Aller au contenu


[H] La Somme-Zéro De Zhiro

lore zro-sum maux de tête

  • Veuillez vous connecter pour répondre
7 réponses à ce sujet

#1 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 10 juillet 2013 - 10:12

Il y a peu, j'ai réussi - je ne vous dirais pas comment - à retrouver l'ensemble des messages de mon père et de ses contacts qui avaient été interceptés par diverses méthodes.
Ma Voie est celle de l'épée, pas des mots, et ces documents ne me sont donc d'aucune utilité ; je les envoie par conséquence aux archives de la bibliothèque Impériale, dans l'espoir qu'ils puissent, un jour ou l'autre, aider des érudits à mieux cerner ce qui s'est passer durant la période que mon père à consacré sa vie à étudier : le Second Interrègne.


Makela, fille de maître Zhiro, et Ansei de première catégorie

4E198






Transmission glisserêve par danse du Dragon Serpentin.


Hegathe

Le 18 de Sombreciel, 4E74


Au maître mage Baladas Demnevanni.





Veuillez excuser les formes de ce message, je ne suis pas encore un habitué des discussions par Mémospore. J'ai pris la décision de vous contacter, espérant que vous accepteriez de répondre à un petit neveu d'Eddie le Vif, votre Héraut.
Cette partie de la famille est il est vrai souvent oubliée, car l'amourachement de son frère pour une Rougegarde fut un des moindres faits retenus contre lui, contrairement à son soutient à la guilde des Mages ou son aides aux renseignements Impériaux, les Lames.

Je demande votre aide, car je viens d'être promu apprenti paléonumérologiste, et ai commencé mes premières recherches, sur le statut de Croisé et ses liens avec l'histoire mythopoétique. Ce symbole de la Croix est fort peu présent ; à vrai dire, la seule occurence où j'ai réussi à trouver un lien solide fut dans le treizième Sermon de Vivec.
J'eus beaucoup de mal à m'en procurer un exemplaire, et il s'est averé que la croix comme "intégration de la valeur des mortels au dépend de leurs esprit" qui permettrait de voir "la Maison Triune", la "Maison des Troubles" et le "Lieu du Commencement" fait certe parfaitement sens au niveau numérologique, mais n'explique pas l'origine des Croisés, ces Mages-Combattants voués à une cause religieuse.
Ce n'est qu'en couplant cette phrase avec une autre, "L'épée est la croix et ALMSIVI est la Maison Triune autour" qu'il semble possible de mieux cerner l'origine de ces guerriers ; la Croix représenterait une épée, et c'est par leur combat qu'ils garderait la maison Triune debout et répousseraient la maison des Troubles.

Il est indubitable qu'il existe nombre de croisés parmi les Dunmers, mais on en retrouve aussi en Cyrodil, Bordeciel, Hauteroches, et même ici en Lenclume. Cette explication comme provenant purement du Temple du Tribunal repose donc sur des bases particulièrement friables.
C'est alors que j'ai rencontré un Altmer, qui s'est présenté comme un Maruhkati (ce dont je doute fortement, puisque le premier ordre n'a pas fait long feu, et que le second s'est vu opposer un tel dédain durant l'Interrègne qu'il est seulement resté dans la mémoire de quelques historiens, et juste comme un ordre de savants parmi d'autres). J'ai soumis mes théories à son jugement, comme il est séant pour un apprenti de le faire devant quelqu'un de plus érudit, et après avoir réfléchi pendant quelques secondes, il m'a demandé si j'avais étudié le lien avec le "Crux".

Je me suis mis à l'ouvrage, et ai découvert qu'il existait des mystères que je n'avais jamais soupçonné. Deux point attirèrent finalement mon attention ; le fait que les dwemers aient, d'après certains pamphlets non signés, tenté de créer un "Crux of Transcendance", et que Tiber Septim ait lié Numidium par le Mantella Crux. Je tenais presque mes liens ; les croisés Nordiques recensés se seraient donné ce nom à cause de leur implication dans la Guerre du premier Conseil, et cette tradition aurait été reprise par les suivants de Talos d'Atmora, jusqu'à la fabrication du Mantella. Le titre de Croisé ne serait plus beaucoup revendiqué par les Nordiques, mais par les Cyrodiils, et de manière moindre par les Bretons et Rougegardes. Il aurait d'abord été pris par les guerriers engageant leur épée et leur âme à Talos, et au fil du temps, aurait été donné de manière globale à ceux voués aux Divins, et aux Saint Guerriers Combattant pour nos Dieux (ce qui aurait renforcé l'erreur déjà courantes des "Divins Rougegardes" ; on m'a parlé d'un essai très convainquant sur le sujet d'ailleurs).


J'en viens maintenant au but de cette lettre ; comme vous le voyez, ces deux théories peuvent se compléter à merveille, l'une expliquant le côté numérologique, l'autre historique du Croisé. Cependant, je n'arrive pas à comprendre le rapport entre le "Crux" et la "Cross" (croix), qu'avait soulevé le Maruhkati. Vous êtes la seule personne que je connaisse qui ait accumulé assez de connaissances sur les Dwemers pour m'expliquer ce lien.



J'espère ne pas vous avoir dérangé par cette lettre, et si c'est le cas, veuillez accepter mes excuses les plus profondes.



Sincèrement Votre.


Zirho, apprenti néo-paléonumérologiste.





-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------





Transmission glisserêve par danse du Dragon Serpentin.

Hegathe

Le 12 de Hautzénith, 4E167


Au maître mage Baladas Demnevanni.




Serjo Telvanni Baladas Demnevanni, je ne sais pas si vous vous souvenez de moi - un jeune et fougueux apprenti paléonumérologiste qui vous a envoyé une lettre sur des sujets triviaux il y a un siècle (je comprends que vous ne m'ayez jamais répondu, le rapport entre le Crux et la Croix se faisant sans problème par l'être qui y est accroché durant ce supplice).

Je suis vieux, désormais, et c'est, je dois l'admettre, grâce à des pratiques peut acceptées en Lenclume que je dois ne pas être retourné au schéma des possibilités.
J'ai revu il y a une trentaine d'années de cela le Marukhati dont je vous parlai, et il m'a dit qu'il n'était pas étonné de votre absence de réponse, car on aurait lancé un simulacre de Dram sur vous. Même si les Forestier sont certes des plus efficaces, un mage éminent, n'aurait aucun mal à les berner, à plus forte raison quand il s'est spécialisé dans des domaines comme les vôtres.

