête "Perdu dans les âges". Je suis tombé à chaque fois sur un bug (corrigé par le PNO pour le 1er, correction à venir normalement pour le second) qui m'ont empêché d'aller plus loin. Du coup, aujourd'hui, je n'ai pas pu avancer dans Dawnguard, et je n'ai même pas posé le pied à Solstheim, à mon grand désarroi -je veux finir Dawnguard d'abord-.

Je trouve que le déblocage des niveaux infinis dans le dernier patch officiel est inutile.

Globalement, et même si j'apprécie vraiment la qualité des paysages, je trouve qu'actuellement les jeux (et Skyrim n'échappe pas au constat) s'intéressent + à la forme (les graphismes) qu'au fond (des quêtes fouillées). Bien dommage quand on voit l'estime que  nous portons tous à des titres qui peuvent ne pas être les plus beaux, mais qui possédaient une grande profondeur de narration (Morrowind, Fallout 1, Planescape : Torment, KOTOR 1 & 2, etc...).

Ne vous y trompez pas, j'ai adoré Skyrim. Les paysages enneigés... L'histoire globalement. Mais je me rends compte qu'entre 2 pauses Skyrim (ce qui m'arrive quand un bug m'empêche d'avancer), je ne ressens pas l'envie de gratter pour trouver un objet, ou un élément de Lore...


Voir le messageisa, le 23 janvier 2014 - 15:30, dit :

D'autant plus innaceptable qu'après avoir fait tout ça, personne ne vous reconnait dans la rue, m'enfin !
Là, ça dépend de tes compétences en fait. Par exemple, en ayant fait la guilde des mages, tu es à priori expert(e) en magie (malgré le fait que rien ne l'impose dans l'avancée de la guilde), et du coup, les gens te balancent des remarques dans la rue ("Vous pourriez me faire apparaître un bon lit douillet ?") en lien avec les compétences que tu as développé. Pour ma part, je le vois comme une forme de reconnaissance, pas toi ?
"Il vaut mieux fermer sa gueule et risquer de passer pour un con, que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet..."
Gustave Parking

sympathisant MJLA

#25 Aurix

Aurix

    La Bidouille ou un truc comme ça


Posté 25 janvier 2014 - 17:47

qu'un type me demande une bière parce que j'ai plus de 25 en alchimie, c'est loin d'être ma vision de la gloire...

effectivement, c'est un des points qui est le plus dérangeant dans skyrim : tout le monde s'en tape carrément de qui tu es... contrairement à d'autres titres qui surjouaient dans ce domaine (citons fable pour être débarrassé) ou simplement à morrowind où les gens te baisaient les pieds ou te crachaient au visage suivant qui tu étais...

mais sinon, c'est globalement un bon simulateur de randonnée pédestre, il manque peut-être la gestion des ampoules aux pieds mais comme j'ai toujours des chaussures enchantées, ça ne me dérange pas plus que ça... les rencontres me rappellent un peu le jeu earthbound 0 dans la mesure où tous les animaux nous attaquent (même les rednecks) et effectivement, une fois découvert le divin tribunal (alchimie, forge, enchantement), on s'y fait assez vite... les ennemis moins...

reste l'histoire, LE truc qui fait que, pour moi, un jeu est bien ou pas... et là... il faut avouer que le manque de réponse de l'univers à nos actions, le côté couloir de toutes les quêtes et le fait que, globalement, on en ait rien à cirer de notre avis, ça refroidit...

ça, c'est dit... maintenant, on est curieux de savoir ce qu'il a pu se passer pendant qu'on dormait (ouais, 2 siècles, record battu), de comprendre qui fait quoi dans ce "nouveau monde"... et ça, c'est plutôt bien raconté, pas balancé dans un texte d'intro mais diffusé au fil de la prise en main du jeu, rappelé par des dialogues de ci de là... bon, ok, au bout de 50h, on commence à le savoir et ça gave mais c'était une bonne tentative...

bref, j'ai beaucoup plus apprécié skyrim qu'oblivion, certainement pour les graphismes, pour les dialogues un poil plus étoffés, le système de "craft" comme on dit dans les mmo, pour des trucs tout bêtes comme le sprint ou l'ambidextrie (mais aussi haï pour des choses comme la disparition de l'acrobatie ou les menus...) mais aussi parce que cette fois, on n'est plus le valet de pied du bâtard impérial mais le fils caché du dieu du temps, ce qui est déjà vachement plus vendeur sur un CV...

donc, oui, il est cool, il est beau... mais il parle pas beaucoup... ce que morrowind faisait vachement bien... la faute au passage au dialogue doublé...
"You are the best Septim that's ever ruled. Well, except for that Martin fellow, but he turned into a dragon god, and that's hardly sporting... You know, I was there for that whole sordid affair. Marvelous time! Butterflies, blood, a Fox, a severed head... Oh, and the cheese! To die for."

Shéogorath - Prince de la folie

Vrai Grand Moddeur et FPIA à ses heures...




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)