Aller au contenu


[jeu]le Conseil Des Anciens


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1 SonOfKhaine

SonOfKhaine

Posté 24 July 2009 - 15:28

Bonjour à tous,

Je sais que je n'ai quasiment jamais posté sur ce forum, et pourtant Akatosh sait que j'aurais du (mais ne nous lamentons pas, ce qui est fait est fait, ç'aurait juste été mieux si j'avais eu plus de crédibilité). Et pourtant, voilà que je viens déjà faire du racolage pour un projet.

L'idée est que chaque joueur incarne un membre du Conseil des Anciens après la crise d'Oblivion (mesme si Morro c'est trop plus le bien, on est d'accord). D'où le rp et la diplomatie.

Le jeu serait principalement basé sur la négociation, mais aussi sur les prises de décision qui en suivront, tant militaires qu'économiques ou politiques (puisque le trône est vaquant). Le tout se ferait vraisemblablement ici, par mp, avec un topic pour les discussions publiques et les états des lieux tenus par moi-même (NQD n'a visiblement rien contre).

Je serai 100% disponible à partir du 26 juillet, et ensuite possiblement jusqu'à la fin de l'été et au-delà. Il n'y aura pas besoin d'être disponible sur toute cette plage, bien entendu. Sur vos dates de disponibilité, pas besoin d'une activité non-stop de 12h/jour, hein. Selon le nombre de joueurs et le temps que vous souhaiterez accorder à la rédaction de vos missives, il devrait pouvoir être possible de jouer en accordant au jeu une heure ou deux par semaine

Pour ceux qui aimeraient savoir un peu qui est l'organisateur (moi en l'occurrence), j'ai été très peu présent sur wiwi (je compte y remédier dès que possible) mais j'ai deux ans de mastérisation intensive en JdR papier et en GN de négociation irl, ainsi qu'un certain nombre de scénarios url (j'ai par exemple déjà eu cotin comme joueur, si ça peut vous rassurer).

Bref, voilà, c'est un projet encore un peu en construction et donc souple, si il y a des gens motivés on en fera quelque chose à coup sûr. Genre si le conseil des anciens ne vous convient pas trop et que vous préférez jouer à Morrowind après 3E427 ou après 3E43, c'est aussi parfaitement faisable, le problème étant que vu la richesse du paysage politique, il faudra pas mal de joueurs (à vue de nez, une bonne dizaine).

SoK, la modération ayant à loisir le droit d'éditer, déplacer ou caviser le présent topic

Modifié par SonOfKhaine, 24 July 2009 - 15:30.



#2 SonOfKhaine

SonOfKhaine

Posté 05 August 2009 - 02:31

A tout hasard, si ça en intéresse, voici le...

Compte-rendu de Primétoile-Clairciel, 3E434


    A Morrowind et à Bordeciel, où les tensions grandissaient suite aux récents combats opposant mercenaires nordiques et orques d'un côté, guerriers rédorans de l'autre, ces deux discours ont été prononcés par les dirigeants concernés :

Déclaration publique du Roi de Bordeciel : Shorolf, le Loup de Shor

    « J’ai entrepris pendant ces trois premiers jours plusieurs choses importantes pour mon peuple. J’ai décidé d’aller dans les mines qui sont dans nos montagnes pour récolter des métaux pour forger des armes et armures, ou vendre ces métaux séparément.

    Niveau Alliance, j’ai rencontrés d’autres régions, mais rien ne s’est réellement concrétisé. J’ai tout de même fait une chose très importante pour la suite des choses, dans tout Tamriel ! Avec Morrowind, nous avons conclut un pacte. Non, je n’ai aucune querelle avec Morrowind, ce sont les rebelles, les maisons Rédorans et Telvannis qui sont responsables d ces querelles ! Nous avons fait avec le Roi Helseth Hlaalu des excuses privés de la par de nos peuples. Le pacte est qu’après avoir chassé les rebelles de Morrowind, je prendrais possession des Terres Ouest et Sud (demandez moi si vous voulez plus de précision).

    Ce n’est pas tout ! Mes Nordiques assureront la protection dans le reste de Morrowind ! Ils pourront aussi aider Morrowind à se reconstruire après l’invasion des daedras. »


Déclaration de Helseth Hlaalu, roi de Morrowind

    « Il semblerait qu'après tant de décennies de troubles, Morrowind puisse enfin prétendre à la paix. Le lourd passé de la région fait que toute paix entre Nordiques et Dunmers semblait impossible, et pourtant, c'est un miracle qui est en passe de se produire. En dépit des factions belliqueuses et difficilement contrôlables qui se trouvent dans les deux camps, le roi Shorolf et moi-même avons réussi à passer un accord qui mettra terme aux affrontements dans le nord-est de Tamriel.
    Un tel pacte aurait été inconcevable si le roi, à présent mon ami, n'avait démontré qu'il était un seigneur droit, noble et dépourvu de toute mauvaise intention. C'est bel et bien ce qu'il est, et Bordeciel peut se réjouir d'être guidé par lui !
    Il est évident que le serment sera respecté le plus scrupuleusement du monde aussi longtemps que nous serons sur nos trônes. »