Après les problèmes que m'ont posé les Nœuds de transcendance, vous ne serez pas étonné si je me suis intéressé au Mantella. Ce genre de travaux est proscris dans l'Empire, et je dois dire que je ne suis pas des plus rassurés - hier encore un Breton de passage, qui se présentait comme un membre de la Phalène Ancestral, a déclenché mes alarmes, et je me demande s'il ne s'agit pas d'un Agent de WGT.
Je le saurais bien assez tôt, car je ne puis rester ici, il semble bien que des gens soient à ma poursuite. Mon fils, qui suit la voie de Divad,  termine son premier apprentissage en ce jour béni, et pourra donc prendre ma place dans le palais de mes ancêtres dès que partirai.

Le Mantella s'avère être un sujet de recherche passionnant, notamment par rapport à la conjecture Zurin-Wulf, qui semble-t-il n'a pas encore reçu de réponse précise.
La théorie que j'étudie implique une Cassure du Dragon Talosienne déclenchée sur une durée de plusieurs siècle avant l’ascension du neuvième Divin. En effet, les documents se contredisent sur la première apparition du "Roi des Tréfonds", et plus particulièrement sur son implications dans l'invasion d'Ada'Soom Dir-Kamal.

Mon argument le plus important étant la jungle de Cyrodil, dont la mention est limitée à quelques textes ; bien qu'il soit expliqué depuis la nuit des temps que c'est Talos qui l'a enlevé, ses motivations étaient et restent floues : cette jungle était détestée, mais l'Amour de Talos n'était-il pas plutôt pour ceux qu'il risquait de condamner en prenant sa place au centre tout en laissant cette jungle ?
Si elle avait-été là, comment les différentes armées de Tamriel auraient-elles pu marcher efficacement sur la Tour d'Or Blanc et arrêter le planemeld ?
J'ai dicuté de cette théorie avec Risus, un collègue, qui m'a confirmé qu'une suppression total de la jungle (en ne laissant presque aucune forêt) aurait effectivement été d'une grande aide aux assaillants. Je n'ai cependant pas eu l'occasion de lui demander de m'aider, car il préparait une expédition vers Atmora pour déterminer si un changement de hauteur des continents, et donc des climats, a eu lieu durant la première ère ou au Meréthique.

Je crois ma théorie relativement forte mais j'ai besoin d'en être sûr, avant de partir. Le Marukhati m'avait parlé d'un lieu où je pourrais avoir assez de données pour travailler sans avoir besoin d'envoyer sans arrêt chercher des documents ou des artefacts perdus - cela me rendrait trop repérable.
Je déteste voyager, et c'est pour cela que je vous recontacte. Avant de partir pour ce qui sera le premier voyage (certes court) de mon existence, j'aurais besoin d'être sûr d'un point de mes théories. Si la Cassure du Dragon a existé et s'est étendu jusqu'au 6ème siècle de la Deuxième ère, on devrait observer une éruption Mnemolitique de Vvardenfell. Je vous serais donc éternellement reconnaissant si vous pouviez m'envoyer des échantillons d'ébonite et de verre datant de cette époque (une éruption est, je crois, en effet recensée).





Éternellement Votre


Maître Zirho, néo-paléonumérologiste.




-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------





Transmission glisserêve par Nombre du Macaque..



Le 5 de Soufflegivre, 4E171



A l'estimé maître mage Baladas Demnevanni.






COMPRENEZ QUE SCLHICKISIT LE MAITRE VOYAGE ENCORE



Puisse le HoonDing veiller sur moi en ce jour de Hunding. Ils ont trouvé où je me cachais, et ils vont venir sous peu. Mes fils... assassinés. Seules me restent mes recherches, soutenues par les échantillons que vous m'avez envoyé, qui concordent parfaitement avec mes analyses.

DANS UN PALE ÉCHO DES CONNAISSANCES



Là où je suis, j'ai mis la main sur de très anciens documents. oruK Maintenant, je sais ! Les nains qui ne l'étaient pas par leur corps mais par leur âme devant l'étoile qui Marche.
amoB J'en apprends même sur mon peuple, dont l'attitude de méprise envers les monstres a été pris pour du respect envers un adversaire courageux. oruK Grand Papa qui serait Magnus, et Sep Lorkhan. Ignorants.
Un temps figé, une seule réalité, mais les nombres restent.


ENDOSSÉ, INCARNÉ, SUBGRADIÉ, EFFACÉ DU SCHÉMA DES POSSIBILITÉS, BATTU, PULVÉRISÉ



La magie d'illusion ne fait pas tout, les Serpents ont été rayés des documents, transformé en erreur de transcription. Mais ici, non. Ici, Je sais tout et donc je suis tout. L'image n'est pas l'être, car elle n'est ni le Dieu ni l'Homme ni l’Oeuf. oruK
Je suis sûr qu'ils vont bientôt arriver. Ils utiliseront la magie de l'Aube. A moins que ce ne soit la Mnémolique. A moins que ce ne soit plus tard, et je veux dire bien plus tard.
Il existe des daedra par milliers, et chacun peut se faire passer pour un Prince, mais un Prince qui voit des égaux n'a pas vu le Vide. amoB Car, noyer ou être noyer, telle est la question. Mais elle n'a pas forcément lieu d'être, car sans pouvoir, comment respirer une fois noyé. Et l'amour est l'effet de la volonté, et il n'y a aucun Amour là.


DÉLIRANT ENCORE DE MANIÈRE INTERMITTENTE



Car tu le sais, Ô cher Frandar
Ce royaume démantelé était
Celui de l'élan lui-même ; et maintenant celui qui y règne
Est un vrai, un vrai... Paon


Mais c'est toujours mieux qu'un Cygne, oruK Car c'est un moyen de transport qui émeut les masse, mais qui est loin de masser les... côtes

Il n'y a aucun voile entre moi et le savoir. La Tour Rouge a bien éclaté, laissant le Sang du Serpent s'écouler ; mais c'est grâce à la Mnemoli que ce fut possible, comme j'arrive à le voire, de mes yeux éveillés.






