Aller au contenu


[I]&[H] Cataclysme à Morrowind


  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 Ethaniel

Ethaniel

    Scribe de la main


Posté 03 octobre 2002 - 21:04

A la suite du livre de Cracus major à a légion j’ai été surpris par la coïncidence et bien sûr quelques divergences avec ma propre histoire, je me suis dit pourquoi ne pas aussi raconter mon histoire.
C'est sur je ne parlerais pas tout, car certaines choses ne doivent être dites, mais voici l'essentiel.
Né de parents, assez bourgeois, dans la province de wardenfell-France, j'eu une enfance assez paisible, puis sur l'âge de 22 ans j'ai intégré, une institution appelée Collegius, ou j'enseignait quelques rudiments d'une magie peu usité, la Mathémagie. Cette vie ayant finit par me lasser, je me suis mis en quête d'autre chose. Petits larcins à droite et à gauche, bref la débrouille et évidement je me suis fait chopé par a police de l'empereur.
Plus d'un an de galère, de prison en prison et de re galère je fus libéré sur ordre de l'empereur, mais également exilé sur une province : Morrowind.
Je fus débarqué (1ere coïncidence avec le major) dans la petite bourgade de Seyda Nihyn. Cette petite ville (age) une douzaine d'habitation avec chose curieuse un port (ou n'arrive et ne parte) que de très rares vaisseaux (pour tout dire je n'en ais vu qu'un) et un bureau de taxes (L'un des très rare sinon l'unique de morrwind) Mais ma stupeur fut autre, car les habitants parlaient une autre langue. C'est vrai que j'avais déjà entendu cette langue ; mais au début j'ai eu beaucoup de mal à comprendre et me faire comprendre.
Tant bien que ma j'avais compris qu'il me fallait rejoindre la ville de Balmora et me mettre sous les autres d'un certain Caïus Cosadés (2eme coïncidence) .Le chemin vers la ville de balmora fut très difficile, sursautant au moindre bruit, ayant pris l'habitude d'éviter toutes les créatures de morrowind, après avoir essuyer quelques échecs et n'avoir du mon salut que dans une course du diable.
Donc j'allais vers Balmora, tantôt en mode Sneak (plus tard on dira Discrétion) ou en sautant comme un dératé. De temps en temps je m'arrêtais pour observer une Alit en train de se grater une oreille tout en étant attendif aux moindres bruits ou en regardant passer un petit nuage, en espérant qu'il n'était pas annonciateur d'un gros orage (car les orages, voir les tempêtes de morrowind sont terribles).
Mon arrivé à Balmora fut émerveillé par la vue de ses grands bâtiments élancés, de l'échassier des marais (j'avais évité celui de Seyda Nihyn) et de tout ce monde dans les auberges.
Après avoir fait mon rapport à Caïus , il me dit de me forger, de me faire une couverture en intégrant les différentes Guldes. Bien sur la première choisie, fût celle des Mages (En souvenir de mes années passées au Collégius). J'en gravis tous les échelons et au passage devint leur Archimage. Puis ce fût e tour de celle des Guerriers, des Voleurs (Avec les missions de Robin des Bois), celle de la légion (où je n'ai pas trouvé le major Cracus), celle du culte impérial et enfin de la Mora Tong. De temps en temps je rendais visite à Caïus qui me donnait une nouvelle quête et par là même amenait d'étranges rêves (3eme coïncidence). Mais il est vrai que je ne prêtait pas attention à ces rêves et passait le plus de temps dans les guildes que je dirigeait à présent.
Parfois j'allais dans un Club à l'entrée de Balmora pour écouter les grands guerriers raconter leurs aventures. Toujours à l’écoute mais sans parler. J'allais de droite à gauche sur les différents forums (qu'ils les appelle).
C'est donc en guerrier, mage, voleur et assassin aguerri qu'arriva ce fameux jour le 5 jour du 9eme mois de l'année.
Un conseillé de l'empereur (Ubi qu'il s'appelle) avait décidé que la langue de morrwind devait changer. Nous passions donc d'une langue locale à une autre, la mienne et celle, d'ailleurs, de beaucoup de me compatriotes qui c'étaient retrouvés dans morrownid.
Les premiers jours, nous avons fait la fête. Mais au fur et à mesure que le temps passer, nous avons vite déchanté. Parfois un terrible sortilège nous empêcher de sortir (ou rentrer) de morrowind. Certains d'entre nous étaient déboussolés, pendant un moment nous avons même gardé la langue d'origine que le sortilège ne touchait pas. Puis petit à petit, nous avons réussir à sortir. Le plus dur fût de parler aux gens, certains étaient tellement hébétés qu'il n'osaient plus parler, ne plus nous donner de quêtes, plus d'informations, la galère quoi.
Tout à fait par hasard aux cours de mes pérégrinations dans balmora j'avais trouvé une nouvelle auberge : Chez wiwi, qu'elle s'appelle
Là contrairement au Lucky Ubi Club où l'ambiance de puis le 5 était très tendue, les gens étaient accueillants.
J'ai pris ma carte de membres et chose que je n'avais pas fait depuis mon arrivé sur Morrowind  j'ai parlé aux gens.
Bon laissez moi vous en présenter quelques uns.
En premier je vais parler d'Angelscry, là pur la culture y pas son pareil , tu parles une langue et hop tu as la conversion dans l'autre, très utile pour faire passer les gens d'une langue à l'autre.
Ensuite (il n'y a vraiment pas d'ordre) le maître en Illusion, Gille_k. d'une baguette magique et hop il te crée un monde ou reouvre dans la nouvelle langue les mondes anciens.
Il y a aussi la tornade, souricier Gris, il est partout celui-là, un peu d'aide sur les mondes, vlam un coup de traduction, un débat philosophique et hop il est partit, puis on revois pointer son grand chapeau pointu et son kilt (je crois qu'il est Breton).
Il y a aussi carian, Kry_lalala, Karnacier les rois des conversions, ça fuse de partout, on n'as plus assez d'oreille pour écouter tout ce qui se dit.
Nous pendant ce temps on essaye (avec nos petits moyens) de confectionner une ou deux potions pour rendre plus loquaces (nous rendre nos liens) les autochtones de Morrowind.
Puis un jour est arrivé list_skweek qui lui est arrivé avec une carriole entière de potion (Tu vas parler oui, tu nous le donne ton put.. de lien oui) et hop le lien reviens et on peut continer nos quêtes.
Il y a aussi le maître des lieux et son Ami(go) qui eux nous encourage, de temps en temps nous indique la marche à suivre, un peu de boisson et hop ça repart.
De temps en temps, il nous quitte et laisse la boutique à Ami(go). Je le soupçonne d'aller du côté du lucKy-Ubi-Club pour les espionner, comme je suis sur que certains d'autres eux nous espionnent, fait attention wiwi, je crois que certains membres du lucky-Ubi-Club font partie de la Cammora Tong. Une fois il nous a même virés de son auberge, il faut dire que c'était la semaine ou nous commencions à trouver quelques potions d'anti-liens que gill-k et Angelscry s'étaient defoncés et que nous étions tous un peu survoltés. Allez ouste dehors, je fais le ménage. Pas rancunier du tout il nous a reouvert son auberge.
Et puis il y a maître Gilbertus, lui aussi grand maître du Mod, il modifie, il passe à la moulinette etc. Et ce grand maître à une fille : Sarah, qu'il a élevé en baroudeuse, seulement Sarah s'est fait prendre par un vil marchand d'esclave à Seda Nihyn et c'est là que je l'ai trouvé. Ce fut le coup de foudre, à un tel point que j'ai abandonné toutes mes Guildes pour recommencer à zéro avec elle.
Il est sur que j'ai oublié quelques personnagesdans mon histoire, qu'ils me pardonnent.
Bon je vous laisse car j'ai une destiné à accomplir. Au fait peut-être que je retrouverais ce vieux major de la légion, s'il n'est pas mort, et nous pourrons faire un bout de chemin ensembles.
Cette histoire est bien évidement inventée ainsi que les noms, toute ressemblance avec des événements existants ne serait que le fruit du hasard (enfin presque).