    Tout cela laissait présager que les choses se passeraient pour le mieux. Hélas, Shorolf a disparu lors d'un voyage initiatique chez un ermite-forgeron skaal, juste avant de lancer l'assaut contre les rebelles dunmers. Des recherches ont été menées, et ont permis de trouver son corps fracassé, au pied de la montagne. Il avait souffert de multiples blessures et sa hache royale n'était pas avec lui. Une fouille complète du sentier qu'il avait du emprunter a permis de reconstituer les faits.
    Le skaal qui s'était présenté chez lui était en fait un mercenaire nordique déguisé. Il a convaincu Shorolf de le suivre dans un faux voyage initiatique, et a tenté de l'assassiner en le frappant dans le dos. Lors du combat qui s'en est suivi, le roi de Bordeciel a été poussé dans le vide, témoignage de l'incapacité qu'avait son ennemi à le vaincre loyalement même après lui avoir déjà asséné un coup par derrière. Mais les dieux veillent, et le meurtrier a été retrouvé non loin de là, mort de froid et d'hémorragie, portant l'arme qui avait servi lors du combat.
    L'armée principalement mercenaire de Bordeciel a alors été quelque peu paralysée, finalement la majorité des Orques a tenu ses positions en attendant que le trône soit à nouveau occupé. Les Nordiques, qui avaient fait tuer leur roi dans une éclatante démonstration de lâcheté et de vénalité, se sont rués à l'assaut afin de mettre à sac toutes les terres qui tomberaient entre leurs mains et d'en garder l'entier bénéfice. Mais les quelques jours d'hésitation et de ralliement les ont fait rencontrer des citadelles rédoranes imprenables, soutenues par des armées drès venues renforcer leurs alliés. Les mercenaires ont été mis en déroute et se sont dispersés en de nombreuses bandes de bandits qui refluent vers Bordeciel plongé dans l'anarchie, Morrowind leur étant désormais interdite.
    Pendant ce temps, les forces du roi Helseth, aidés par ses alliés de la Maison Hlaalu, ont reçu l'allégeance directe de nombreux mages telvannis et ont chassé la plupart des autres de leurs tours d'où ils dirigeaient de pauvres villageois. Le roi de Morrowind n'a pas encore reçu la nouvelle de la mort de son ami Shorolf.


    Plus à l'ouest, cela bouge également, mais dans le bon sens ! La lutte intestine entre Refuge et Daggerfall appartient désormais au passé. Elysana, reine de Refuge, est à présent également reine de Hauteroche.
    De plus, nous apprenons que la province d'Orsinium vient d'être crée, ce qui répond à l'antique souhait des Orques de disposer d'une province bien à eux.
    Voici les déclarations à ce sujet :

Déclaration d'Elysana, reine de Hauteroche et de Refuge

    « Peuple de Hauteroche, peuples de Tamriel, une conclusion heureuse vient d'être trouvée aux troubles qui agitaient encore notre région depuis le Voile de l'Ouest. Conformément à la tradition brétonne, Gothryd, roi de Daggerfall, a fait de moi la reine de Hauteroche et la représentante de la province au Conseil des Anciens. Cette sage décision a fait cesser l'intimité qui perduraient depuis trop longtemps entre nos deux royaumes, ainsi qu'entre nos alliés respectifs, Gortwog gro-Nagorm, roi d'Orsinium – que je félicite pour l'accession de son royaume au rang de province, accession à laquelle je donne mon entier accord – et le roi Lhotun de Sentinelle, beau-frère du roi Gothryd.
    Une telle clairvoyance se devait d'être récompensée, et c'est la raison pour laquelle je le nomme Grand Connétable de Brétonnie. Il commandera donc en mon nom toutes les armées servant la couronne de Hauteroche, ce qui n'est que rendre justice à sa maîtrise des arts de la guerre, dont il n'aura je l'espère pas à se servir trop tôt. »

Annonce au Peuple Orc d'Orsinium de la part d'Ocato, Grand Chancelier et Président du Conseil

     Chose promise chose dûe. La Reine de Refuge Elysana et moi sommes tout de suite parvenu à un accord. Le peuple Orc aura donc maintenant ses propres terres. C'est un grand événement, nous assistons à la naissance d'Orsinium en tant que Province à part entière. Située au centre de Hauteroche, Orsinium a une frontière avec Refuge et englobe Shornhelm ainsi que les Montagnes de Wrothgarian.
     Il ne vous reste donc plus qu'à organiser votre système comme vous le souhaitez. Je suis sûr que la Reine Elysana vous aidera volontiers si vous rencontrez le moindre problème ; je ferai de même.

Déclaration de Gortwog gro-Nagorm, Roi d'Orsinium et de tous les Orques, Élu de Trinimac

    « Cela fait longtemps qu'Orsinium veut être une province. Ocato et Elysana ont bien fait. »


    Lhotun, le roi de Sentinelle et de Lenclume, est quand à lui resté muet. Des rumeurs parlent d'une expédition maritime dans laquelle il se serait engagé avec Gothryd, roi de Daggerfall, et une forte escorte. On aurait en effet, d'après des sources assez sûres, aperçu une flotte importante dépasser Stros M'Kai et y revenir deux jours plus tard, ayant vraisemblablement essuyé une forte tempête. Le mystère reste entier.