POUR RÉPONDRE A TOUTES LES CHOSES



Le pouvoir des Grands se tarit, quand le froid port pêche grâce à ses sombres ancres. amoB. Qui ne sont pas les ancres noire. Car oui, je sais tout. oruK. Il n'y a pas d'ours immortel, mais qu'en est-il des Serpents ? Des villes apparaissent, comme des champignons, disparaissent, et réapparaissent ailleurs, comme si elles avaient toujours été là, alors qu'elles sont deux, l'une écho de l'autre. Elles se voient l'une l'autre et n'osent se parler, séparées par les millénaires. Ce décret de la première ère impose le suicide rituel aux Dunmers qui refuseraient de se montrer tolérants envers les étrangers foulant la terre sainte. Celui là, daté de la même année, dit l'inverse. Qui a raison ? Boma Kuro.


QUI ONT DÉJÀ REÇU UNE RÉPONSE





Pour en discuter, pas de [I] mais un sujet dans la Bibliothèque




Somme-Zéro artificielle confirmée.


L’Effacement du schéma des possibilités est possible.


Accélération du processus inévitable. Une guerre des Tours sera déclenchée sous peu.


Modifié par Sifraël, 10 juillet 2013 - 10:51.

For thou dost know, O Damon dear, ~ This realm dismantled was ~ Of The Elk himself; and now reigns here ~  A very, very—pajock
Car tu le sais, Ô cher Damon ~ Ce royaume démantelé était ~ Celui de l’Élan lui-même ; et maintenant celui qui y règne ~ Est un vrai, un vrai... Paon

FPIA

- The Hamlet of Kirkbridge, Act III, Scene 2

#2 Beron

Beron

Posté 10 juillet 2013 - 10:22

Par glyphe secrète : Transmission via Glisserêve.
Glisserêve : Priorité médium, protocole de sécurité accordé.
Protocole de sécurité : Épée vampire gemme âme serpent.


Lenclume,
Le 1er de Primétoile, 4E124,


A Maître Zhiro, néo-paléonumérologiste,

  Intéressantes théories ! Vous auriez dû mieux sécuriser vos transmissions, maître Zhiro, vous et votre ami Telvanni. En fait, on vous espionne depuis longtemps, bien longtemps, moi et les miens. Ainsi que d'autres personnes d'intérêt... Si j'ai réussi à intercepter votre message, il est fort probable que vos ennemis du Sud y soient également parvenus. Mais j'en oubli mes bonnes manières : laissez-moi me présenter. Je m'appelle Robert Durant, érudit de l'Ordre du Ver Noir. Oui, j'appartiens à la Guilde des Nécromanciens, comme vous aimez nous nommer. J'ai intercepter votre communication et en ai longuement discuté avec mes maîtres. Ils ont finalement accepté que j'établisse le contact avec vous. Je travaille actuellement sur l'histoire et les buts de notre propre Ordre. De nombreux épisodes de notre implication en Tamriel nous restent encore aujourd'hui très occultes. En effet, le Roi des Vers était le seul à tout connaître de l'organisation dont il est son fondateur. La destruction de son enveloppe terrestre par le second Divin Croisé fit perdre de nombreuses connaissances à l'Ordre du Ver Noir.

  Mon devoir est de retrouver ses connaissances perdues, mais aussi d'avoir une meilleure compréhension de l'univers qui nous entoure. Je suis convaincu que je pourrais apprendre beaucoup de vos recherches. Peut-être vous demandez-vous pourquoi aideriez-vous la Guilde des Nécromanciens. Sachez que nous n'avons pas tout perdu de nos savoirs anciens (je vous rassure, tout ne traite pas de Nécromancie) et que nos analyses seraient bien en mesure d'aider votre propre compréhension de ce monde. Inutile de faire l'indigné, je sais pertinemment que votre soif de connaissances vous poussera à aller vers nous de votre propre chef. De plus, je crois être en mesure de vous accordez un peu plus de temps dans vos recherches, si vous acceptez de collaborer, évidemment...

  Je ne ferai pas durer cette lettre plus qu'il n'est nécessaire. Je commencerai d'abord par vous parlez de mon analyse de vos recherches sur les Croix, les Croisés et le Crux. Fouillant dans les archives de l'Ordre, j'ai trouvé des rapports intéressants sur notre implication lors du planemeld de 2E578. Comme chacun le sait, l'Ordre du Ver Noir y servit les projets du Princes Daedra Molag Bal. Nous nous sommes notamment retrouvé dans des combats face à l'alliance hautement improbable de nos jours, connue sous le nom de " Pacte de Coeurébène ". Les notes que j'ai retrouvé nous décrivent comme des " ennemis de la Croix ". Cherchant une explication à ceci, je me suis tourné vers le premier message que vous ayez envoyé à Baladas Demnevanni. Vous décrivez la Croix comme l'arme au centre de la Maison Triune qui lui permettrait de rester debout. La Maison Triune étant ALMSIVI, je pense que les guerriers Dunmers ont sans doute dû nous donnez un côté démoniaque dans leur religion pour mieux nous diaboliser et les faire passer dans le côté des " gentils ".

  Pourtant, et si nous étions réellement les " ennemis de la Croix " ? En vérité, mes recherches m'amènent à penser qu'en tant que serviteurs de Molag Bal, nous devenions des serviteurs de la Maison des Troubles, dont le Roi du Viol est un Coin. Ainsi, nous étions réellement des " ennemis de la Croix ". Les recherches de certains de mes éminents collègues semblent d'ailleurs pointé le dieu Vivec comme étant la Croix de la Maison Triune de Morrowind. En effet, il est désigné dans leur religion comme le Guerrier-Poète des Dunmers. De plus, suite à sa disparition peu de temps avant la Crise d'Oblivion, le Tribunal s'écroula, la Grande Maison Indoril se fut plus jamais la même et une longue série de catastrophes s'abattit sur la province.