#2 Yehrom

Yehrom

Posté 14 mars 2003 - 17:31

Touchante petite histoire...

#3 Gilles_k

Gilles_k

    Camembérisateur des mods poids lourds


Posté 14 mars 2003 - 20:06

Me semble que ceci me rappel mon histoire.  :D
Grosse bête à cornes. Le premier qui se moque....

#4 El Machino

El Machino

    El cousino


Posté 14 mars 2003 - 20:54

Etonnant, mes amis, ça me rapelle egalement la mienne, mis a part qu' elle commence vers le milieu du texte :D

#5 Ethaniel

Ethaniel

    Scribe de la main


Posté 14 mars 2003 - 23:59

Citation

Me semble que ceci me rappel mon histoire.  :D

Citation

Cette histoire est bien évidement inventée ainsi que les noms, toute ressemblance avec des événements existants ne serait que le fruit du hasard (enfin presque).

Aurais-je eu le don d'Ubiquité comme l'appelle notre ami Jilin ?

A+ Ethaniel
Revenu de cure et euh........ a fini ses vacances. Ben oui c'est la rentrée. Ben non c'est encore les vacances. Et puis euh.... je ne sais plus.

Egalement disponible sur http://skyrim.kalendaar.fr


#6 Kombucha

Kombucha

    Sakapuce IV: Tout comme Rambo, il revient


Posté 16 mars 2003 - 00:04

comme quoi la réinsertion après des longues peines, ça existe bien.
кикоолол

  




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)