    Plus au sud, une rumeur se propage, partant de la côte méridionale d'Elsweyr et atteignant tout l'Empire. Le jour de la fête du septième jour de Semailles, des légionnaires en armes seraient venus troubler les réjouissances en annonçant le prélèvement d'une nouvelle taxe sur le droit de plantation, à hauteur d'un septim les vingt grains, sous peine d'être interdit se semailles. Incapables de payer pour la plupart, les villageois auraient été sévèrement frappés pour avoir voulu assurer leur subsistance. Immédiatement, l'ensemble du pays s'est embrasé. Les foules rassemblées par le Mane, accompagnées des guerriers du Renjira Krin, ont pris possession de nombreux forts de la province. La plupart ont refusé de se rendre et sont tombés sous les coups de leurs adversaires, qui se sont ensuite emparés des arsenaux.
    A Torval, devant des milliers de Khajiits en armes, le Mane a prononcé ce discours, qu'il a fait parvenir dans tout l'Empire par voie écrite :

Déclaration du Mane Rid-R'aht, prophète des Deux-Lunes

    « Moi, Mane Rid-R'aht, dirigeant d'Elsweyr, décide de rendre le prestige dû et réclamé aux nobles et vaillants Khajiits.

Par cette présente déclaration,

- J'interpelle mon peuple pour qu'il me suive dans cette voie avec toute la ferveur dont je le sais capable, où qu'ils soient.

- Je m'adresse aussi aux régimes colonisateurs en leur signalant que leurs règnes de terreur s'achèvent en même temps que cette ère.
Il ne sera plus toléré d'aucune façon toute domination et esclavage de mon peuple.
Si toutefois, une quelconque action allait en contradiction avec nos exigences, une réprimande serait exercée en conséquence.

J'incite les autres provinces subissant une oppression identique à faire de même, à réagir. »

    Des troubles bien préoccupants, donc. Impossible de dire comment la situation va évoluer dans les prochaines semaines. On a toutefois noté une forte concentration de troupes à Leyawiin, dont une armée argonienne au complet, visiblement pour défendre la ville face à un éventuel assaut khajiit.


    Il a aussi été remarqué que de nombreuses sentinelles, respectivement bosmers et impériales, patrouillaient de part et d'autres de la frontière entre Val-Boisé et Cyrodiil. En voici l'explication :

Déclaration  d’Ellani Camoran, représentant des Bosmers :

    « En ces temps de crises, l’heure est à la prudence, peuples de Tamriel. Certains événements risquent de perturber la paix dans certaines régions, et j’insiste sur le fait que le peuple Bosmer n’a en aucune façon le désir de lever son armée pour servir un quelconque complot.
Notre contrée est en partie sous le contrôle de notre très saint Empire,  Loué soit sa toute grande puissance, et elle se porte très bien ainsi, et le peuple Bosmer propose son amitié à quiconque partage une vue telle quelle de l’Empire et de la paix qu’il a instauré.

    Enfin, je déclare que la frontière avec Cyrodiil est fermée momentanément. En effet, la forêt aux abords de la frontière a subi depuis peu une attaque due à  la prolifération massive de champignons parasites, amenée par quelconque voyageur étranger.  Ainsi, de forts moyens sont déployés pour éradiquer au plus vite ce fléau, qui a déjà contaminé une grande partie de la forêt. Chers marchands et voyageurs, je vous assure que tout reviendra à la normale d’ici quelques semaines.

    Je vous salue bien, et que les âmes de Septims guident vos pas dans le sombre destin de la vie. »


Enfin, le message d'hiver d'Erindil d'Alinor, représentant de l'Archipel de l'Automne, qui arrive avec le printemps à cause des aléas de la navigation en cette saison :

    « Peuples de Tamriel ! Je tiens à dresser mes plus sincères regrets quant à la mort de notre Empereur Uriel Septim VII, et à renouveler mes souhaits d'amitié envers notre Empire.
J'ai également à coeur de faire taire les rumeurs infamantes que j'ai entendu proférées dans la bouche de certains sots, qui feraient allusion à une quelconque déloyauté des Altmers.
    En ces temps difficiles, l'Empire doit rester soudé, ou il court à sa perte.
En gage de bonne foi, nous informons l'Empire que nos sages ont prévu de violentes tempêtes, sans doute dues à l'affaiblissement de la Barrière, qui feront rage au large des côtes occientales de Tamriel.
    Je suggère humblement aux marins de l'Empire de rester au port, ce afin de leur épargner un funeste sort s'ils venaient à prendre la mer.
    Puissent les dieux protéger l'Empire en ces heures sombres. »


    Nel-Kaal, le remplaçant du roi de Hâvrelame et représentant du Marais Noir, n'a pas souhaité s'exprimer, préférant ne pas intervenir dans la trame politique de Tamriel.





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)