  A présent, voyons le cas des Croisés. Vos explications apportent bien des éclaircissements. Nos rapports font état de fait que des Croisés de Morrowind auraient bel et bien combattu l'Ordre du Ver Noir durant la Guerre des Alliances. Ils auraient défendu la Maison Triune face aux " ennemis de la Croix ", les " suppôts de la Maison des Troubles ". Les Humains (qu'ils soient Nédiques ou Rougegardes) auraient quant à eux repris ce terme de Croisé pour nous combattre. Après tout, qui les Croisés partent-ils presque toujours affronter : les Nécromanciens ! La lutte continuelle pour la dite " pureté " de Nirn n'est donc qu'une poursuite de l’œuvre du Tribunal, ou bien un hommage à Talos, comme vous le précisiez. Mais il y a un autre point qui m'a interpellé au sujet des Croisés. Vous connaissez sans nul doute la légende de Pélinal Blancserpent. Il était nommé le Divin Croisé, et son héritier a lui aussi reçu ce titre. Ce dernier a d'ailleurs éliminé l'enveloppe terrestre de notre Grand Maître, le Roi des Vers : est-ce une preuve que les Croisés ont bien un rôle de tueurs de Nécromanciens ? Après tout, les Ayléides que Pélinal combattit pendant la Première Ère pratiquaient la Nécromancie. Ou doit-on y voir un autre hommage à une Croix autre que Vivec ?

  Enfin, j'ai trouvé d'autres notes autour du " Crux ". Le Roi des Vers et le Serpent se seraient combattus pour lui. L'Ordre sait de source sûre que l’ascension de notre seigneur Mannimarco et sa grande victoire sur Arkay, l'Ennemi, se fit grâce au Mantella Crux, bien que de nombreux rapports le disent être tombé entre les mains de plusieurs souverains de la Baie d'Illiaque, voir même parfois entre celles du grand rival du Roi des Vers, le Roi des Tréfonds. Le Voile de l'Ouest semblent rendre possible toutes ces réalités, si l'on considère qu'il s'agit d'une Cassure du Dragon : les Khajiits l'affirment, mais les services secrets Impériaux semblent garder le sujet sous silence.

  Je n'ai pas le temps de poursuivre sur ce thème et dois achever cette transmission. Sachez que je garde toujours un œil sur votre utilisation par Glisserêve de partage d'informations. Il est inutile d'essayer de nous les cachez, nous avons des yeux partout. Je vous recontacterai dès que l'envie m'en en prendra. Je dois vous parler plus en détail de notre implication dans les planemeld, celui de la Deuxième Ère et le plus récent.


Cordialement, votre nouveau collègue de travail,

Robert Durant, érudit de l'Ordre du Ver Noir.

Modifié par Beron, 10 juillet 2013 - 10:35.

Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/

#3 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 10 juillet 2013 - 10:36

Par loi du retour inverse : Transmission via Glisserêve.
Glisserêve : Priorité médium, protocole de sécurité accordé.
Protocole de sécurité : tnepres meâ emmeg eripmav eépÉ


Hégathe

Le 9 (le Manquant) de Primétoile, 4E 124





Je savais que tôt ou tard, cela m'arriverait. Cloué au lit, ma santé se détériore de jour en jour. Et voilà que l'ordre du Ver Noir me contacte, alors que je suis au plus bas, le jour d’invocation de Clavicus Vile. Je me préparais déjà mentalement à appeler des amis, pour qu'ils m'emmènent dans ce qui aurait été mon dernier et unique voyage en ces terres, vers un lieu qui d'après eux contenait tout ce à quoi mon cœur pouvait aspirer.

Et vous voilà, faisant miroiter le secret de la longévité, montrant un visage d'érudit et non point de serpent. Pourtant, alors que je devrais, réciter Sen nung ni-Bateki tro ki-lodo, je ne peux m’empêcher d'imaginer les possibilités qui me restent encore à découvrir dans ce grand schéma. Combien de document auraient été perdus sans moi, et combien le seront, alors que je puis les juger à leur juste valeur ?

Car ces points que vous croyez pointer, ne sont en réalité que le pommeau de l'épée. Nous sommes loin d'en avoir vu le tranchant. Mon article sur les croisés avait fait beaucoup de bruit dans le temps, mais il est vrai que je n'avais pas abordé le sujet de Pélinal. Ou plutôt que cette partie avait été censurée, ainsi que celle les reliant au Mantella ; sur ce second point j'avais cependant réussis à m'en sortir par une allusion dans ma bibliographie, mentionnant Le Pendu.

On peut en effet observer que Pelinal fut le premier à revendiquer ce titre, et qu'aujourd'hui, la plupart des croisés se rattachent à ce personnage en combattant sorcières, démons, vampires... et nécromanciens. Mais Pelinal n'a quasiment jamais lui-même été opposé à ce genre d'individus ; ses principaux ennemis furent les elfes, quelle que soit leur ethnie, et accessoirement les daedra, quand sur la fin les Seigneurs Ayleides firent appel à leurs plus sombres alliés Aurorans (il est vrai que le dragon Pelinaalilargus le Pragmatique est mentionné comme ayant attaqué Ysgramor, mais était-ce vraiment Pelinal ?). Les Ayleides adeptes de nécromancie ne furent pas les plus farouches adversaire du croisé ; ce furent ceux ayant pactisé avec Meridia.

Durant plusieurs siècle, il n'y eut aucune mention de croisé, ne laissant que Pelinal en tant que "Le Croisé", titre que nul n'aurait osé reprendre, s'il n'y avait eu sa réintroduction par les Elfes Noirs. A partir de ce moment, les attributs de "saint combattant" furent remis en place, mais il n'était pas question de créer un ordre anti-elfique ; les croisés furent autorisés à prendre les armes en tant que "chasseurs de monstres et d'êtres maléfiques". On peut supposer que ce changement, avant d'avoir été officiellement introduit durant la troisième ère, a du apparaître durant la deuxième des croisés Nordiques, qui ne pouvaient plus s'opposer aux Chimers et Dwemers. Voyant ainsi les nécromanciens comme des "ennemis de la Croix" à cause de leur déraisonnable - et souvent considérée comme n'ayant même pas eu lieu - entreprise de 2E 578.

Se demander comment Pelinal a pu se poser en tant que croisé a la même réponse que la question visant à savoir comment il a pu crier "REMAN" à Sancre Tor. Malgré toutes les protections que vous pouvez utiliser, je crains que parler de cela ne déclenche un repérage impérial automatique, peu gênant pour moi qui ne suis qu'un cadavre en devenir, mais intolérable pour votre organisation.

Je vais de toute manière devoir cesser l'écriture de ce message ; mes quelques serviteurs sont plus intéressés par les donations qui leur reviendront à ma mort (et vu que je n'ai pas de famille, elles sont assez conséquentes) que par ma santé, et je sens qu'une nouvelle crise me vient ; je dois à chaque fois sonner plus longtemps pour qu'ils finissent par arriver.


Zhiro, Maître néo-paléonumérologiste.


For thou dost know, O Damon dear, ~ This realm dismantled was ~ Of The Elk himself; and now reigns here ~  A very, very—pajock
Car tu le sais, Ô cher Damon ~ Ce royaume démantelé était ~ Celui de l’Élan lui-même ; et maintenant celui qui y règne ~ Est un vrai, un vrai... Paon

FPIA

- The Hamlet of Kirkbridge, Act III, Scene 2

#4 Beron

Beron

Posté 10 juillet 2013 - 10:38

Par glyphe secrète : Transmission via Glisserêve.
Glisserêve : Priorité médium, protocole de sécurité accordé.
Protocole de sécurité : Épée vampire gemme âme serpent.

Lenclume,
Le 12 de Primétoile, 4E124,

A Maître Zhiro, néo-paléonumérologiste,

  Vous sentez cette odeur ? C'est celle de la Mort. Vous ressentez cette désagréable sensation d'étouffement ? C'est celle de la Mort. La Mort. La Mort !!! Oui ! Tout ce qui passe autour de vous n'est là que pour vous rappeler que la fin est proche ! Comme beaucoup d'autres sur Mundus, vous pensez que c'est injuste, que vous n'avez pas terminé votre rôle ! Qu'il vous reste tant à accomplir ! Et vous avez raison. Regardez-vous. Seul, sans femme et enfants, étendu sur votre lit, attendant la Mort. Le silence règne, et les seules choses qui viennent le troubler sont les murmures de vos serviteurs cupides et l'agitation au dehors, dans les rues animées de la ville en ce jour saint d'Ovank'a, qui ne font que vous rappeler que le monde continuera de tourner sans vous et que vous êtes seul. Solitaire. Malheureux. Telle est la loi d'Arkay, mon ami ! Mais vous pouvez changer cela. Le Roi des Vers nous a montré le chemin de l'éternité ! Le Temps vous manque ? Tel un Ver, il vient vous décrépir ! Mais, si vous devenez un Ver vous-aussi, alors c'est le Dragon vous épargne. Son fils ne peut plus vous attirer dans ses filets et vous devenez immortel sur le Plan Mortel. Réfléchissez à mes paroles, Maître Zhiro... Empruntez le chemin du Roi des Vers et donnez-vous le Temps nécessaire à accomplir votre destin ! Si vous acceptez notre proposition plus qu'allégeante, dîtes à l'un de vos serviteurs de trouver l'homme qui séjourne dans la maison en face de la votre depuis quelques semaines. Suivez ses instructions, et vous n'aurez plus à craindre Arkay...

  Mais c'en est assez de cette matière ! Je vais d'abord dissiper vos inquiétudes par rapport à quelques personnes mal avisés. Vous semblez vous préoccuper beaucoup de WGT, non ? Vous surestimez l'Empire des Mede ! Ils ne sont plus que l'ombre d'eux-même. Seuls les exploits d'Attrebus leur donnent suffisament de légitimité pour rester sur le Trône de Rubis. De plus, la situation catastrophique en Morrowind les accapare de plus en plus, ainsi que celle au Sud. La récente destruction de la capitale de Bordeciel mobilise nombre de leurs moyens également. Enfin, il ne faut pas oublier que l'Ordre du Ver Noir retrouve de plus en plus ses forces : le commerce des gemmes spirituelles noires nous assure la fidélité de nombreux partisans et collaborateurs dans tout Tamriel. Non ! WGT n'est plus une menace pour les Nécromanciens, surtout depuis la dissolution de la Guilde des Mages ! Notre Culte est plus inquiété par certaines personnes qui s'intéressent de très près à vous... Cependant, ils ne menacent pas directement la Guilde des Nécromanciens ou ses intérêts immédiats, alors nous pouvons discuter librement. Pour l'instant tout du moins...

  Retournons à nos affaires d'érudits ! Vos nouvelles théories quant à l'origine des Croisés confirment nos soupçons sur une influence certaine de WGT sur la mentalité universelle en Tamriel depuis la Troisième Ère et qui s'est accélérée durant la Quatrième Ère. D'origine Dunmer, Alessienne et Talossienne, les Croisés sont devenus des "saints combattants" aux buts servant WGT. Mes récentes recherches indiqueraient également que les Croisés Rougegardes trouveraient peut-être leur origine première des différents dieux Yokudans, associés au symbole de l'Épée, et par extension de la Croix, comme Leki, HoonDing ou Ansei. En effet, les Ordres guerriers adorateurs de ces dieux ont mené de vastes campagnes contre les "monstres" de Lenclume. La province, autrefois appelé Pays de la Mort, était peuplée en grande majorité par un morcellement de tributs de Gobelins et d'Orques, ainsi qu'un grand nombre d'autres bêtes plus redoutables encore.

  Ces créatures furent vaincus par les Ra-Gadas, jusqu'à ce qu'un être appelé Malooc rassemble un immense attroupement de Gobelins, surnommé la Horde. Ce nouvel adversaire des Ra-Gadas ne fut finalement repoussé dans les Montagnes de Wrothgar que par l'Ordre Ansei de Diagna, communément célébré comme un avatar de HoonDing. Ces guerriers aux légendaires épées spirituelles et menés par un dieu de l'Épée ont sans doute inspiré de nombreux autres Rougegardes qui prendront le nom de Croisés. Ce qui est particulièrement intéressant chez Malooc, c'est qu'il est parfois associé à Malacath, Coin de la Maison des Troubles chez les Elfes Noirs. Orsinium, cité Orque souvent dévastée par les Rougegardes et notamment par l'Ordre Ansei de Diagna, adore Malacath également, bien que Nova Orsinium se détourna du Prince Daedra sous le règne de Gortwog. Aurions-nous ici une preuve de la lutte des Croisés contre la Maison des Troubles, lutte que l'on retrouve en Morrowind comme en Lenclume ?

  Un autre fait intéressant au sujet de l'Ordre Ansei de Diagna est qu'il semble avoir totalement disparu au moment du planemeld de 2E578, ainsi que tous les Chantelames. Selon certaines sources, leur dispartion se serait déroulée à la fin de la Première Ère. Doit-on y voir l'action de la dynastie des Reman ? La non-présence de ces "Croisés" durant le planemeld est assez troublante, puisqu'ils auraient sans doute fortement servi la cause des Rougegardes. Auraient-ils refusé l'improbable alliance connue sous le nom de "Convention de Daggerfall" ? Leur disparition est tout autant troublante du fait que pendant le règne de Tiber Septim, soit à la fin de l'Interrègne, on retrouve leur trace. Lorsque vous serez plus en état, j'aimerai que vous vous rapprochiez des Chantelames. En tant que Rougegarde respectable, votre présence sera plus toléré que la notre.

  Après tout, les Nécromanciens ne sont pas les bienvenus en Lenclume, bien que nombre d'entre-nous y ont prospéré, comme le Roi des Vers et l'Usurpateur Camoréen, ainsi que quelques Sloads. Pour sûr, l'antre dans laquelle je me trouve est en Lenclume. J'espère d'ailleurs que vous m'y rejoindriez bientôt. Mais pour revenir sur l'attitude des Rougegardes vis-à-vis des Arts Noirs, je pense qu'il faut chercher plus loin que l'invasion de Lenclume par le Hart-Roi Haymon Camoran. Cela vient sans doute de la participation des Rougegardes au sein de la Convention de Daggerfall face aux Nécromanciens de l'Ordre du Ver Noir et le Roi du Viol. Les fiers guerriers de Lenclume sont allés jusqu'à s'allier à leurs rivaux de Hauteroche et leurs anciens ennemis d'Orsinium durant ce planemeld !

  La source de cette lutte contre Molag Bal est probablement dû à l'important culte de Tu'whacca en Lenclume. Ce dieu Yokudan est souvent associé à Arkay par l'Empire. Certains Aïeux, les moins traditionalistes, vont même jusqu'à adorer Arkay à la place de Tu'whacca. En réalité, les études de mes collègues sur notre adversaire, Arkay, montre plutôt que ce dernier serait un aspect de Tu'whacca, et non le dieu Yokudan lui-même. Le combat d'Arkay contre le Prince Daera de la Domination et le Roi des Vers existe depuis toujours. Il est donc normal que les deux cultes s'affrontent. Nous pouvons observer cette haine des Rougegardes dans l'expédition punitive contre Tras par la Flotte de Tous les Drapeaux, en 1E2200. Les Sloads ont beaucoup souffert de la part des guerriers de Lenclume pour leur culte du Dieu des Vers.

  Je dois achever cette transmission pour éviter de trop forts soupçons de la part des fanatiques Alessiens. Mais ne vous inquiétez pas ! Nous reprendrons bientôt contact vous et moi. J'espère que vous saurez prendre la main que l'on vous tend : les connaissances que nous vous proposons sont un privilège rare que nous ne daignons donner d'exceptionnellement aux personnes extérieures à l'Ordre du Ver Noir. A présent, le choix vous appartient : la Mort dans la solitude et l'ignorance, ou la Vie entouré de proches et de savoirs. Je sais que vous prendrez la bonne décision !

Robert Durant, érudit de l'Ordre du Ver Noir.
Quelques histoires pour les amateurs de fantasy : http://legends-of-beron.overblog.com/

#5 Le_Rieur

Le_Rieur

Posté 10 juillet 2013 - 10:40

Bravil, [yak yak yak] 4E166


Estimé Zhiro,

en,tant que retraité de la Légion, il m'a été impossible pendant mon temps de service de garder un contact suivi avec vous. Je m'en excuse doublement, car j'ai quitté l'armée depuis un an déjà.

[…]

Certains des anciens ouvrages sur lesquels j'ai pu tombé durant mes pérégrinations aux quatre coins de l'Empire m'ont incité à me pencher plus avant sur Cyrodiil.
Cyrodiil, le coeur cosmopolite et poumon économique de l'Empire. J'ai tâché de savoir pourquoi une telle chose est possible, sachant qu'elle est entourée d'ennemis potentiels (désolé, les restes d'une moitié de vie à combattre, haha).

[…]

Une jungle gigantesque se transformant en forêts certes grandes mais éparses, comment ? et pourquoi ? L'Apothéose de Talos est obscure, contradictoire, mais ici, un fait physique y a été accolée.

[…]

Comme précédemment, je note l'importance géopolitique de Cyrodiil. Déjà, aucun relief montagneux majeur n'est présent: Cyrodiil n'est qu'un gigantesque bassin, donc plus à même à absorber qu'à rejeter. Comment une telle région peut exercer un tel ascendant sur ses voisins, souvent plus agressifs ? La religion ou la force n'y fait pas tout. Les Cyrodiils sont d'excellent commerçants et négociateurs, paraît-il, mais c'est la région où ils vivent qu'il les a fait, pas le contraire.

[…]

Une jungle et une forêt sont identiques, concernant la manoeuvre de troupes.
- Plus à même d'être pris en guérilla par l'ennemi, un général doit fragmenter son armée, pour couvrir le plus de terrain possible, au risque d'en perdre une bonne partie, pour éviter tout harcèlement sur ses flancs (et de contournement par une plus grosse force).
- L'acheminement du gros matériel, des vivres, de l'équipement, est rendu plus difficile par l'irrégularité du terrain.
- La chaîne de commandement est plus difficile à mettre en place, et le compte-rendu des éclaireurs est incertain.
- L'espionnage prend l'air d'une gageure, puisqu'aucune concentration humaine d'importance n'est à signaler; et quand cela arrive, elles sont tellement isolées qu'aucune information n'est réellement fiables (et elles peuvent même servir de base arrière pour une éventuelle embuscade).

- L'exploitation des ressources est incertain, le chasse et la cueillette y est certes possible, mais pas la peine de compter sur une exploitation de métaux.
- Le moral des troupes est à surveiller, celles-ci peuvent devenir fébriles et faire des erreurs face à un adversaire invisible.

La principale différence entre une jungle et une forêt se tient paradoxalement à son climat. La déshydratation est bien plus importante en jungle, celle-ci est en général plus touffue, la flore et la faune y est plus dangereuse. Le risque de fièvres est plus élevée.
En principe, toute jungle subit de fortes précipitations à intervalles réguliers, pouvant amener à une ou plusieurs inondations saisonnières.

Mais alors pourquoi Talos a supprimé un environnement propice aux Cyrodiils pour contrer une invasion d'envergure, qu'ils connaissaient depuis des siècles ?

J'ai décidé de pratiquer des fouilles du sous-sol de certains points de Cyrodiil, pour ensuite comparer les échantillons: Bravil, les ruines ayléides de Fanasacul et Fanacas, Cropsford. L'épaisseur des couches et des strates intermédiaires apportent des informations déterminantes sur le climat de l'époque, et bien sûr, du biotope. J'espérais, grâce à certains procédés magiques et chimiques, déterminer l'âge des couches sédimentaires. Pour tomber sur l'époque qui m'intéresse, le tout début de la Troisième Ere.

Quelle fut ma surprise en voyant les résultats! L'érosion a enlevé des couches, puis la sédimentation a repris en laissant la lacune. Normal, me suis-je d'abord dit, vu qu'une région boisé retarde l'érosion d'un tel sol, et que sa disparition entraîne une perte de terrain. Mais la lacune correspond à la période de l'Interrègne, d'une précision quasi-chirurgicale !
Voilà pourquoi nombre de ruines ayléides sont encore visibles aujourd'hui: normalement, Nirn les aurait recouvert de terre et de végétation. Or, elles étaient déjà visibles durant l'Interrègne... Un évènement d'envergure antérieur est à chercher, contredisant ce qu'on savait de l'Amour de Talos pour ses Légions Rouges.

[…]

Fébrile, je décidais de continuer de creuser plus profondément, entamant mes fonds de recherche de manière dramatique. Les nouvelles strates ne montraient rien d'une antique jungle, mais bien une Cyrodiil forestière, telle qu'on la connaît. Jusqu'à que...

Car je suis ainsi "remonté" jusqu'à cette aussi mystérieuse période de l'Histoire, la Cassure du Dragon, dû selon la légende aux Elus Marukhatis. Ici, plusieurs siècles, qui n'existent pas dans la chronologie officielle, où la fameuse jungle courant d'un bout à l'autre de Cyrodiil a laissé la place au climat actuel. Climat qui existait donc déjà durant l'Interrègne !

Les paroles de Talos, ou plutôt Tiber Septim, ont-t-ils été mal interprété ? Et si c'était la vérité, la conscience d'un tel Divin ne pourrait-il pas courir sur des éons entiers, pour ne pas provoquer le traumatisme de Son peuple s'il changeait abruptement ce qui est familier ?

Je ne peux que spéculer sur la cause d'une transformation aussi importante. Pour qu'une telle chose se produise il faudrait un refroidissement notable de tout Mundus.

Talos aurait-il remonté Tamriel en son ensemble dans le Nord ? L'exploit paraît incroyable, mais rien n'est impossible au héros-dieu des Humains. Surtout qu'une légende le dit venir d'Atmora, censée inhabitable. Mais s'il a changé le climat de Nirn en son ensemble... Une expédition me paraît nécessaire pour déterminer si Atmora était habitable, en étudiant l'âge de la glace qui la recouvrerait.

Ou sinon, une éruption gigantesque du Mont Ecarlate, à l'époque, paraît envisageable. On peut voir ce que l'Année Rouge a provoqué dans le nord-est de Tamriel, une profonde dérégulation climatique à cause des cendres dans le ciel, cachant la chaleur du Soleil, et entraînant un refroidissement de la région.
Existe-t-il de nos jours, lors de l'Apothéose de Talos ou la Cassure du Dragon des Elus Marukhatis, un tel souvenir ?

[…]

Je suis en butte à une pensée étrange : Hâvreglace dessine une Nirn où le froid et la glace recouvrent tout, ensevelissant même la vie. Une vision prophétique de ce qui aurait pu arriver, si le refroidissement de la Première Ere s'était poursuivi. Un Prince comme le Roi du Viol peut-il être doté d'autant de prescience, puisque son royaume semble avoir toujours eu cet aspect?
Est-ce que ce refroidissement est-il dû à Molag Bal, et non à Talos? Et celui-ci l'a-t-il contré à temps ?
Beaucoup de questions, sur des sujets que je ne maîtrise guère...

[…]

Votre ami, et ancien élève dévoué, Iosophat Risus.

Citation

"Roooooooooooooo comme si vous ne le saviez pas depuis le temps qu'on fait UN topic pour le récit et UN autre topic pour les commentaires ! La prochaine fois je mettrai des lampions et des stripteaseuses pour signaler la césure !" Isa, 21 Juin 2013

#6 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 10 juillet 2013 - 10:42

Fixation du mémospore par Danse du Serpent




Hégathe
Le 3 de Sombreciel, 4E166

Très cher ami.



Unimement, ma famille et moi avons accueilli votre message avec tous l'enthousiasme possible. Vous penseriez donc me rendre visite d'ici peu ? En tant que Colovien, vous connaissez bien votre route, mais même si cela vous forcera à un détour, je ne peux que vous conseiller de passer par la baie d'Illiaque - c'est en Bordeciel où l'on trouve les meilleurs bâtiments pour traverser les océans, notamment à Solitude, mais la sophistication des navires de commerce de la Baie est inégalable. N'ayez pas peur de me faire attendre, je n'en aurai que plus de temps pour affiner mon travail -inintéressant pour vous au possible, je suis sur un article analysant l'impact de la pluviométrie sur la reproduction inter Argoniens et Tsaescis.

Yak Yak Yak.... Vous me laissez pensif sur le coup. Votre sujet de travail fait de même. Car j'ai entendu qu'on risquait plus que la Cassure de quelques os en travaillant sur certains sujets considérés comme "non existant" par WG-T, tels le Mantella. Enfin, nous discuterons de cela plus clairement sous nos déguisements du Baranth Do, où je pourrais moi aussi vous raconter sans craindre les interceptions Altmer (qui sont bien plus difficiles à repérer que les interceptions de notre bienfaisant gouvernement  impérial, il vous suffira de poser la question à un mystique) les recherches de mes dernières années.

En tous cas, je ne peux pas ne pas commenter votre travail. L'époque Talossienne regorge de mystères à résoudre, bien plus que l'époque "pré-Talossienne" où il suffit de comprendre que les 9 - loués soient-ils - peuvent éclipser plus de choses dans le ciel et sur la terre, Risus, que n'en rêve votre philosophie, et que pourtant quelques étoiles brillaient plus fortement que jamais, nous rappelant qu'il est plus facile d'être enfermé dans une coquille de noix et se rêver comme le roi d'un espace infini, que de vivre dans cette prison qui est la notre. Car, après tout, avez-vous réfléchi à cela : si Molag Bal avait vraiment réussi, et qu'il ne faisait que s'amuser avec nous, supprimant progressivement toutes les connaissances et croyances pour les remplacer par de pâles imitations ? Enfin, il ne sert à rien de nous inquiéter sur ce genre de sujets, puisque [SCHICKISIT] est parmi nous, et que tout repose entre ses mains.



Puissiez vous vivre centenaire, vous aussi.



Zhiro, Néo-Paléonumérologiste


For thou dost know, O Damon dear, ~ This realm dismantled was ~ Of The Elk himself; and now reigns here ~  A very, very—pajock
Car tu le sais, Ô cher Damon ~ Ce royaume démantelé était ~ Celui de l’Élan lui-même ; et maintenant celui qui y règne ~ Est un vrai, un vrai... Paon

FPIA

- The Hamlet of Kirkbridge, Act III, Scene 2

#7 Le_Rieur

Le_Rieur

Posté 10 juillet 2013 - 10:46

Le 15 de Plantaisons, 4E170


Cher Zhuro,


j'espère que vos travaux avancent, car je suis en butte à de nombreux problèmes techniques. Déjà, pour vous transmettre ce message.
[...]
Je suis parti de Cyrodiil, le coeur vaillant et l'esprit retors. Mais Atmora n'est ni la clé, ni la porte, juste un des gonds. Ce fut une erreur de partir, les indices sont partout et nulle part.
[...]
Seul compte Tamriel, le Coeur. La forêt sauvage de l'Aube est devenue une jungle d'intrigues civilisées, où Serpents et Renards complotent pour destituer...
Qui ? Quoi ?
[...]
Moi qui ait vu maintes guerres sans lendemain, je suis las de scruter un vainqueur. J'acclamerai le combat lui-même, car la sécurité rend débile et faible. La Philosophie-Du-Champ-De-Bataille est un sujet dont seuls les guerriers honorables peuvent se permettre d'évoquer entre eux. Mais ils diront la même chose : il s'agit simplement de trouver de meilleurs façons de buter l'autre, sans l'être également. Mystifier les autres, amis, alliés, ennemis, est la seule règle qui compte.
Tout n'est qu'une question de posture.
[...]
La place rouge est sanglante, je l'ai vu. Ce qui s'est passé recommencera, avec d'autres acteurs. Si la forme change, le fond reste le même.
Destituer est un traître mot pour désigner le pire des forfaits. Rien n'est plus noble que le Roi sur son Trône, défenseur du peuple, pourfendeur de vérités illusoires. Seul son Amour est à même de tous nous englober.
[...]
L'Art dépasse le Temps.


R.

Citation

"Roooooooooooooo comme si vous ne le saviez pas depuis le temps qu'on fait UN topic pour le récit et UN autre topic pour les commentaires ! La prochaine fois je mettrai des lampions et des stripteaseuses pour signaler la césure !" Isa, 21 Juin 2013

#8 Sifraël

Sifraël

    Mk II


Posté 10 juillet 2013 - 10:48

Hégathe, Le 29 de Hautzénith


Risus STOP J'ai eu énormément de mal à trouver un mage capable de vous contacter STOP J'ai voulu laisser un mémospore, avant de me rétracter devant le coût exorbitant qui était demandé STOP je devrais me montrer des plus brefs STOP
Je crains que vous n'arriviez pas à avoir à mon père STOP Il m'a demandé d'en parler le moins possible, mais je sais que je peux avoir confiance en vous STOP Il est parti dans un lieu tenu secret, escorté par des érudits se présentant comme ses amis STOP
Quoi que vous sembliez penser, je n'ai pas réussi à trouver un quelconque signe d'un futur soulèvement Rougegarde contre l'Empire et contre Talos, en tout cas dans nos rang STOP Je garderais un œil sur les Aïeuls, mais ils ne semblent pas enclins à s'opposer à ce qui fait désormais parti de leur culture (chiens d'Impériaux) STOP A part une tentative désespérée d'un Ra'Gada pour nous réunir contre un ennemi commun, je ne vois pas où pourraient mener vos signes STOP Fort peu probable, vu la relativement bonne intégration de Talos dans notre culte STOP
Je regrette encore de devoir dire que je n'ai absolument aucun moyen de joindre mon père, car pour éviter d'être repéré, les échanges avec l’extérieur devaient-être restreints au maximum - s'il lui arrivait un malheur, je serais prévenu, mais je crains que ce soit à peu près tout STOP

Soyez assuré qu'il pense encore à vous : lorsqu'il m'a quitté, s'enfonçant dans le désert d'Alik'r avec le soleil couchant devant lui, il présentait les buts de votre expéditions à un des autres voyageurs STOP

Frandar, Chanteur de l'ordre de Divad et [Vous avez consommé votre crédit]
For thou dost know, O Damon dear, ~ This realm dismantled was ~ Of The Elk himself; and now reigns here ~  A very, very—pajock
Car tu le sais, Ô cher Damon ~ Ce royaume démantelé était ~ Celui de l’Élan lui-même ; et maintenant celui qui y règne ~ Est un vrai, un vrai... Paon

FPIA

- The Hamlet of Kirkbridge, Act III, Scene 2





Aussi étiqueté avec lore, zro-sum, maux de tête

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)